AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782743624408
437 pages
Payot et Rivages (09/01/2013)
3.57/5   27 notes
Résumé :
Marlon Conrad est devenu gouverneur républicain de la Floride suite au décès accidentel de son prédécesseur. Un père influent et des amis haut placés lui assurent une réélection tranquille, à condition qu'il continue à ne rien faire et à signer des contrats en faveur de tous ceux qui l'ont aidé.
Seul petit problème: Marlon a "oublié" de se faire recenser par le Service national. Pour pallier cette absence de patriotisme préjudiciable, il se fait enrôler dans... >Voir plus
Que lire après Orange CrushVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Marlon Conrad est un sombre crétin. Il est aussi vice-gouverneur de Floride, ceci pouvant sans doute expliquer cela. Il a jusqu'ici fait son boulot consciencieusement en s'arrangeant pour que les lois votées profitent à ses généreux donateurs et en passant le plus clair de son temps à pêcher le tarpon sur son jeu vidéo favori. La mort du gouverneur en poste lors d'un tragique accident d'avion piloté par une escort-girl propulse Marlon Conrad à la tête de son État, pour le plus grand bonheur de son papa et de ses amis lobbyistes.
Alors que la prochaine campagne électorale va commencer, tout semble donc aller pour le mieux, si ce n'est que Marlon Conrad n'a jamais rempli ses obligations militaires. Pensant bien faire, afin d'éviter de donner des armes à son futur adversaire – le démocrate Gomer Tatum, accro aux hot dogs – ses conseillers le convainquent de faire son service pendant quinze jours en tant que réserviste dans une planque quelconque. Cela juste au moment où l'OTAN décide d'intervenir au Kosovo où le gouverneur est malencontreusement envoyé.
de retour de cette traumatisante expédition militaire, Marlon Conrad a changé : il s'intéresse au sort des minorités, des pauvres et, même, commence à lire et à remettre en cause la sacro-sainte chaise électrique. C'est au volant d'un camping car qu'il va mener sa campagne aux quatre coins du Sunshine State, accompagné de son conseiller Gottfried Escrow, profondément désespéré par l'attitude de son patron, et de son attaché de presse, Muntjack Pimento, amnésique engagé par Escrow et féru d'histoire de la Floride. C'est le début d'une épopée homérique où l'on croisera une brésilienne tueuse en série, John McEnroe, des vieillards fanas de catch, des Américains moyens qui font l'amour déguisés en castors, Erik Estrada, le service d'ordre des Rolling Stones, une riche héritière qui se sert de son don de ventriloquie pendant les moments intimes, et Serge A. Storms.

Troisième roman de Tim Dorsey, Orange Crush est en fait le quatrième épisode de la geste de Serge A. Storms. Vous y rencontrerez donc des personnages et y trouverez des allusions à des événements que vous ne découvrirez que dans Triggerfish Twist. À moins bien sûr qu'un impérieux besoin d'ordre vous incite finalement à lire Triggerfish Twist avant Orange Crush, au risque de perdre un peu de ce qui fait tout le charme de l'oeuvre de Tim Dorsey : un joyeux bordel pourtant très bien organisé par l'auteur qui fait mine de nous égarer mais nous ramène toujours sur le droit chemin.

Survitaminé, complètement barré, mais pas du tout dénué de sens dans l'État de Jeb Bush, ce roman tient ses promesses malgré l'apparition tardive de Serge A. Storms. On fera bien sûr le lien entre le personnage de Marlon Conrad et celui de Skink, l'ancien gouverneur tueur de connards, des romans de Carl Hiaasen : l'occasion d'étendre ses connaissances à propos de l'État le plus déjanté d'Amérique – où même les chiens peuvent espérer décrocher un poste de présentateur de la météo – grâce à un autre auteur qui n'est pas piqué des vers lui non plus.
Lien : http://www.encoredunoir.com/..
Commenter  J’apprécie          100
Il s'agit là du moins bon des Dorsey que j'ai pu lire, donc je suis un poil déçu...attention, ce roman demeure un bon roman. On se poile toujours des situations dingues et des rebondissements invraisemblables mais toujours cohérents de l'auteur.


J'ai trouvé cependant que le ressort comique et l'intrigue de fond était légèrement en deça de ce que Dorsey fait d'habitude. Et je ne sais pas si c'est la traduction qui a changé, mais il y a beaucoup d'expression utilisée qui se veulent "drole" mais qui dénote dans le réçit.


Serge est toujours présent dans l'histoire, même si on ne sait pas vraiment quel role il joue, et honetement, on l'impression que l'auteur l'a mis là pour respecter le cahier des charges, car ce personnage aurait pu etre n'importe qui d'autres. le plus embetant, c'est qu'aucun lien n'est fait avec les autres romans, on ne sait donc pas quand se situe l'histoire dans la chronologie sanglante des plans fous mais géniaux de Serge.


Sinon, on passe quand même un bon moment (rien qu'avec les prestation de Babs, la fiancée du gouverneur...je ne spoile pas mais c'est à mourir de rire). Les différents histoires du livres finissent bien sur par se recouper même si elles n'ont aucun rapport au départ, et l'auteur parvient à retomber sur ses pattes, comme à chaque fois.


J'espère qu'il s'agissait d'un accident de parcours, car j'adore Dorsey et je serais déçu si la qualité de ce roman présageait de la suite...
Commenter  J’apprécie          00
Je me suis rendu compte que je reculais la lecture d'Orange Crush comme on garde précieusement une bonne bouteille. Tim Dorsey, je m'y lancerais sans vergogne, avec une hâte gourmande si les 24 tomes de la série étaient systématiquement traduit et édité en français. Je ne sais pas pourquoi Rivages ne fait pas un suivi stricto sensu des aventures de Serge Storms. C'est pourquoi, je temporise.

Orange Crush, est le 5e écrit par Tim Dorsey et j'avais vraiment hâte de retrouver Serge Storms. Mais où est Serge Storms ? On suit les péripéties drolatiques et affligeantes d'un homme en campagne électorale avec son lot de corruption, de manipulation, de conflits d'intérêts. C'est génial et fou, excentrique et débridé. J'adore.

Tim Dorsey nous expose la politique américaine comme nul est fort probable qu'elle soit si on enlève les ressorts romanesques d'Orange Crush. le grotesque, le fait exagéré prend son ampleur dans la crédibilité de son propos. Pourtant, le roman se pare de légèreté, de folie. Mais où est Serge Storms ? À vous de trouver sa cachette.

J'ai une nouvelle fois beaucoup aimé ce raid trip de Tim Dorsey et ce périple en Floride électorale est une franche réussite. Orange Crush m'a emballé avec sa galerie de personnages, leur caractère et leur dialogues.


Lien : http://livrepoche.fr/orange-..
Commenter  J’apprécie          30
du dorsey comme d'habitude mais matiné de bon sentiments politiques
ça reste jouissif mais fait un peu commercial (même si le petit démocrate stéréotype qui axe sa campagne sur la peine de mort m'a bien fait marrer et fait oublier le héros qui change au contact de la guerre, font chier avec leur syndrome post vietnam)
Commenter  J’apprécie          10
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Todd incarnait exactement ce dont Tallahassee était le plus friand : il était jeune, joli garçon, ambitieux et complètement con.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Tim Dorsey (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tim Dorsey
"Twitter va très bien, même sans Donald Trump", s'est félicité mardi 9 février 2021 Jack Dorsey, l'un des créateurs de ce réseau social qui compte aujourd'hui près de 190 millions d'utilisateurs réguliers à travers le monde.
Né il y a quinze ans en Californie, Twitter s'est progressivement imposé comme un canal de diffusion d'informations, mais aussi de fausses informations et d'opinions. Donald Trump en a usé et abusé, à tel point que son compte - qui comptait 88 millions d'abonnés - a été supprimé suite aux événements du Capitole à Washington en janvier. Quel rôle joue twitter dans le débat public ? Est-il un danger pour nos démocraties ?
Guillaume Erner reçoit Samuel Laurent, journaliste au "Monde", auteur de "J'ai vu naître le monstre : Twitter va-t-il tuer la #démocratie ?", ed. Les Arènes.
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (58) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2860 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..