AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081223619
Éditeur : Flammarion (06/04/2009)

Note moyenne : 3/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Chanel, Gloria Swanson, Greta Garbo, Marie-Laure de Noailles, la duchesse de Windsor, Visconti, Ali Khan, Rita Hayworth, Truman Capote, Gianni Agnelli, la princesse Grace, la Callas, Onassis, Jackie Kennedy, Andy Warhol, Jacques Chazot, Elizabeth Taylor... Qui peut se targuer d'un tel générique ?

Ce livre n'est pas une étude sociologique sur le snobisme, mais un livre avec des snobs comme personnages. Des snobs qui se croisent. Plus de snobs qu'aucun ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Kenehan
  03 juin 2018
Selon le Larousse, un(e) snob est une personne "qui affecte et admire les manières, les opinions qui sont en vogue dans les milieux qui passent pour distingués et qui méprise tout ce qui n'est pas issu de ces milieux". Définition qui permet de mieux cerner le contenu de cette ode au snobisme.
Francis Dorléans dépeint le portrait de tout un pan de la société de la première moitié du XXème siècle entre milliardaires et fauchés, aristocratie et bourgeoisie, artistes et politiques. Un monde à part digne de la presse à scandale tant ne se côtoient ici que des noms sous le feu des projecteurs, liés par le sexe, l'argent et les soirées où l'excès devient presque un art.
J'aurai tendance à découper ce livre en trois parties : un premier tiers rattaché à une époque si lointaine (début du XXème siècle) que les noms m'étaient, pour la majorité, inconnus ; un second tiers plus accessible et parlant ; et un dernier tiers où le sujet commence à véritablement lasser. L'ensemble se présente sous la forme de chroniques succinctes à l'humour plutôt acéré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
KenehanKenehan   28 novembre 2017
Avec ses hauts talons en daim marron, Gloria [Vanderbilt] le dépassait d'une tête. "Little Gloria" avait grandi en beauté. Une beauté qui s'accordait à l'air du temps. Très 1940 et très Walt Disney. Sa peau d'une blancheur de neige crépusculaire, ses cheveux de jais et sa bouche vermillon rappelaient étonnamment Blanche-Neige dans son cercueil de cristal. A ses côtés, Truman Capote fignolait la ressemblance en composant le personnage d'un étourdissant petit nain. Joyeux en plus sophistiqué.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KenehanKenehan   28 novembre 2017
Bref, les Windsor arrivaient en pays conquis (encore que l'expression peut paraître quelque peu déplacée, vu les circonstances). L'entrevue se déroula à merveille. On comprend qu'au lendemain de la guerre, la duchesse ait préféré minimiser l'euphorie qui accompagna leur voyage mais, devant l'énormité de ses mensonges, on est gêné pour elle. Pour un peu, elle raconterait qu'ils s'étaient retrouvés à Berchtesgaden par hasard en allant cueillir des edelweiss. On mentirait cependant en affirmant qu'elle avait tout aimé en bloc. Deux ou trois choses, en particulier, l'avaient fait tiquer. Par exemple, le tapis cerise assorti à la gigantesque cheminée de marbre du salon. Une horreur ! Et les zinnias ! Elle détestait les zinnias et il y en avait partout. Et pourquoi Hitler portait-il des souliers vernis avec sa veste d'uniforme ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KenehanKenehan   28 novembre 2017
Le roi avait abdiqué en pensant conserver sur eux suffisamment d'ascendant pour les voir se plier à ses directives. On lui refusait tout en bloc : le titre d'Altesse Royale pour Wallis, une liste civile et toutes sortes de prérogatives et d'avantages qu'il croyait dus à son rang. Seulement, il était sorti du rang. Il n'était pas devenu un simple citoyen, mais presque. C'était sans doute la plus mauvaise affaire depuis qu'un de ses prédécesseurs avait cherché à échanger son royaume contre un cheval.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : essai de sociologieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
177 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre