AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 237731046X
Éditeur : Sarbacane Editions (02/01/2019)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Dernier de sa lignée divine, Eustis le satyre mène une vie oisive et solitaire dans le monde moderne. Lorsqu’il découvre que d’autres dieux ont survécu, il part à la recherche de son ami Pan, curieux disparu qui semble cristalliser l’attention de tout le nouveau panthéon de l’« Hôtel Olympus ». Mais Eustis n’est qu’une divinité mineure, et peut-être vient-il de mettre le doigt dans un engrenage dangereux...

Après son sublime Gauguin, Fabrizio Dori exp... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Trebulle
  15 mars 2019
Une bande dessinée magnifique et originale en un seul volume.
Dès la couverture on peut savourer toute la beauté et la chatoyance du graphisme, véritable hommage aux arts et à la peinture : sculpture et bas-reliefs antique, art nouveau, impressionnisme, post-impressionnisme, expressionnisme, fauvisme, ... . Van Gogh apparaît d'ailleurs comme personnage.
L'histoire prend plutôt la forme du récit épique mythologique transposé à notre époque.
C'est d'ailleurs ce qui est arrivé à Eustis, satyre de la cour de Dyonisos, il est un jour puni par Arténis qui lui retire ses attributs (cornes et oreilles pointues, hein, pas le reste ;) !) et qui l'envoie parmi les mortels. Il traverse ainsi les époques, solitaire mais profitant quand même des bonnes choses. Il vit dans un champs de tournesol et pour passer le temps entre deux bouteilles et la bagatelle, il y propose des consultations divinatoires, aidant les mortels à trouver leur voie. Depuis longtemps ses amis divins du Panthéon antique ne sont plus vénérés des hommes et il les pense disparus. Mais un jour il rencontre la déesse Hecathe qui lui propose une quête qui lui permettrait de redevenir un satyre et retrouver les siens. le voilà donc en route pour les enfers, accompagné de deux étranges amis : un fantôme et un vieux professeur.
J'ai beaucoup aimé découvrir " le Dieu Vagabond " et le travail de Fabrizio Dori. L'histoire est sympa et le graphisme vraiment superbe, riche et original.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Luria
  26 décembre 2018
« Ooooh c'est beau »
est je crois la première impression que l'on a dès que l'on ouvre cet opus.
C'est beau, coloré, vivant.
C'est aussi onirique, contemplatif, magique.
De suivre la quête d'Eustis, faune déchu, tout d'abord contemporain passif et désabusé qui peu à peu arrive à retrouver le fil de son histoire, de son chemin, celui qui pourrait lui faire regagner les siens.
On se prend à espérer qu'un jour la lune aussi nous réponde.
Qu'Hécate nous montre le chemin
Qu'un faune nous rappelle notre image, celle qu'on avait choisie
Ou que nous ayons en nous un petit quelque chose de divin pour pourvoir aussi vivre des nuits sauvages et hors temps
[Masse critique]
Commenter  J’apprécie          110
croix59
  28 janvier 2019
Scénario malin qui nous entraine sur la trace d'Eustis, satyre qui a perdu ses amis Pan et Dyonisios, il y a très longtemps et qui depuis s'est installé dans un champ où il donne des conseils de vie.
Et un jour, il décide de retrouver ses amis, il passe un "deal" avec la lune qui lui demande de réunir Séléné et Pan. A cette condition il pourra repartir au pays des anciens dieux.
Aidé par un petit vieux, il part donc vers les enfers pour retrouver Pan.
C'est très lumineux et chatoyant, un peu philosophique, avec des pointes d'humour. Un bel objet et des personnages sympathiques. Etonnant.
Commenter  J’apprécie          70
Bookworm84
  26 février 2019
De prime abord, je n'aurai pas été vers cette bande dessinée si un libraire n'en avait pas fait l'éloge au cours d'une présentation à la bibliothèque. La couverture ne m'engageait pas. Eh bien, grand merci au libraire car ce qu'il en a dit m'a donné envie de lire le dieu vagabond et j'ai adoré ! 🙂
Nous suivons Eustis, vagabond de notre monde moderne. Eustis qui se dit satyre, un satyre ayant perdu ses attributs mais qui conserve l'étrange capacité d'offrir des réponses aux requêtes les plus personnelles de ses visiteurs. Est-il un vagabond qui aurait trop abusé du vin ou un véritable suivant de Dionysos, perdu dans notre époque dénuée de magie ? La suite de l'histoire nous le dira.
Le dieu vagabond est l'épopée de ce satyre. C'est un récit pétri de mythologie grecque, une histoire qui souligne la cruelle absence de magie de notre univers envahi par la science et le béton. Et pourtant… plus on tourne les pages, plus on s'émerveille. Eustis n'a pas oublié d'où il vient. Partout où il passe, derrière l'apparente banalité des choses, se cachent les créatures et les dieux des légendes, peut-être oubliés mais toujours là, si bien adaptés au monde moderne qu'ils en deviennent presque imperceptibles. Presque.
Loin d'être tragique ou triste, l'épopée d'Eustis se suit avec un ravissement que le dessin, splendide, ne fait qu'accroître. Les cases relatant le passé paradisiaque du satyre adoptent le style des peintures ornant les vases antiques. D'autres cases, au fil de la bande dessinée, reprennent la patte des peintures de Vincent van Gogh – à dessein, comme on le comprendra au cours de l'histoire – ou encore celui des estampes japonaises.
L'ensemble forme une superbe bande dessinée, bel hommage à la mythologie comme aux légendes anciennes et nous invite à re-découvrir le monde d'un oeil neuf. Avec une touche de magie. Un petit chef d'oeuvre !
Lien : https://lullastories.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AnnaDelRio
  30 janvier 2019
Déchu par Artémis, Eustis, ancien satyre, a élu domicile dans un champ de tournesols. Faisant contre mauvaise fortune bon coeur, il dispense à qui vient le voir les préceptes qui lui traversent l'esprit, moyennant suffisamment d'haschich et de bouteilles de vins pour occuper ses nuits. Conteur de son royaume disparu auprès de prostituées et d'un vieux professeur, sa nostalgie l'enjoint à accepter le défi d'Hécate, prête à le mener sur les pas de ses anciens amis, Dionysos et Pan…
Fable philosophique insufflée par les muses autant que par les Hommes, il se distingue, dans cette quête onirique aux couleurs chatoyantes, un hommage teinté d'humour aux arts et à la beauté du monde.
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (7)
BDGest   14 février 2019
Lorsque la forme sublime à ce point le fond, difficile de rester insensible. Fabrizio Dori livre avec Le Dieu Vagabond un album abouti et lyrique qui se révèle, assurément, l'un des plus marquants de cette année qui débute.
Lire la critique sur le site : BDGest
LaPresse   14 février 2019
Le bédéiste milanais Fabrizio Dori signe ici un album lumineux et coloré, où les dieux grecs côtoient les pauvres mortels avec un juste mélange d'humour et de poésie.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Sceneario   12 février 2019
Fabrizio Dori dose très habilement les croisements de réalité, les limites entre les deux mondes, c'est fascinant. Une lente plongée pleine de poésie, de lyrisme, dans un univers de mythes, de légendes, de créatures fantastiques [...] Nous sommes transportés dans un univers à la fois passionnant et hypnotique ! Un album sorti quelque peu discrètement, mais qui devrait figurer dans toute bonne bibliothèque d'amateur de beaux albums !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Telerama   11 février 2019
Eustis, satyre perdu dans notre monde moderne, tente de rejoindre ses compagnons divins. Dans cet album, l’auteur italien trousse une aventure éclatante et fascinante, émaillée de nombreux clins d’œil à de célèbres peintres ou dessinateurs.
Lire la critique sur le site : Telerama
ActuaBD   11 février 2019
Drôle, poétique et d'une extraordinaire beauté, cet album est un véritable bijou
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Bedeo   30 janvier 2019
L’épopée poétique et originale d’Eustis touche tous les âges et se déguste sur la palette de toutes les émotions. C’est une leçon de vie haute en couleur qui se savoure avec les yeux et surtout le cœur submergé de joie et d’espoir.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BoDoi   15 janvier 2019
Voilà une fable philosophique lumineuse et originale que propose l’Italien Fabrizio Dori.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LuriaLuria   25 décembre 2018
Tu sais de mon temps, une nuit comme celle-ci, tu pouvais parler à la lune et elle te répondait.
Le monde d'aujourd'hui est si silencieux.
Commenter  J’apprécie          142
LuriaLuria   25 décembre 2018
Vous, les Humains, venez au monde pour incarner l'image que vous avez choisie. Cette image est en vous et vous guidera toute votre vie. Ceux qui sauront la reconnaitre trouveront leur chemin. Les autres se perdront.
Commenter  J’apprécie          60
LuriaLuria   25 décembre 2018
- Tu ne te lasses jamais de raconter les histoires ?
- Les mythes sont faits pour être racontés. Sans ça, le monde s'appauvrit et meurt.
Commenter  J’apprécie          60
Video de Fabrizio Dori (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabrizio Dori
L'auteur italien Fabrizio Dori publie chez Sarbacane "Le Dieu vagabond", la quête d'un satyre déchu, et perdu dans notre monde contemporain. Il explique ici comment il a dessiné à Anne Douhaire. Plus d'information sur la BD : https://www.franceinter.fr/livres/bd-le-dieu-vagabond-de-fabrizio-dori-une-fable-pop-et-mythique Plus de leçons de dessin : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
autres livres classés : impressionnismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Fabrizio Dori (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3304 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre