AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1023508109
Éditeur : Seuil Jeunesse (02/03/2017)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Odile est une petite fille toujours grognon... Pour la distraire, ses parents l'emmènent au muséum d'histoire naturelle. La petite fille y va en traînant les pieds et ni l'ibis, ni le mouflon, encore moins le cochon ne vont réussir à la dérider. Lorsqu'elle arrive devant le crocodile, elle a à peine le temps de lui gratouiller le museau qu'il l'avale tout rond !
C'est la panique au musée : ses parents s'évanouissent, les visiteurs hurlent mais une toute petit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
Erveine
10 avril 2017
Merci aux éditions Seuil jeunesse et à Babelio.
Odile est croquante mais difficile et ronchon.
Ses parents trouvent magique de l'emmener au musée zoologique.
À reculons, Odile y voit cochon, mouflon et crocodile.
Cachée derrière un morse aux défenses massives, puis s'aventurant vers un vert crocodile, sa mère se félicite enfin quand le reptile croque'Odile.
Tandis que la fillette exulte en ce copieux loft avec garde-manger, ventre tout confort pour paresseuse sans contrainte : fais pas ci, fais pas ça ! toutes les professions sont dépêchées pour la sortir de là, mais sans succès. Alors que ses parents commencent tout juste à s'ennuyer, se résolvant bientôt pour l'adoption d'un crocodile, la jalouse Odile n'y tint plus et d'un bond s'extirpa de la bedaine.
Les heureux propriétaires optèrent finalement pour l'enfant, arguant que l'animal convoité serait trop encombrant bien que beaucoup plus obéissant. En dépit de quoi ils s'en allèrent tous les trois admirer les animaux du cirque. C'est alors qu'un superbe hippopotame gris souris…
Le livre de Marie Dorléans est un bel outil de découverte, les animaux bien sûr et les métiers, aussi ne m'en voudra-t-on pas si j'extra'pôle un peu, et donc avec ma vision des faits, en attendant de requérir celle de l'enfant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
pilyen
01 avril 2017

Les enfants, c'est bien connu, connaissent des moments où être désagréables semble une seconde nature. Odile, la petite fille grincheuse du nouvel album de Marie Dorléans, ne connaît pas sa chance. Son perpétuel état ronchon qui pourrait faire regretter à tout parent normalement constitué ce moment de douce folie qu'a été sa conception, n'arrive pas à les faire sortir de leurs gonds. Là où d'autres auraient montré leur capacité à être sévères, tyranniques, hurleurs, menaçants, eux préfèrent essayer une méthode plus pédagogique en emmenant cette affreuse petite fille au musée zoologique, histoire de la distraire et de lui faire passer un instant ses sempiternels caprices. Au milieu des animaux, la pestouille gambade à son gré, laissant ainsi un temps de répit au couple aux apparences si stoïques. Oui, mais l'affreuse Odile trouve ces animaux bien quelconques. Même le crocodile la laisse de marbre, bien peu impressionnant ! Mais quand celle-ci s'avise de le taquiner un peu en lui chatouillant le museau avec les franges de son écharpe, une chose impensable se produit, l'animal soi-disant empaillé, avale la pauvre enfant ! L'animal croque Odile ! ( Admirez au passage le jeu de mots, aussi célèbre dans l'univers de la petite enfance que l'inoxydable "Souris verte" ).
L'album soudain bascule dans un absurde souvent utilisé en littérature jeunesse : avalé n'est pas croqué. Vivant dans le ventre de l'animal pourvu d'un délicieux garde-manger composé de confitures et de cornichons, la jeune Odile va goûter à la tranquillité d'une vie sans parents, sans obligation d'obéissance, de rangement, de politesse. A l'extérieur, le monde des adultes organise en vain des secours...
Dans le monde de Marie Dorléans, la première chose que l'on remarque c'est cette ambiance délicieusement surannée créée par les illustrations très " ligne claire", un peu raides. Ici, c'est souligné par le propos un peu vieillot de cette histoire, qui ne brille pas spécialement par l'originalité. Et pourtant, l'album fonctionne bien, en grande partie grâce à ce décalage énorme entre une illustration très très sage et l'absurdité assumée du récit. Cette enveloppe classique plaît assurément aux enfants ( il n' y a pas pire conservateurs que le jeune public...) surtout qu'elle déploie en sous-texte une petite morale rassurante, tout à fait en accord avec l'ensemble. La fin de l'album nous offre une note un peu plus troublante, ouvrant la porte à une suite à inventer... l'imaginaire s'invitant subtilement dans un album aux apparences si rassurantes.
Plaira à toutes les Marie-Léopoldine, les Sixtine ou les Léon-Hugues à partir de trois ans. Pour les Dylan, Steffie ou Mary-Nabila, je ne sais... mais gageons que le pouvoir des crocodiles est toujours aussi grand auprès des enfants !
Lien : http://sansconnivence.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Emil
28 avril 2017
Odile est une ... enfant ! Lorsque ses parents décident d'aller visiter le musée zoologique, la petite pas très enjouée, va bougonner tout le trajet. Une fois arrivés, petits et grands admirent ces animaux vivants exposés (j'ai trouvé cette scène très amusante, aucun détail ne manque !). La petite Odile semble admirer mais ne s'émeut pas devant ce grand crocodile, c'est alors qu'il l'a croque toute crue ! La suite va devenir bien compliquée pour ... les parents !
J'ai lu cette histoire à mes enfants qui ont tous trois bien apprécié, le tout petit parce qu'il est fasciné par les "crocrodiles", le cadet a aimé les dessins, le contraste entre les personnages très colorés et les décors en noir et blanc, l'ainée a trouvé l'histoire sympathique et drôle.
Nous avons passé avec Odile, un bon moment de lecture en famille, merci Babelio, Seuil Jeunesse et Marie Dorléans.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Marie Dorléans (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Dorléans
Le coup de cœur d’Élodie F, bibliothécaire à la MAM (médiathèque de Béziers Méditerranée), mis en images par un groupe de 4 étudiants de l'IUT de Béziers. On dirait que la mer c'est comme un tapis... On dirait qu'un bouquet de fleurs c'est comme un feu d'artifices...
autres livres classés : cirqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
12537 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre