AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Faton (01/02/2014)

Note moyenne : 4.29/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Voilà trente ans que Gustave Doré n’avait pas eu les honneurs d’une rétrospective en France. En réunissant plus de 150 pièces, le?musée d’Orsay rend aujourd’hui hommage au plus célèbre et plus abondant illustrateur du XIXe siècle, dont la place dans notre patrimoine visuel n’a pas d’équivalent. Au côté de ses inventions graphiques foisonnantes traduites en gravures, du fameux Chat botté au grand Don Quichotte, on découvre avec quelle ambition il a investi des domain... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
CorinneCo
  22 août 2014
Dante et Virgile, le visage mangé par l'ombre, regardent, debout, comme statufiés, la scène terrible qui se déroule à leurs pieds. Ils sont dans le neuvième cercle de l'Enfer, un univers obscur et gelé, autour d'eux les damnés prisonniers des glaces sont des silhouettes informes et torturées qui s'évanouissent dans un arrière-plan étouffant, noir et sans limite. Dante et Virgile seuls points de couleur dans cette atmosphère ou domine le gris et le noir, semblent interdits. l'effroi est sur leurs traits, presque à leurs pieds le comte Ugolin dévore le crâne de l'archevêque Ruggieri. Arrêt sur image. le cinéma et la bande-dessinée se sont largement inspirés de l'oeuvre de Gustave Doré et pour cause. Son sens de la mise en scène, sa capacité à « capter » l'humeur d'une situation, sa force évocatrice dans le tragique comme dans le drolatique ont fait sa renommée. Cette grande toile magnifique de rigueur et de lyrisme fait partie de l'exposition qui eut lieu au Musée d'Orsay de février à mai de cette année.
Cette exposition, outre de revoir les célèbres illustrations des Contes de Perrault, de Gargantua, Don Quichotte, la Bible et la Divine Comédie, permet de découvrir Gustave Doré le peintre, le sculpteur et le dessinateur-illustrateur prolifique inspiré par d'autres oeuvres littéraires, par ses voyages, par la vie...
Gustave Doré, jeune garçon surdoué, hyperactif, commence très jeune comme caricaturiste. Il devient vite célèbre par son illustration du Gargantua de Rabelais. D'une renommée internationale, infatigable travailleur, exigeant, il veut tout. La gloire, l'argent, la reconnaissance inconditionnelle de ses pairs. A sa grande amertume, il restera pour beaucoup qu'un illustrateur de génie. Lui qui se veut grand peintre et grand sculpteur ne récoltera souvent qu'indifférence et mépris pour sa peinture et sa sculpture.
Gustave Doré est un paysagiste tout à fait honorable par exemple. Il suffit de voir les quelques toiles exposées. Paysages sublimés, nature fourmillante de détails, saturée de lumière et de couleurs. Ambiance de Genèse. L'humain est insignifiant ou inexistant. Les paysages de Gustave Doré clôt l'exposition comme une reconnaissance tardive et repentante.
Mais il faut revenir au début de l'exposition, à peine le regard détourné des sculptures et quelques pas faits dans la salle suivante que le regard est happé par « le Christ quittant le prétoire », toile immense ; Nous sommes en plein péplum biblique, Cecil B. DeMille peut aller se rhabiller. le Christ vient juste de s'arrêter sur les marches, la foule dense autour de lui gronde, retient son souffle, s'émeut, à peine retenue par les gardes, la lumière irriguant le passage du Christ tempère l'ombre où s'anime les passions. Là encore tout est en suspend, à peine le mouvement est arrêté. L'académisme et le romantisme se mêlent, ce n'est pas ma toile préférée mais la virtuosité de l'ensemble ne peut laisser indifférent. L'oeuvre picturale souvent méconnue de Gustave Doré est riche, empreinte de sensibilité, d'extravagance, d'un « savoir-faire » indéniable là où les puristes pourraient rechigner d'une forme de liberté d'inspiration et d'exécution.
Les sculptures de Gustave Doré sont à l'image de son oeuvre, diverses, fantasques, romantiques, lyriques, majestueuses dans leur petitesse et dans leur grandeur. Ma préférée s'intitule « Joyeuseté, dit aussi A saute-mouton », c'est un petit bronze où un chevalier en armure joue à saute-mouton avec un moine. C'est l'instant du bond, léger, drôle, irrévérencieux, délicat. Une petite merveille.
L'oeuvre de Gustave Doré est complexe, traversée par une boulimie de travail. Par sa capacité d'ingérer, de digérer, de recracher ce qu'il voit sous une forme ou une autre avec un sens du drame, du burlesque, aussi. Une imagination sans bride, semblant inépuisable, indomptable.
Reste ses illustrations.... Trop riches pour quelques lignes.... Plus tard...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          376
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MimimelieMimimelie   25 septembre 2014
Dessinateur surdoué, chroniqueur efficace, illustrateur génial et unanimement reconnu, Doré rêvait pourtant d’être peintre et souffrit jusqu’à sa mort de ne pas être célébré comme tel. Cette ambition déçue, vécue comme une malédiction, fut la compagne du personnage fantasque, ténébreux, mondain et équivoque, que l’artiste s’est en partie construit pour mener à bien son œuvre.

( Emmanuelle Amiot-Saulnier)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
MimimelieMimimelie   25 septembre 2014
Doré fit ses armes dans l’illustration de presse et, sa carrière durant, mit des images sur son époque. Volontiers satirique à ses débuts, la chronique se nuance chez lui des ambitions de la grande peinture et d’une réflexion sur le sens de l’histoire teintée de fantastique, de grotesque et de ténèbres.
(Bertrand Tillier)
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : gustave doréVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le tableau mystère [1]

1. Quel écrivain et journaliste a passé une grande partie de son enfance au château du Clos Lucé à Amboise ?

François de Closets
Jules Vallès
Louis Aragon
Gonzague Saint Bris

7 questions
254 lecteurs ont répondu
Thèmes : déduction , peinture , mystèreCréer un quiz sur ce livre