AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782352891451
32 pages
Éditeur : Editions MeMo (31/05/2012)
4.06/5   9 notes
Résumé :
Un album pour tout-petits, qui aborde de manière poétique et légère le rapport des enfants aux émotions et aux chagrins de leurs parents. Un livre tiré d’une petite trilogie aux formats et prix communs. Malika Doray y dessine finement au trait personnages et végétaux, en ajoutant de transparents à-plats colorés aux couleurs délicates, ici un ocre ensoleillé.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
milamirage
  11 janvier 2014
Grand Crocodile et Petit Lapin sont assis côte à côte. Mais Grand Crocodile se confie : il a du chagrin en lui et les larmes coulent doucement sur ses joues. Alors il tente d'expliquer à Petit Lapin les raisons de sa peine... il ne voudrait surtout pas qu'il devienne triste à son tour en assistant à ce chagrin d'adulte.
Mon avis : Un petit format à l'italienne (14,5 X 21 centimètres), une illustration de première de couverture minimaliste, on peut imaginer avoir ici affaire à un album petite enfance et pourtant je trouve préférable de ne pas le ranger dans le secteur « livres pour les tout-petits », tant je considère la thématique importante et susceptible d'aider également un plus grand. La peine des adultes est pour le moins déstabilisante au regard d'un enfant et peut éveiller une angoisse qu'il ne livrera peut-être pas, par peur d'en rajouter au chagrin dont il est le témoin impuissant. L'auteure se propose ici de le rassurer avec douceur et tendresse. le texte, exclusivement porteur des paroles de l'adulte en souffrance, est très court mais les mots qui le composent semblent choisis avec beaucoup de soin et offrent un rythme poétique qui adoucit le propos. Les illustrations, aux formes stylisées bordées d'un fin trait noir, tout aussi minimalistes que celle de la couverture, se déclinent sur une palette restreinte : le blanc cassé de la page en papier épais pour le fond, le noir pour le trait et enfin le jaune ocré pour les personnages, rendus très expressifs malgré la simplicité du coup de crayon. J'ai trouvé cet ouvrage dans les rayons de la Bibliothèque Départementale de Prêt, il fera assurément partie de ma prochaine commande…
Public : à partir de dix-huit mois – deux ans.
Si vous voulez vous rendre sur le mini-site de l'auteure et illustratrice, Malika Doray, vous pouvez suivre cette adresse :
http://minisites-charte.fr/sites/malika-doray/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Jangelis
  21 septembre 2015
Je regrette, mais nous sommes passés tout à fait à côté de cet album.
Je le cherchais depuis un moment car thème et critiques m'avaient attirée.
Et chez nous, il a fait un flop !
Je l'avais lu avant, donc j'ai pu répondre que ce drôle d'animal était un crocodile, car pas évident pour les enfants (pour moi non plus d'ailleurs avant de voir la 4e de couv'). C'était la première chose qu'ils voulaient savoir avant d'avancer dans l’histoire.
Ensuite, ben :-( aucun écho.
Le petit de 3 ans, trop jeune pour accrocher à ce type d'histoire assez philosophique et poétique me semble-t-il.
Les plus grandes, pas intéressée par ce format très bébé, et même si elles ont écouté l’histoire, ça ne leur a pas plu.
Peut-être ma faute ? difficile de faire passer un livre quand on ne s'y sent pas soi-même ?
Aucun n'a souhaité le reprendre en main.
En fait, en le reprenant pour noter la citation, je le trouve plutôt déprimant !
Ce sont des idées d'adulte non, de pleurer parce que les saisons défilent ou parce qu'il fait mauvais ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
PetiteNoisette
  08 janvier 2018
Je suis tombée par hasard sur cet album à la médiathèque et il m'a fait tilt parce que quelques jours avant j'avais lu sur Internet (mais où ??) le témoignage d'une maman qui cherchait un album pour expliquer à son fils que son papa souffrait de dépression.
Si le mot n'est ici jamais écrit, c'est bien la dépression qui, pour moi, est évoquée dans ce petit album. le Crocodile parle au lapin. Il lui explique qu'il a du chagrin parce qu'il pleut, ou parce qu'il va pleuvoir, parce que l'automne arrive, parce que la vie est difficile. Mais le crocodile explique au lapin que son chagrin lui appartient, qu'il ne doit/veut pas le partager et que les joies du lapin l'aident à être plus joyeux aussi.
Hônnetement, je ne l'avais pas pris pour Mini-noisette (juste pour moi) car je le trouve super plombant, même s'il finit de façon optimiste. Mais Mini l'a trouvé et m'a demandé de le lui lire, plusieurs fois. Je ne sais pas trop ce qu'il a compris car je n'avais pas vraiment envie de lui expliquer mais ce qui a marqué mon fils, qui est très rationnel, c'est que NON ce n'était pas un crocodile ! Y'a pas moyen !
Comme je le disais dans le billet sur Je t'aime tous les jours, de la même auteure, les dessins sont simples, voire simplistes, et ça ne convient pas à tout le monde (mais au moins on reconnait son style d'un coup d'oeil !)
Un album qui, selon moi, doit être lu si besoin, pour faire passer un message, et non juste pour lire une histoire.
Lien : http://blogonoisettes.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
von_gruik
  03 juin 2014
Assis sur sa branche, le crocodile avec son air triste confie son chagrin au petit lapin.
Un album simple, mais une simplicité qui fait mouche ! le thème du chagrin y est abordé d'une manière très poétique.
Commenter  J’apprécie          10
cible95
  05 décembre 2012
Bel ouvrage très poétique qui permet d'expliquer que les parents ont eux aussi leurs chagrins et leurs propres émotions indépendamment de leur rapport à l'enfant.
A.B. Bibliothèque Les Passerelles, Ermont
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Ricochet   09 octobre 2012
Avec une écriture très dépouillée et un graphisme minimaliste très efficace, Malika Doray […] parvient à nous toucher en plein coeur. […] Ce petit ouvrage au ton mordoré parle avec tact et raffinement !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
milamiragemilamirage   08 janvier 2014
Mais ce chagrin, Lapin...
... N'est pas le tien.
Ce chagrin il m'appartient.
Commenter  J’apprécie          160
JangelisJangelis   21 septembre 2015
Tu sais Lapin en moi j'ai du chagrin.
Je pleure parce qu'il pleut
ou parce qu'il pleuvra.
Parce qu'après l'été ...
... viendra toujours l'automne,
puis l'hiver.
Commenter  J’apprécie          30
LilizLiliz   18 décembre 2018
Mais ce chagrin, Lapin...
... n'est pas le tien.
Ce chagrin il m'appartient.
Commenter  J’apprécie          00
LilizLiliz   18 décembre 2018
Même si tes petites joies
et tes grands bonheurs
contribuent au mien.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Malika Doray (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Malika Doray
Lectomaton Mon petit rat, Malika Doray
autres livres classés : chagrinVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1206 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre