AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072738792
Éditeur : Gallimard (14/09/2017)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 4 notes)
Résumé :
"J'ai déjà dit que les blâmables assiduités de la perfide blonde me faisaient honte, me froissaient, me blessaient jusqu'au fond du coeur. Mais il y avait à cela une cause secrète, étrange, sotte, que je dissimulais et qui me faisait trembler comme un avare sur son trésor, et à la seule pensée de laquelle — seul à seul avec ma tête chavirée, caché dans quelque coin bien sombre où ne pouvait atteindre le regard inquisiteur et moqueur d'une friponne aux yeux bleus—, à... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
lecturemameufsure
  21 février 2018
Dostoïevski décrivant l'éveil au monde d'un enfant qu'agitent les troubles d'un premier amour, et qui du même coup plonge le lecteur au coeur des sentiments de l'enfance qu'il avait certainement souhaité oublier. L'amour oui, mais la honte indissociable d'aimer, sortir de l'enfance mais se sentir plus que jamais petit. Un petit héros, toute la vie d'un homme en un instant précis mais non moins précieux.
Commenter  J’apprécie          290
Kirsikka
  03 février 2018
Le petit héros, dont on ne sait pas le nom, a onze ans. Il est envoyé pour le mois de juillet chez un parent, qui reçoit une très nombreuse compagnie d'invités, qui vont et viennent, et passent leur temps en fêtes, en promenades, en représentations théâtrales. Timide mais fasciné par les dames, le jeune garçon découvre, sans savoir vraiment ce qui l'agite, ce sentiment contradictoire, exaltant et source de honte, l'amour.
Une jolie nouvelle, assez courte, et encore une fois le point de vue d'un enfant, dont les impressions sont troublantes et profondes.
Les portraits et descriptions des personnages font tout le sel de ce texte, avec cette charge féroce contre les hommes "modernes" et oisifs, dont on se demande avec curiosité qui a bien pu en être le modèle original, tant Dostoïevski déploie de verve à leur encontre.
Commenter  J’apprécie          140
NoemieS
  18 octobre 2018
Petit roman gagnant à être connu. Dans une approche et une écriture toute en délicatesse, l'auteur nous fait déouvrir les émois et aspirations d'un enfant. Charmant livre.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
KirsikkaKirsikka   03 février 2018
C'était avant tout un "Européen", un homme "moderne", qui avait une teinture d'idées nouvelles et s'en targuait. D'aspect, c'était un monsieur brun, grand et assez solidement bâti, aux favoris à l'européenne, au visage vermeil et content de lui, aux dents blanches comme du sucre et à l'irréprochable prestance de gentleman. On le qualifiait d'homme d'esprit. C'est ainsi que l'on qualifie dans certains milieux une espèce particulière d'humanité engraissée aux dépens d'autrui, qui ne fait exactement rien, qui ne veut exactement rien faire, et qui à force de paresse et d'oisiveté porte à la place du coeur un morceau de graisse. On les entend à chaque instant proclamer que s'ils n'ont rien à faire, c'est par suite d'on ne sait quelles circonstances contraires fort embrouillées, qui "harassent leur génie" et que pour cette raison ils "font peine à voir". Telle est la phrase pompeuse dont ils se couvrent, leur mot d'ordre, leur devise et leur mot de passe, la formule que ces pansus bien nourris prodiguent à tout venant, et qui, rebattue depuis longtemps, n'est qu'inanité pure et tartuferie manifeste. Au reste, certains de ces lurons, qui soi-disant ne peuvent trouver que faire — ce que d'ailleurs ils n'ont jamais cherché —, n'ont pas de moindre prétention que de donner à penser à tout le monde que ce qu'ils ont au lieu de coeur, ce n'est pas de la graisse, mais bien au contraire, généralement parlant, quelque chose de très profond : plus précisément quoi, c'est ce que le plus habile chirurgien ne saurait dire, ne fût-ce que par pure politesse. La manière qu'ont ces messieurs de faire leur chemin dans le monde, c'est de mobiliser tous leurs instincts pour le grossier ricanement, la critique à courte vue et un orgueil démesuré. Comme ils n'ont rien d'autre à faire que de relever et rabâcher les erreurs et les faiblesses d'autrui, et comme il y a en eux très exactement autant de bon sentiment qu'en a reçu en partage une huître, ils n'ont pas de peine, derrière de telles défenses, à traiter les autres en affectant une bonne dose de circonspection.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lecturemameufsurelecturemameufsure   21 février 2018
