AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : SIE59477_1045
Éditeur : Albin Michel (30/11/-1)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Voyager, dit Roland Dorgelès, c'est se rendre quelque part, bien sûr, mais c'est surtout partir et, le temps de la traversée, laisser derrière soi les soucis, goûter l'imprévu, rêver à loisir. Sur le paquebot qui l'emporte vers la Chine, regarder vivre ses compagnons, déchiffrer leurs visages et leurs secrets nourrira ses songeries. Plus que les autres passagers des "premières", les "Shanghaïens" l'intéressent. De quelle source jaillit la révolte de la petite Nicola... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gill
  04 mars 2012
L'auteur de l'inoubliable roman pacifiste "les croix de bois", nous offre ici un roman de voyage dédié à Pierre Mac Orlan.
Au départ de Marseille, un paquebot emmène ses passagers vers différentes exotiques destinations et la vie s'organise à bord.
Il ne faut pas grand-prétexte pour engager un début de conversation, un simple évènement suffit, "une jumelle prêtée, une présentation au salon par le commissaire qui cherche des danseurs ou le fait de manger à la même table". Au bout de trois jours de mer, tout le monde se connaît, ne serait-ce que de vue mais on ne sait rien de ces gens dont on ne sait même pas encore comment ils s'appellent...
Ce livre est un grand roman fort et puissant où les mots de Roland Dorgelès font merveille pour décrire les ambiances, les personnages et les relations qui s'établissent entre eux.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gillgill   05 mars 2012
La grille de la douane franchie, et débarrassé des changeurs qui font tinter les piastres dans leur sacoche, on s'engage dans la grande rue où tout le paquebot s'écoule, classes mêlées. Personne ne manque.
L'escale, en mer, c'est le dimanche.
Dès le premier Arabe, les dames s'extasient. "Ce que c'est drôle !" Drôle, oui mais pas plus...Port-Saïd, ce n'est pas une ville, ce n'est ni l'Europe, ni l'Asie, ni l'Afrique : c'est une terre de transition, le bouchon du canal entre trois continents, le bazar intermédiaire, pour que le voyageur s'habitue. Supposez un filtre entre deux océans, c'est Port-Saïd. Les immondices s'y collent.
Autant de boutiques que de maisons bijouteries, confiseurs, librairies, marchands de tabac d'Orient, étalages de melons et de fruits, baraques de changeurs. Mais le plus beau, ce sont ces larges vitrines où sont exposés tous les fléaux de l’Égypte : vases de cuivre, tapis, armes damasquinées, lampes, tulles pailleté d'argent, horreur dont personne ne voudrait à Paris, mais qu'on se dispute ici parce que "c'est du pays".
Arrivées là, les voyageuses s'arrêtent éblouies l'Orient de leurs rêves est à vendre...
(extrait du chapitre IV "A Port-Saïd")
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
THonigerTHoniger   17 janvier 2014
Le voyage, pour moi, ce n'est pas d'arriver, c'est partir. C'est l'imprévu de la prochaine escale, c'est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c'est demain, éternellement demain.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Roland Dorgelès (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Roland Dorgelès
Roland Dorgelès - Entretiens dans "Entretiens avec" (1966).
autres livres classés : partirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
448 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre