AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de belette2911


belette2911
  30 juillet 2021
De Assassin's creed, je ne connaissais que les jeux, sans jamais y avoir joué, mais l'ayant offert à ma soeur pour un anniversaire, je savais un peu de quoi ça parlais (un peu).

La possibilité m'ayant été offerte de découvrir cette bédé, je me suis penchée dessus sans rien attendre d'elle, sans savoir où j'allais être embarquée.

Premier constat avec la couverture : Tower Bridge qui semble être en feu… Curiosité piquée au vif, j'ai ouvert la bédé et me suis retrouvée dans la neige de Norvège !

Ce récit se déroule durant la guerre, sur la période allant de 1940 à 1943 et la plus grande partie de l'album se passera à Londres, juste avant le Blitz.

Eddie Gorm est le patron des docks et n'en a rien à foutre de la guerre qui se profile à l'horizon. Sauf quand elle le touche juste où ça fait le plus mal…

L'espionnage et moi, nous ne sommes pas copains : les agents doubles, triples, quadruples, qu'à la fin on ne sait plus qui entube qui, qui est le plus retors et qui trahi quel pays…

Pourtant, ici, j'ai apprécié le côté obscur de certains qui, pour sauver bien des vies, devront en sacrifier d'autres et vivre ensuite avec ce poids sur la conscience le reste de leurs jours.

Comment être sûr que ce que l'on accomplit est vraiment utile à la nation ? Comment être sûr qu'on ne se fourvoie pas ? Qu'on ne nous entube pas, nous aussi ?

Cette bédé va directement à l'essentiel, elle ne s'embarrasse pas du superflu et c'est au lecteur de faire le grand saut dans l'aventure. Que les non-connaisseurs se rassurent, pas besoin d'avoir un master Assassin's creed pour comprendre ce qui se trouve dans ce récit.

L'originalité n'est pas le maître mot de cet album, le conspirationnisme est au coeur du récit, au départ, cela reste un peu flou, avant que le scénariste ne soulève doucement le voile pour nous montrer ce que se cache, sans pour autant tout nous montrer. Il faut en garder pour la suite, c'est normal.

La bédé nous parlera de bombes, de scientifiques bossant pour les nazis, qui sont très vilains, qui font de la science sans conscience, des expériences pas catholique du tout avec Mengele que j'ai vu passer lors de la réception et de SF.

Sans révolutionner le genre, le récit nous fait passer agréablement le temps tout en nous donnant quelques frissons.
Commenter  J’apprécie          110



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (11)voir plus