On aurait dit qu'il s'y donnait une fête commencée pour ne jamais finir. On aurait dit que notre hôte s'était juré de dissiper au plus vite son énorme fortune, et le fait est qu'il a récemment réussi à justifier cette hypothèse, c'est-à-dire à se ruiner totalement, à fond, jusqu'au dernier copeau.
Commenter  J’apprécie          110
Videos de Fiodor Dostoïevski (63) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fiodor Dostoïevski
http://www.club-livre.ch#Bessa_Myftiu Interview de Bessa Myftiu réalisée par le Club du Livre en partenariat avec Reportage Suisse Romande
Bessa Myftiu, née à Tirana, est une romancière, poète, conteuse, essayiste, traductrice, critique littéraire, journaliste, scénariste et actrice établie à Genève, en Suisse romande, de nationalité suisse et albanaise. Pour commander un ouvrage de Bessa Myftiu : En SUISSE : https://www.payot.ch/Dynamics/Result?acs=¤££¤58REPORTAGE SUISSE ROMANDE36¤££¤1&c=0&rawSearch=bessa%20myftiu En FRANCE : https://www.fnac.com/SearchResult/ResultList.aspx?SCat=0%211&Search=bessa+myftiu&sft=1&sa=0
Fille de l'écrivain dissident Mehmet Myftiu, Bessa Myftiu fait des études de lettres à l'université de Tirana et par la suite elle enseigne la littérature à l'université Aleksandër Xhuvani d'Elbasan. Elle devient ensuite journaliste pour le magazine littéraire et artistique albanais La scène et l'écran. Elle émigre en Suisse en 1991 et s'établit à Genève dès 1992, passant son doctorat et devenant enseignante à l'université de Genève en faculté des Sciences de l'éducation, tout en poursuivant en parallèle ses activités dans les domaines de l'écriture et du cinéma. Depuis 2013, elle enseigne à la Haute École Pédagogique de Lausanne. Elle est par ailleurs membre de la Société Genevoise des Écrivains BIOGRAPHIE 1994 : Des amis perdus, poèmes en deux langues, Éditions Marin Barleti [archive], Tirana 1998 : Ma légende, roman, préface d'Ismail Kadaré, L'Harmattan, Paris (ISBN 2-7384-6657-5) 2001 : A toi, si jamais?, peintures de Serge Giakonoff, Éditions de l'Envol, Forcalquier (ISBN 2-909907-72-4) 2004 : Nietzsche et Dostoïevski : éducateurs!, Éditions Ovadia, Nice (ISBN 978-2-915741-05-6) 2006 : Dialogues et récits d?éducation sur la différence, en collaboration avec Mireille Cifali, Éditions Ovadia, Nice (ISBN 978-2-915741-09-4) 2007 : Confessions des lieux disparus, préface d'Amélie Nothomb, Éditions de l'Aube, La Tour-d'Aigues (ISBN 978-2-7526-0511-5), sorti en 2008 en livre de poche (ISBN 2752605110) et réédité en 2010 par les Éditions Ovadia (ISBN 978-2-915741-97-1), prix Pittard de l'Andelyn en 2008. 2008 : An verschwundenen Orten, traduction de Katja Meintel, Éditions Limmat Verlag [archive], Zürich (ISBN 978-3-85791-597-0) 2008 : le courage, notre destin, récits d'éducation, Éditions Ovadia, Nice (ISBN 9782915741087) 2008 : Littérature & savoir, Éditions Ovadia, Nice (ISBN 978-2-915741-39-1) 2011 : Amours au temps du communisme, Fayard, Paris (ISBN 978-2-213-65581-9) 2016 : Vers l'impossible, Éditions Ovadia, Nice (ISBN 978-2-36392-202-1) 2017 : Dix-sept ans de mensonge, BSN Press, (ISBN 978-2-940516-74-2)
CLUB DU LIVRE : http://www.club-livre.ch#bessa_myftiu REPORTAGE SUISSE ROMANDE : http://reportage-suisse-romande.ch/
Vous souhaitez réaliser un interview littéraire - nous contacter info@club-livre.ch
#suisse #Club #livre #littéraire #littérature #roman #écrivain #auteur
+ Lire la suite
autres livres classés : russieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Crime et Châtiment

Qui est le meurtrier ?

Raskolnikov
Raspoutine
Raton-Laveur
Razoumikhine

9 questions
78 lecteurs ont répondu
Thème : Crime et Châtiment de Fiodor DostoïevskiCréer un quiz sur ce livre