AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2080642723
Éditeur : Flammarion (30/11/-1)

Note moyenne : 3.27/5 (sur 114 notes)
Résumé :
Pour avoir vu trop de couples déchirés, trop de mariages manqués (dont le sien !), Antoinette a décidé que le lit à une place est le seul vrai, le seul bon ! Mais comme cette amoureuse du célibat l'est aussi de l'amitié, elle a partagé sa maison sise au " Huit " d'une rue de Paris avec les trois êtres qui lui sont le plus chers : son fils Pascal, Catherine, l'amie d'enfance, et Michel, le copain de toujours. Chacun a son étage, chacun est libre, mais tous sont compl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
brigittelascombe
22 juin 2011
Françoise Dorin, auteur de romans et de pièces de théatre, connue pour son célèbre "Va voir maman, papa travaille!" , manie souvent une plume piquante à l'humour teinté d'ironie.
Dans ce roman "Les lits à une place", elle aborde avec sa gaieté coutumière, le sujet délicat du célibat et lui propose un palliatif agréable. Quatre amis célibataires, la cinquantaine, préférant être seuls que mal accompagnés, ont crée le "huit" , véritable nid d'amitié. Depuis sept ans, on y vieillit bien, on y rit et y papote, on y cache aussi ses misères,ses yeux bouffis et langues pâteuses du petit matin!
Dans "la baraque" à l'origine un somptueux hotel particulier appartenant à la famille d'Antoinette, cohabitent, sans se gêner, puisque chacun a son étage, Antoinette peintre sur soie, Catherine qui travaille dans l'édition,Michel qui est plubliciste et Pascal le fils d'Antoinette écrivain.
Après avoir fêté leurs noces de laine, va débarquer chez Antoinette, des croissants plein les mains, Christophe, un copain de Pascal. Avec son sourire "tango-schluss" moitié danseur de tango, moitié moniteur de ski à damner un saint, il s'incruste et annonce tout de go à l'interloquée qu'il aime les femmes mûres et ne partira pas tant qu'ils n'auront pas fait l'amour. Ahhhhhhhhhh!!!
Le bel équilibre fraternel sera t il compromis?
Surtout que l'effronté sait tout faire du match de tennis à de simples réparations.
Il la dérange mais elle accepte un week end en Camargue dans le mas "A la bonne Franquette" chez Plumeau et Boubouille qui, (zut alors)
n'ont plus qu'une chambre double à leur proposer.
Le sans gêne obtiendra t il gain de cause? Les amis s'en mêleront ils? Ou Christophe créera t il un Huit bis avec d'autres protagonistes désenchantés?
A lire et ... à rire!
Une verve sympathique bourrée de talents et des dialogues un brin théatraux. Ca on s'y attendait pas vrai?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BernieCalling
24 octobre 2015
C'est une petite histoire gentille. Je ne vais pas dire que je me suis amusée durant ma lecture, mais je ne me suis pas ennuyée non plus.
Ce que je peux reprocher à ce roman et peut-être François Dorin après avoir lu le lit à trois places, c'est que ses univers ne se mélangent jamais. Soit tout le monde veut des lits à trois places, soit tous le monde veut des lits à une place.
Antoinette m'énervait au plus haut point. Comme disent les personnages à un moment donné, c'est un petit général, je dirais même un petit dictateur qui voudrait que tout le monde pense comme elle, agisse que elle.
Encore un livre de moins dans ma bibliothèque, je continue mon rangement
Commenter  J’apprécie          40
Sarah_DD
03 juin 2008
Tout simplement adoré ce livre. Aborde par différents biais des thèmes qu'on retrouve souvent chez elle: le célibat forcé, par choix, le lien mère - fils, le lien mère - copines, couples avec et sans enfants,... C'était mon premier de cet auteur et mon préféré, c'est vrai qu'à la longue elle surexploite un peu les thèmes, mais peu importe.
Commenter  J’apprécie          50
rolandm1
06 avril 2013
Roman plein d'aventures et rempli d'humour. Des amis la quarantaine passés ou plus âgés vivent dans des appartements à Paris, l'un au-dessus de l'autre. La très bonne entente entre tout ce monde, les commérages, les amours, les divorces, les aventures, les vacances entre amis sont une bonne détente pour le lecteur; A conseiller !
Commenter  J’apprécie          30
Iboo
20 août 2012
Petit roman très sympathique sur une conception du mieux vivre et du mieux être très tendance dans les années 90.
A lire pour passer un bon moment.
Commenter  J’apprécie          40
Citations & extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
zazimuthzazimuth27 août 2010
Lorsque survient un chagrin ou une désillusion, on oublie qu'on oubliera. On le sait pourtant, mais on l'oublie. Tout serait beaucoup plus facile si on s'en souvenait. (p.349)
Commenter  J’apprécie          220
AustralAustral18 février 2015
Comme c'est important quelquefois les mots ! Malheureusement on ne sait jamais lesquels : ceux que l'on plante dans un crâne avec le plus de soin peuvent n'y laisser aucune trace ; ceux qu'on y jette un peu par hasard peuvent y germer pendant des mois et donner naissance selon le cas à des mauvaises herbes ou à des roses.
Commenter  J’apprécie          90
rolandm1rolandm101 avril 2013
Elle a dans ses mains un paquet de cotons et une bouteille de vernis rouge. Elle s'inquiète de savoir si la couleur plaît à Christophe, si l'odeur ne lui est pas désagréable, s"il voudra quand elle aura fini de le poser sur ses ongles d'orteils disputer une partie de ping-pong avec elle, ou s'il préférera se promener. Elle parle , tout en disposant des petits morceaux de coton entre ses doigts de pieds.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rolandm1rolandm101 avril 2013
Dans la salle de bains, Antoinette, en attendant que sa baignoire se remplisse, se livre pieds nus à quelques exercices de gymnastique. Grâce au sport, ses jambes et ses bras se sont harmonieusement développés et ses épaules se sont arrondies. Elle se palpe, perplexe. Toute contente, elle plonge ses orteils dans l'eau très chaude de son bain. ceci compte parmi les joies de son existence.
Commenter  J’apprécie          40
zazimuthzazimuth27 août 2010
Ce qui es triste, ce n'est pas d'être seul en sachant qu'on l'est, c'est d'être seul en croyant qu'on ne l'est pas. (p.127)
Commenter  J’apprécie          140
Video de Françoise Dorin (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Françoise Dorin
À vous de lire - Françoise Dorin
autres livres classés : amitiéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
12720 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre