AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2361063700
Éditeur : Editions Sciences Humaines (09/11/2017)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Les gens aiment leur travail, mais ils en souffrent. Voilà le paradoxe. Qu'ils soient cadres ou employés, médecins ou agriculteurs, enseignants ou informaticiens, beaucoup apprécient leur métier mais se plaignent des contraintes qui pèsent sur eux : pression économique, surcharge, urgence, évaluations incessantes, conflits interpersonnels dévastateurs, management oppressant ...
L'épidémie de burn-out est le symptôme le plus aigu de ce malaise.
Ce livr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
petitsoleil
  06 décembre 2017
Ecrit par un passionné de sciences humaines, un essai-enquête intéressant et plutôt complet sur le monde du travail : hier, aujourd'hui, et demain, car des problèmes sont évoqués, mais aussi des pistes possibles (gestion du temps, du stress, des conflits - modifications d'organisation au niveau de l'entreprise, etc.)
Commenter  J’apprécie          150
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   05 décembre 2017
Gestion du temps : quelques règles d'or

Les manuels de gestion du temps (il en existe des dizaines) reposent tous sur un petit nombre de principes.
- Redéfinir ses priorités. Gérer son temps, c'est d'abord faire des choix sur ce qui compte vraiment, plaisir compris.
- Eliminer. Gagner du temps, c'est savoir éliminer le superflu et repousser les dévoreurs de temps.
- Evaluer. Définir des buts précis dans un temps limité et non des objectifs vagues.
- Connaître ses rythmes. Concentrer ses tâches les plus difficiles dans le moment de la journée où l'on est le plus efficace. C'est la loi des 20/80.
- Repousser le perfectionnisme (à trop vouloir bien faire, on ne fait rien du tout).
- Ne pas procrastiner (remettre tout au lendemain) en "découpant la montagne en morceaux"
- S'accorder des pauses et des récompenses à la fin de chaque mission accomplie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
petitsoleilpetitsoleil   04 décembre 2017
Les exigences de performance ne sont pas dues qu'à la concurrence accrue et aux restrictions budgétaires des Etats : l'augmentation des normes de qualité a également conduit à augmenter la charge de travail. (...) Partout les normes et exigences ont augmenté produisant des "injonctions contradictoires" : des buts si divers et nombreux qui rendent les objectifs attendus inaccessibles.
Commenter  J’apprécie          110
petitsoleilpetitsoleil   05 décembre 2017
Lâcher prise, c'est oser admettre que la recherche de la perfection est un idéal impossible et finalement destructeur. Elle est dévoreuse de temps et d'énergie. Elle consomme et consume beaucoup trop. Elle pousse même à la frustration et à l'échec. On ne peut pas tout faire et tout faire bien.
Le lâcher-prise est aussi une invitation à renégocier ses propres niveaux d'exigence : qu'il s'agisse du design d'un produit, de la confection d'une affiche, de la préparation d'un cours, de la présentation d'un projet, de la rénovation d'une façade, du rangement de son bureau, ou du soin apporté à une personne ... l'idéal est inaccessible et, son le vieil adage, "le mieux est l'ennemi du bien". Il ne s'agit pas d'abandonner ses idéaux, son désir de bien faire pour se contenter de la médiocrité (qui souhaite cela ?) mais d'éviter de s'enfermer dans une course infernale vers un idéal inatteignable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
petitsoleilpetitsoleil   05 décembre 2017
Le salariat ne disparaît pas. Il représente aujourd'hui huit à neuf actifs sur dix. C'est vrai pour la France, les Etats-Unis comme pour la plupart des pays occidentaux.
Commenter  J’apprécie          80
petitsoleilpetitsoleil   04 décembre 2017
Au final, on travaille pour gagner sa vie, pour exister socialement, pour accomplir des tâches intéressantes.
Ces trois raisons de travailler ont aussi leurs revers : salaire insuffisant, manque de reconnaissance, relations qui s'enveniment, tâches rébarbatives ou trop lourdes ... qui finissent par tuer le goût du travail.
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
autres livres classés : multitâchesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Le quiz cucul

Commençons facile, cucul c'est ...?...

Beau et c..à la fois
bébête, bête, niais, nunuche

10 questions
44 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture , fessesCréer un quiz sur ce livre