AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782226256027
144 pages
Albin Michel (26/02/2014)
3.22/5   9 notes
Résumé :
François, pianiste de bar solitaire, vient d'apprendre l'existence de son père génétique. Cet homme, Richard Domm, est marié à Violette, une jeune femme mal aimée. L'idée vient à François de se venger de l'irresponsable lâcheté de ce père. Il séduira Violette pour ensuite l'abandonner, de manière à détruire ce triste couple. Mais Violette ne manque pas de charme et François en tombe amoureux, ce qui l'oblige à changer ses plans. Il décide alors de forcer leur intimi... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
chriskorchi
  11 mars 2014
MON RESSENTI
J'ai lu ce livre dans le cadre d'un partenariat avec les éditions Albin Michel et vraiment je les remercie de cette découverte. Je n'ai pas aimé ce livre, je l'ai adoré.
Je l'ai lu en 2h30 dès les premières pages je me suis engouffrée dans cette histoire peu banale. Les personnages sont vraiment bien définis et sont soit attachants soit repoussants. J'ai aussitôt compatis au sort de Violette qui supporte avec tant de dévouement et d'abnégation son mari totalement égoïste et indifférent. Je n'aurai pas pu vivre comme cela. Et il y a François ce personnage dont on ne sait rien au début et que l'on découvre petit à petit pour enfin tout comprendre.
L'histoire est bien construite, bien menée et l'écriture est sincère et touchante. J'ai bien aimé la fluidité du texte car il est court et je pense que c'était important qu'il n'y ai pas de longueur inutile. Chaque mot est à sa place et on tourne les pages sans s'en rendre compte . Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.
En 140 pages (j'en aurai bien voulu encore et encore) l'auteur réussi à nous faire passer par une multitude d'émotions. On ne voit pas venir le dénouement. On se pose des questions aurais-je réagi autrement à la place de François, à la place de Violette ? On arrive aisément à se mettre à leur place et je ne sais comment ni pourquoi mais on arrive à se sentir proche d'eux.
Le père Richard a un secret qui renforce la répulsion que j'ai eu envers lui, mais ça n'engage que moi et je ne veux rien dévoiler car il faut vraiment le lire et découvrir au fil des pages toutes les surprises de l'auteur.
Le thème principal de ce roman est la vengeance mais l'amour n'est pas loin car il est là sous différentes formes qu'il soit maternel ou filial.
J'ai refermé le roman en ayant passé un bon moment et en ayant envie de découvrir les autres livres de l'auteur. J'ai aussi très envie de le conseiller autour de moi.
VERDICT
Lisez-le vous passerez de belles heures en compagnie de personnages attachants et d'une histoire sympathique. Allez-y sans crainte c'est une belle découverte !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Cristie
  06 mars 2014
J'ai ouvert les pages de ce livre sans vraiment savoir ce qui m'attendait et là autant dire que la surprise fut belle, je ne l'ai pas refermé avant de l'avoir fini. J'ai donc noté le nom de l'auteure pour mon prochain périple en bibliothèque. Une femme polyvalente puisqu'elle a été comédienne de théâtre, scénariste, actrice, et a déjà reçu quelques prix pour ses romans notamment le Goncourt du premier roman pour La fille du rang derrière
Il pleut, une femme est enterrée dans un cimetière de Paris. Son fils, Richard, présent ne semble pas en éprouver beaucoup de chagrin. Elle était effectivement partie quelques années plus tôt afin de rejoindre son amant en Afrique et depuis il avait tiré un trait sur elle. Sa femme par contre, Violette, éprouvait une véritable admiration pour cette femme qui avait osé tout quitter par amour. Violette va donc s'éterniser plus que nécessaire auprès de la tombe pour se rendre compte qu'une fois encore son mari l'a oublié. Un jeune homme est là qui l'observe. Il l'emmene se réchauffer un peu dans un café avant de la raccompagner et ne peut s'empêcher d'être ému par cette femme qui semble si fragile. Pourtant, on ne devrait jamais tomber amoureux de la personne que l'on veut détruire ...
Un livre que je n'ai donc plus lâcher une fois ouvert. Les personnages m'ont totalement conquis. Il y a tout d'abord Violette touchante de générosité et qui accuse de plus en plus difficilement l'indifférence et le mépris de l'homme qui partage sa vie. Elle attire nécessairement la sympathie face à ce mari qui semble si froid mais heureusement quand le voile se déchire on le comprend un peu mieux. Puis François, qui ne peut s'empêcher d'éprouver un amour toujours grandissant pour celle qu'il voulait détruire, une envie de la protéger, un désir toujours plus fort. C'est une véritable comédie qui se joue avec quelques accents de férocité qui viennent pimenter l'ensemble pour mon plus grand bonheur il est vrai !
Lien : http://depuislecadredemafene..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Noopettebooks
  22 avril 2014
Une partie de moi est passée sûrement à côté de ce roman. Je l'ai fini il y a quelques jours et seul un vague souvenir de ma lecture flotte. Je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages. L'impression du déjà vu, déjà lu. J'ai surtout eu un immense problème avec l'épouse. Cette forme d'acceptation extrême de sa vie. Un quotidien à la limite du minable. le côté: "Ben oui avant c'était mieux mais ça c'était avant."
Tout est trop plat dans ce roman. Pourtant tout est là. Franchement c'est flagrant! En fait il m'aurait fallu 100 pages de plus. Que l'auteur joue plus avec ses personnages, qu'elle les pousse encore plus loin. Et puis cette fin...
