AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782130558897
153 pages
Éditeur : Presses Universitaires de France (23/06/2008)

Note moyenne : 4/5 (sur 11 notes)
Résumé :

le sexe désigne communément le sexe biologique qui nous est assigné à la naissance (mâle ou femelle), le rôle ou le comportement sexuels qui sont censés lui correspondre (le genre), et, enfin, la sexualité. Les théories féministes s'attachent à la problématisation de ces trois acceptions mêlées du sexe. Elles travaillent à la fois sur les distinctions historiquement établies ent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Apoapo
  11 février 2016
Je suis positivement énervé contre cet essai dont j'arrête la lecture à 2/3. Je comprends mieux à présent les critiques de Belinda Cannone et de Nancy Huston contre les études féministes états-uniennes i.e. ce qu'on appelle avec trop de désinvolture la "théorie du genre". Cet ouvrage, qui utilise un protocole scientifique impeccable pour en faire état du point de vue philosophique, révèle en effet leur caractère complètement SPÉCIEUX.
L'introduction m'apprend avec plus de précision à distinguer entre sexe biologique (chromosomique + gonadique + hormonal), genre - fruit de la socialisation et de l'éducation différenciées, historiquement et anthropologiquement produit et reproduit, et sexualité. Ensuite j'apprends aussi avec intérêt que la notion de genre fut introduite non par des féministes mais par l'équipe médicale du Dr. John Money qui, dans les années 1950, s'occupait des "traitements" des hermaphrodites.
Je comprends ensuite, dans de longues pages consacrées aux épistémologies féministes, que les philosophes américaines se sont très largement inspirées de Michel Foucault et de Deleuze - Guattari pour élaborer des théories reposant sur le grand ensemble des critiques de la domination, notamment dans la production du savoir.
Je commence à m'énerver lorsque l'on se sert avec imbécillité d'une étude urologique allemande sur un sujet très précis relatif aux formes des pénis pour essayer de remplacer la binôme masculin-féminin par un très improbable continuum, sous prétexte d'historiciser la notion de sexe biologique... Je m'agace davantage lorsqu'on réclame une épistémologie sexuée avec, par ex. une ridiculissime éthique du "care". Vive Cannone et une intelligence-production intellectuelle-pensée asexuée ! Je hurle lorsqu'on prétend réclamer un bouleversement de paradigme (au sens popperien) qui balayerait d'un revers de main la théorie freudienne de l'oedipe et l'anthropologie structuraliste de Lévi-Strauss (et Françoise Héritier bien sûr) - rien que ça... alors que Lacan avait déjà "historicisé" très finement le concept du Père et du "nom du Père" - mais qu'à cela ne tienne... Je souris jaune lorsque je constate que ces mêmes philosophes américaines s'emmêlent les pinceaux dès lors qu'elles s'interrogent sur l'enchevêtrement entre dominations racistes, classistes et sexistes : il ne suffit pas d'être une femme pour s'ériger en sujet politique - ni pour être une victime exempte à son tout de domination : tiens, tiens quand on prétend voler haut et qu'on tombe dans l'infantilisme de la pensée... Je m'irrite de nouveau très fort lorsqu'on fait mine de prendre au sérieux la "praxis queer" érigée en "philosophies de l'identité"... et là, je me dis que je n'ai plus de temps à perdre dans ma courte vie de lecteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


Lire un extrait
Videos de Elsa Dorlin (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elsa Dorlin
Violences policières, violence sociale, révolte populaire... il n'aura peut être jamais été aussi souvent question de la violence dans nos vies. Paradoxalement, notre société est aujourd'hui l'une des plus "pacifiée" que l'histoire n'est jamais connue, sauf du côté de la violence d'état. C'est pourtant cette violence qui est la plus minimisée et niée, tandis que les autres "violences" sont totalement exagérées et stigmatisées.
Dans la catégorie : Role social de la femmeVoir plus
>Groupes sociaux>Femmes>Role social de la femme (109)
autres livres classés : identité sexuelleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
344 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre