AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782205066401
56 pages
Dargaud (26/10/2012)
3.57/5   34 notes
Résumé :
Alors qu'une crise financière sans précédent ravage l'économie des pays industrialisés, que les chômeurs et les petits porteurs ruinés se comptent par millions, une valeur financière, une seule, semble résister : l'être humain.
L'introduction en bourse n'est donc plus le seul privilège de personnes morales, c'est aussi une réalité pour des personnes physiques ; elles perçoivent un capital, portent au poignet une « rate watch » indiquant leur cote et répondent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
umezzu
  16 octobre 2020
Cette BD en trois tomes imagine un futur où l'activité économique a ralenti, la bourse a dévissé, sauf un nouveau marché : le HSE (Human Stock Echange). Des investisseurs sont prêt à financer des hommes et femmes, susceptibles de réussir dans leur domaine et donc de rapporter des dividendes à leurs actionnaires. Les candidats à ces financements sont soigneusement choisis sur des critères de réussite professionnelle, de capacités intellectuelles et leurs bilans de santé. La bourse ne parie que sur de possibles gagnants. Les humains cotés, appelés red-eyes, bénéficient d'un niveau de vie considérablement amélioré dans ce monde qui se délite.
Dans ce premier tome, Félix Fox, télévendeur de voitures, s'échine à réussir les ventes demandés par son entreprise pour garder son emploi et son petit train de vie avec sa copine Rachel. Malgré son faible potentiel de retour financier, par chance et par copinage, il parvient à intégrer le programme de HSE. le voilà lui aussi à avoir au poignet une rate watch, qui observe sa vie en continu. Félix enchaîne les succès, mais bouleverse aussi sa vie et devient totalement dépendant de ses financeurs. Début d'une ascension ou des ennuis ?
Le scénario est très original. Il faut un peu de temps pour en comprendre le concept et les arcanes du programme. le fonctionnement du HSE et les relations entre actionnaires et humains intégrés au programme obéissent en fait à des règles économiques basiques d'intérêt mutuel… du moins tant que les objectifs sont identiques. La rationalité économique est là et c'est ce qui rend si angoissant ce futur imaginé par Dorison. Les dessins, basés notamment sur des gros plan très expressifs et des décors froids et futuristes, convient très bien au récit. Une BD inattendue, un peu inquiétante, et qui fait réfléchir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
sevm57
  11 novembre 2020
Dans un futur proche en pleine crise économique et financière, tous les marchés s'effondrent sauf un, le HSE pour Human Stock Exchange. Sur ce marché, c'est l'être humain qui est côté .
Felix Fox, un vendeur de voitures, rêve d'y entrer pour offrir une vie meilleure à sa compagne Rachel. Il finit par y parvenir grâce à l'aide de Simon Sax, le fondateur du HSE. Mais passé l'enthousiasme des premiers jours, est-ce vraiment une vie meilleure qui s'offre à lui sous le contrôle de ses actionnaires?
Ce premier tome de la série HSE fait froid dans le dos du fait du futur proche qu'il décrit.
Et on se demande ce qui a poussé Simon Sax à soutenir Felix Fox.
Le scénario est donc passionnant, mais j'ai moins aimé le dessin, notamment la façon de représenter les visages.
Commenter  J’apprécie          130
Erik_
  30 août 2020
Bienvenue dans un monde où l'homme pourra être côté en bourse s'il remplit certains critères assez drastiques (poids, taux de cholestérol, position hiérarchique dans le travail, patrimoine personnel etc...). Après les personnes morales, c'est au tour des personnes physiques ! C'est également la vision d'un monde futuriste en proie à une grave crise qui laissera la moitié de la population au chômage. Nous avons là un thriller d'anticipation avec un Xavier Dorison au meilleur de sa forme.
C'est vrai que cela fait froid dans le dos tant le réalisme des situations évoquées dans cette série paraît tout à fait crédible. On est pris au jeu petit à petit. On a envie de miser sur notre héros Félix Fox, un gars sans scrupule qui souhaite acquérir la richesse dans un monde où la pauvreté devient la norme. Il s'agit de s'extraire d'une existence misérable. La perspective d'être côté et d'augmenter sa valeur sur le marché boursier est un vrai moteur dans un monde où les bourses classiques s'effondrent.
Cependant, c'est l'actionnaire qui commande car il a parié sur vous. C'est lui qui vous dit quand il faut faire l'amour ou se débarrasser d'une compagne trop dépensière. Eh oui: il y a toujours un prix à payer lorsqu'on s'introduit en bourse. Alors, prêt pour une augmentation de capital ? Seule la loi du marché importe.
Le premier volet de cette trilogie d'anticipation plonge le lecteur dans un monde déshumanisé qui doit répondre aux exigences de l'actionnaire. le second va encore plus loin car on voit notre héros Félix Fox changer complètement et perdre ses vraies valeurs. Les actionnaires ne régissent pas simplement sa vie professionnelle mais également sa vie sentimentale pour faire grimper la cote. Dans ce monde, les hommes ont le droit de faire avorter leur compagne au nom de l'égalité des droits. On peut saisir les situations à risque en perspective. Bref, notre héros va vite déchanter ! le final sera d'ailleurs assez remarquable.
Un bon conseil: investissez dans cette bd ! C'est un très bon placement car cela prendra de la valeur. Xavier Dorison a signé là son meilleur scénario. C'est une trilogie qui est tout sauf moyenne ! On ne s'ennuiera pas une seule seconde à condition d'avoir un niveau intellectuel satisfaisant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Yvan_T
  17 novembre 2020
Le premier volet de cette trilogie d'anticipation plonge le lecteur dans un monde qui semble faire écho à la vague de mécontentement qui secoue actuellement une Europe du Sud frappée de plein fouet par la récession et soumise à des plans d'austérité draconiens. Des émeutes sociales éclatent partout, les bourses du monde entier s'écroulent et les sociétés licencient à tour de bras, mais dans cette grisaille économique, une seule valeur semble encore tirer son épingle du jeu : l'être humain.
Le scénario de Xavier Dorison repose donc sur une idée de base originale, qui permet l'introduction en bourse de personnes physiques. Si des sommes astronomiques accompagnent déjà les joueurs de football de nos jours, l'auteur va beaucoup plus loin dans son raisonnement en créant le HSE (Human Stock Exchange). Tout individu ambitieux et prometteur peut ainsi toucher un pactole correspondant à sa valeur estimée et se retrouver avec une « Rate Watch » autour du poignet, permettant de suivre sa cote, tout en surveillant ses faits et gestes.
Partagé entre la difficulté d'accepter l'exagération outrancière de ces dérives de l'ultralibéralisme et un univers dont le réalisme fait tout de même froid dans le dos, le lecteur se laisse volontiers emporter par cette mise en place qui brosse un futur peu reluisant. Dans cet environnement, totalement déshumanisé et dominé par une machine financière sans pitié, les villes sont divisées en zones correspondant aux différentes couches de la société et où la fortune est réservée à quelques privilégiés.
Si le point de départ de cette saga est novateur, la mise en images de Thomas Allart est plus classique. Usant d'un très fin et réaliste, il dépeint un univers futuriste qui rappelle à tout moment le nôtre et accompagne le récit avec beaucoup d'efficacité.
Un premier volet qui ne mettra pas en péril la cote très élevée de Dorison au Human Stock Exchange !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Miss_Blandish
  30 mai 2018

Le marché boursier des ressources humaines existera peut-être un jour (au vu du succès rencontré par les réseaux sociaux professionnels, ce jour n'est pas si éloigné…).
Si vous estimiez faire partie des individus les plus performants de la société, vous auriez la possibilité de vous faire coter en bourse. Charge à vous, par la suite, de faire monter le cours de votre action en communiquant sur vos réussites, vos facteurs-clés de succès, votre potentiel en termes de cash-flows nets à venir. le plus pratique serait de porter en permanence une rate watch au poignet.
Le troisième et dernier opus de la bande dessinée « HSE », est paru au mois d'avril dernier, aux éditions Dargaud. Etonnée que son retentissement ne soit pas à la hauteur de ses qualités, je me sens investie du devoir de défendre cette fiction d'anticipation économique. L'intrigue est maîtrisée par Xavier Dorison et le graphisme rendu fort agréable grâce aux talentueux Thomas Allart et Christian Lerolle.
« le marché est dans nos gènes » affirme le fondateur du HSE, Simon Sax. Pour savoir si vous adhérez au concept, lisez « HSE », et développez votre esprit critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (4)
BDSelection   21 janvier 2013
Cet album fait froid dans le dos et, d'une certaine façon, tire la sonnette d'alarme sur un phénomène qui pourrait très bien nous pendre au nez…
Lire la critique sur le site : BDSelection
BoDoi   02 janvier 2013
Le scénariste réussit [...] à rendre son histoire accessible et fascinante. Le dessin sobre de Thomas Allart fonctionne dans le même sens. Ensemble, les deux auteurs composent un début de série trépidant
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   03 décembre 2012
Un premier volet qui ne mettra pas en péril la cote très élevée de Dorison au Human Stock Exchange !
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD   26 novembre 2012
Un démarrage en mode mineur […] mais la série a pour elle un bon sujet, dont on est tout de même curieux de lire le développement.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
umezzuumezzu   15 octobre 2020
... La fin d'une époque: le dernier établissement hospitalier public vient de fermer ses portes. Souffrant déjà d'une faible rentabilité, les comptes ont été définitivement plombés par la perte du fond de fonctionnement placé en bons du Trésor chinois...
Commenter  J’apprécie          30
sevm57sevm57   07 novembre 2020
L’homme est une valeur refuge.
Commenter  J’apprécie          70
Erik_Erik_   31 août 2020
En Bourse il faut acheter la rumeur et vendre la nouvelle.
Commenter  J’apprécie          10
BdecouverteBdecouverte   03 octobre 2021
Un tirage de tête, signé, numéroté... À ce prix-là, vous faites une affaire.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Xavier Dorison (61) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Xavier Dorison
Ouverture du Glénat BD Festival avec Xavier Dorison (Le troisième testament), Michaël Sanlaville (Lastman; Banana Sioule), Benoît Cousin (éditeur), Cy (Radium Girl) et Xavier Dorison (Le troisième testament) *** REPLAY - du 27 au 30 janvier, nous vous invitons à notre Festival 100% live à suivre sur Twitch. Au programme : des rencontres avec nos auteurs et éditeurs, des battles de dessins, des conférences, des quiz, des surprises, le tout présenté par Ken Bogard !
autres livres classés : MarchésVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

le château des animaux

Quell est le prénom du lapin qui garde les chatons ?

Michel
César
Jean
Benoit
Paul

6 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Le château des animaux, tome 1 : Miss Bengalore de Xavier DorisonCréer un quiz sur ce livre