Je pense sérieusement que je n'étais pas un bon public ce jour là. J'attendais un jeu de manipulation entre ce trio, un jeu psychologique un peu malsain. En clair ce genre là s'appelle un thriller et ce n'est ici pas du tout le but de l'auteur. Je n'ai pas accroché avec ce roman mais j'aurai plaisir à découvrir un autre roman de l'auteur.
Commenter  J’apprécie          10
Croquignolle
  13 décembre 2014
Quel beau moment de lecture ! Des lignes tout en émotions simples et positives. Des personnages attachants dévoilant leurs manques existentiels avec pudeur. Une Violette pleine de douceur, de bienveillance, de tendresse, de naïveté émouvante ! J'ai bien aimé ce conte à six (huit ?) yeux. Je m'y suis sentie bien. Une lecture sans prétention en cette fin d'année scolaire ultra chargée qui m'a simplement fait du bien !
Commenter  J’apprécie          30
dacotine
  04 avril 2016
140 pages, un petit livre, c'est au début la raison pour laquelle je l'ai choisi. Puis j'ai été emportée par les premières pages et par la situation cocasse et triste du personnage :Violette. Intriguée d'abord par cette situation, j'ai suivi par compassion, puis c'est la surprise qui m'a entrainé : je ne m'attendais pas à un tel vaudeville; Un petit roman qui arrive à nous surprendre de façon agréable
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
LaPresse   31 juillet 2014
Dès les premières lignes, on est séduit par ce court roman à l'intrigue bien ficelée et à l'écriture précise, qui se lit d'une traite.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
CroquignolleCroquignolle   13 décembre 2014
Entre un bonheur ancien qui entrait en restauration et un amour impossible qui, cinq étages plus haut, commençait à s'épanouir, la plus improbable des familles était en train de naître.
Bientôt, sur le piano du couloir qu'il avait réaccordé, François se mettrait à composer une mélodie sur laquelle Violette inscrirait des paroles. Leur chanson s'appellerait "Quelque chose de lui". Et Richard serait presque aussi fier d'eux que de lui-même.
Qu'importe si les voisins jasaient sur ce ménage à trois : ils étaient quatre, et les chemins du mensonge avaient mené chacun à la réalisation de son rêve
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ChimereChimere   19 janvier 2020
Mon chéri,
J'ai la tête qui s'en va, de plus en plus souvent, alors je t'écris pendant que j'ai les idées claires. En cas de décès, je pense que tu as le droit de savoir qui est ton père. Je t'ai toujours dit qu'il était mort avant d'avoir pu te reconnaître, mais non. Il est vivant, et il ne connaît pas ton existence.
Il s'appelle Richard Domm. Je faisais le ménage chez ses parents, à l'époque, dans le quinzième. Il y vit toujours d'après l'annuaire. Dans cette enveloppe, il y a huit mille euros, l'équivalent de ce qu'il m'avait donné en france, à l'époque, pour me payer ton avortement en Suisse, parce que ça faisait plus de trois mois. Ils sont à toi. Je les avais placés à la Caisse d'épargne pour régler tes années de conservatoire, mais tu t'es arrêté tout de suite.
Ne lui en veux pas, il n'avait pas le choix, et moi non plus. Nous étions d'accord tous les deux pour te faire passer, mais, au dernier moment, je n'ai pas pu. C'est ma faute. J'ai changé de quartier, je n'ai plus jamais accepté un ménage dans le quinzième, j'ai disparu de sa vie et je t'ai gardé pour moi. En cachette. Enfin j'avais quelque chose à moi. Je sais que je n'ai jamais été une mère très glorieuse, ni vraiment présentable, et je me demande bien comment tu as pu devenir quelqu'un de si doué. Voilà mon chéri. Si tu lis ce courrier, c'est que je ne suis plus de ce monde, mais c'est une délivrance...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
chriskorchichriskorchi   11 mars 2014
Elle n'a pas relevé, ce n'était pas la peine. Dans un sens, elle le comprenait. Elle n'était le centre de rien, juste une femme au foyer, une mère de famille désaffectée. Elle n'avait jamais été salariée ni demandeuse d'emploi, elle n'avait jamais rien fait d'extraordinaire.
Commenter  J’apprécie          20
ChimereChimere   19 janvier 2020
p. 38: "François a un problème avec Violette. Au départ, il avait simplement l'intention de la détruire moralement. Mais quand il l'a rencontrée, elle lui a paru aussi pitoyable que lui. Il s'est alors demandé si, au lieu d'être son bourreau, il ne serait pas plus judicieux de devenir son amant.
Depuis trois semaines, il la suivait, attendant patiemment le bon moment pour l'aborder. Un endroit inespéré, le cimetière. Et des circonstances propices. Un mari qui vous oublie, ce n'est pas si courant. Mais ça ne l'étonnait qu'à moitié, venant de ce Richard Domm. Il avait eu une très bonne idée en poussant sous le siège de sa voiture le parapluie de Violette, même si c'était risqué: viendrait-elle au rendez-vous?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
chriskorchichriskorchi   11 mars 2014
"Il ne veut pas de moi.
Il me refuse.
Je vais lui prendre ce qu’il a de plus cher.
Sauf que...
On ne devrait jamais tomber amoureux
de la personne qu’on veut détruire."
Commenter  J’apprécie          20

Video de Françoise Dorner (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Françoise Dorner
Un livre en lumière : Françoise Dorner parle de son dernier roman, Magic Retouches, paru le 7 janvier 2009 aux éditions Albin Michel.
© T2andCo - 2009
autres livres classés : désamourVoir plus





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4774 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre