AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 250106092X
Éditeur : Marabout (13/04/2011)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Little Boy est un petit pingouin qui veut bien faire; il cherche à s'adapter à tout prix à son environnement et répond toujours présent lorsqu'on exploite sa bonne volonté. Seulement voilà, il en arrive peu à peu à ne plus pouvoir suivre sa propre cadence: il se sent mal dans sa peau, il souffre. Un jour après bien des tourments , il comprend qu'il lui faut s'occuper de ce qui compte vraiment à ses yeux. Pourquoi tant d'angoisse dans notre vie ? Notre esprit est-il ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Zora-la-Rousse
  13 juin 2017
Un petit livre qui n'a l'air de rien...une couverture bleue avec un petit pingouin sur sa banquise...
Un petit livre qui commence avec un conte, l'histoire de Little Boy et de Big Mouth...
Une fable qui permet à Denis Doucet de nous expliquer sa théorie pour réussir à lâcher prise et retrouver harmonie et équilibre dans sa vie et dans sa tête.
Une écriture simple, directe et efficace pour poser une "bête" question mais fondatrice de son raisonnement : face au stress et à l'angoisse, devant nos difficultés à y faire front, faisons-nous preuve d'in-adaptabilité ou au contraire de sur-adaptibilité ?
Selon Denis Doucet, beaucoup de ses patients pensent souffrir de problèmes d'adaptation (sous-entendu : incapables de s'adapter), alors qu'ils seraient plutôt la proie du syndrome de suradaptation ("effort excessif pour s'adapter aux conditions ou aux attentes de l'environnement").
En toute franchise, l'idée vaut la peine de s'y arrêter. Fini de culpabiliser en intégrant que si il y a problème, le noeud est en soi et qu'il faut y remédier ; mais plutôt reformuler le problème en s'écoutant soi-même tout en résistant aux dictats sociétaux.
"Le mal de vivre n'a pas son origine dans le corps, mais dans notre vie. C'est elle qu'il faut soigner."
C'est un livre qui interpelle, sur les dérives d'une société de consommation, sur la manipulation pernicieuse, sur nos besoins fondamentaux, sur ce que nous pouvons choisir de changer, aussi.
Le plus joli conseil du livre à mes yeux : faire de sa vie une aventure... Tout simplement ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          113
Philes67
  17 mai 2012
Le titre de ce livre est rigolo mais le fond sérieux. "Le principe du petit pingouin" propose un regard lucide pour arrêter de s'y prendre comme des manchots !
La théorie de Denis Doucet est que le malaise profond vécu par de nombreuses personnes vis-à-vis de leur vie tient non pas à un « défaut » ou un « manque » de leur part, mais au fait que la société occidentale ne convient plus à l'être humain : elle lui fait plus de tort que de bien.
Selon l'auteur, on fonce tous tête baissée dans la course au bonheur, que l'on croit être la réussite sociale, l'approbation de son boss, ou la technologie dernier cri (l'écran plat, maintenant un incontournable !). Et on finit tous par s'oublier soi-même en route. Toutes ces tendances nous incitent à adopter, bien malgré nous, un comportement en contradiction avec nos besoins profonds.
Commenter  J’apprécie          100
ElonaBloodshed
  15 octobre 2019
Le sous-titre "apprendre à lâcher prise" pourrait être trompeur. Il ne s'agit pas ici de lâcher prise sur ce qui attrait au passé et n'a plus de raison d'être (les ruminations, les regrets, la colère,...). Mais de lâcher prise sur ce que les autres et la société voudrait que l'on soit et fasse, sous peine d'épuisement par vaines tentatives de suradaptation à une vie qui ne nous convient pas. En d'autres termes, devenir acteur de sa vie au lieu de se conformer à ce qu'on attend de nous. C'était plutôt un livre sur la première forme de lâcher prise que j'ai citée que je cherchais. Néanmoins ce fut une bonne lecture. C'est intéressant, il y a du philosophiquement très bon à en retirer, parfois un brin de conspirationnisme, un langage volontairement percutant (parfois à la limite de la moralisation) dont le but est d'engendrer un électrochoc chez le lecteur concerné. Il m'aurait beaucoup plus servi il y a quelques années à l'époque où j'étais une marionnette, que maintenant depuis que j'ai repris mon libre arbitre et possession de ma vie. Il manque la suite, tout le volet du lâcher prise du passé. Passé durant lequel on était sous emprise, qu'on rumine car on est en colère de s'être fait avoir, où on n'arrive pas à se pardonner d'avoir été aveuglé,,... Little Boy ne ressent-il pas de rancoeur à l'égard Big Mouth? Reprend-il sa vie d'avant là où il s'est arrêté comme si de rien n'était? Ce sera pour un autre livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
petipo2miel
  27 septembre 2016
Cet ouvrage est livre de développement personnel pour apprendre à arrêter de se suradapter. Alors que l'on toujours du problème d'adaptation, l'auteur pense différemment. Pour lui c'est l'opposé, à vouloir trop s'adapter à un environnement qui ne nous convient pas, on se rend malade.
J'ai aimé l'histoire de little boy et the big mouth qui nous rappelle que les besoins des autres ne sont pas forcément les nôtres comme on essaie de nous le faire penser. La véritable question est : est ce un besoin ou une envie?
Commenter  J’apprécie          50
Gaphanie
  15 octobre 2018
Le Principe du Petit pingouin est une sorte de conte : Little boy, le petit pingouin, vit heureux sur sa banquise. Il pêche pour se nourrir et s'amuse avec les copains. Et puis arrive Big mouth, qui lui demande de pêcher pour lui... Et de fil en aiguille, l'affaire tourne au cauchemar, et Little boy se retrouvera en bien fâcheuse posture...
Le principe du Petit Pingouin nous parle de nous, de ce que nous faisons de nos vies, des pièges de notre société "d'abondance" et de consommation.
Des choses qu'on sait déjà, au fond de nous, mais qui, parce qu'elles sont présentées ainsi, prennent un relief particulier.
Le Principe du Petit Pingouin est un ouvrage intéressant car il peut potentiellement provoquer un effet déclic.
Un petit bijou.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Zora-la-RousseZora-la-Rousse   09 juin 2017
La société n'a donc pas pour but, contrairement à ce qu'on vous laisse croire, de vous rendre heureux mais simplement de vous satisfaire juste assez pour que vous ne vous rebelliez pas. Son but est sa propre perpétuation, non votre satisfaction.
Commenter  J’apprécie          100
Zora-la-RousseZora-la-Rousse   09 juin 2017
Nous percevons d'autant moins les normes qui nous gouvernent qu'elles occupent une place importante dans notre vision du monde. Plus c'est important, moins on en est conscient. Nos sociétés démocratiques ne facilitent pas la clairvoyance. Elles donnent l'impression que l'on croit ce que l'on croit parce que c'est vrai, plutôt que parce que c'est ce qu'il faut croire. Jean-Léon Beauvois
Commenter  J’apprécie          20
sasouh08sasouh08   24 avril 2017
Un jour ou l'autre, les gens réalisent brusquement qu'ils ne sont pas obligés de vivre comme on leur avait dit.
Commenter  J’apprécie          80
Philes67Philes67   17 mai 2012
Vous dépensez souvent une énergie folle à vous démener en vue d’obtenir des choses qui ne collent en rien à vos véritables besoins profonds.
Commenter  J’apprécie          50
ElonaBloodshedElonaBloodshed   15 octobre 2019
La culpabilité, quant à elle, survient quand vous vous accusez sévèrement vous même ou laissez quelqu'un vous accuser, alors qu'en fait vous n'avez rien fait d'intentionnellement mal. (...) Afin de contrer cela, rappelez-vous que vos erreurs ne sont pas des fautes et, surtout, que la plupart des supposées fautes dont les autres vous accusent n'en sont pas. Le plus souvent, ce sont des moments de désobéissance à leurs demandes excessives, injustes ou contraires à vos besoins.
Autre remède, cultivez la compassion envers vous-même. Vous avez le droit de vous tromper parfois, sans qu'on en fasse tout un drame. Vous êtes humain, après tout!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : developpement personnelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
311 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre