AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Bruno Doucey (Éditeur scientifique)Josiane Grinfas-Bouchibti (Éditeur scientifique)
EAN : 9782210755253
104 pages
Magnard (16/06/2008)
3/5   12 notes
Résumé :

Entre 1936 et 1945, la voix des poètes s'élève pour dire la détresse, la souffrance, mais aussi la colère, l'espoir et l'amour de la liberté. La Résistance, c'était aussi l'écriture. Ce recueil fait entendre les voix familières de Louis Aragon, de Paul Eluard, de Pablo Neruda ou de Jacques Prévert ; mais aussi celles d'autres poètes qui, nombreux, firent le choix de l'honneur et de l'engagement, ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
fanfanouche24
  31 mai 2014
La résistance en poésie….
J'ai une 5 ème source d'approvisionnement, celle du CDI du lycée où je travaille, en plus de ma médiathèque…,.les « achats » que je tente de circonscrire, les « surprises » de Masse Critique … et mes réserves d'écureuil dans ma bibliothèque où j'ai oublié quelques orphelins… que je re-découvre....
Ainsi, j'ai emprunté au CDI ce volume thématique de poésie, « La Résistance en poésie », édité par Magnard, pour les classes de collège et de lycée, des classes de troisième à la première…. Et surtout, pas de « moue », en lisant que c'est une édition dite « Jeunesse »… car je trouve à chaque fois une tonne d'informations, et de « pépites » inconnues !.

Ce recueil, par exemple, propose un florilège étonnant mêlant faits historiques et écriture, à travers des poèmes de grands auteurs forts connus (Neruda, Aragon, Desnos, Eluard, Prévert, Primo Levi, etc), mais les noms moins médiatiques ou carrément inconnus sont majoritaires (Jean Rousselot, Lise Deharme, Jean Malrieu, Gabriel Audisio, Madeleine Riffaud, Anne-Marie Bauer, etc)….
Nous ne pouvons que remercier abondamment ce choix très éclectique réalisé par un écrivain, Bruno Doucet et un professeur de lettres, Josiane Grinfas… Ce petit volume, très dense offre pour chaque poésie une présentation biographique succinte mais très précise du poète, avec des notes en bas de page (pour commenter, expliquer des noms propres, des étymologies…du vocabulaire).
les poésies se divisent en trois grands axes:
1.Terres de souffrances (1936-1940)
2. La résistance et ses poètes (1939-1945)
3.Poèmes pour se souvenir
In-fine, une partie d'explications, de questions pour travailler avec les élèves, ainsi qu' une bibliographie, filmographie, CD, Internet, visites, proposés pour approfondir le sujet….
Je viens de découvrir qu'il existe le "pendant » de ce volume pour « la prose », « La Résistance en prose »… que l'on peut étudier ou lire en parallèle…
je reviens à mon simple « oeil de lecteur adulte »… je souhaitais mettre en avant, parmi plusieurs « trésors », une femme infiniment courageuse,découverte lors de cette lecture . Elle s'est battue pour mettre à l'abri des enfants juifs, et elle est morte à 22 ans. Elle a défendu ses convictions et son idéal d'humanité. le poème que je transcris ci-dessous, n'en possède que plus de force et d'émotion... devant une si jeune destinée "fauchée" en plein vol ... par la barbarie !
Il s'agit de Marianne Cohn (1922-1944)
« Marianne Cohn est allemande. Elle fait partie de ces juifs résistants, membres de l'OSE (Oeuvre de secours aux enfants), qui essaient de sauver un maximum d'enfants en les faisant passer en Espagne ou en Suisse. C'est au cours d'une telle mission qu'elle est arrêtée, en mai 1944. Elle est torturée puis fusillée le 8 juillet de la même année. «
Je vous joins ce poème bouleversant, « Je trahirai demain »
Je trahirai demain pas aujourd'hui.
Aujourd'hui, arrachez-moi les ongles,
Je ne trahirai pas.
Vous ne savez pas le bout de mon courage.
Moi je sais.
Vous êtes cinq mains dures avec des bagues.
Vous avez aux pieds des chaussures
Avec des clous.
Je trahirai demain, pas aujourd'hui,
Demain.
Il me faut la nuit pour me résoudre,
Il ne me faut pas moins d'une nuit
Pour renier, pour abjurer, pour trahir.
Pour renier mes amis,
Pour abjurer le pain et le vin,
Pour trahir la vie,
Pour mourir.
Je trahirai demain, pas aujourd'hui.
La lime est sous le carreau,
La lime n'est pas pour le barreau,
La lime n'est pas pour le bourreau,
La lime est pour mon poignet.
Aujourd'hui je n'ai rien à dire,
Je trahirai demain.
(p.37-38)
Novembre 1943- Cité dans « La résistance et ses poètes », Seghers, 1974.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4610
flavie982
  12 février 2012
J'ai trouvé les poèmes plus violents que les textes en prose; en effet les bombardements, les massacres, les exécutions me semblent être plus traités dans ce volume. Je trouve aussi que les textes sont plus difficiles en raison des constructions poétiques. J'ai cependant beaucoup aimé les rythmes, la musicalité de certains poèmes malgré leur thème souvent douloureux.
Lien : http://vivelesbetises2.canal..
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   23 mai 2014
-Poèmes de circonstance-

A mon corps

Ils ne m'auront ni par la faim ni par la peur
Et s'ils m'avaient un jour, ce serait mon squelette
Et s'ils faisaient un jour ma dernière toilette
Ils trouveraient changé mon corps, mais non mon coeur.

Mais nous serons bien un ou deux

Le monde usé jusqu'à la corde
découvre son envers hideux
Et l'univers se désaccorde
mais nous serons bien un ou deux

pour ne pas nous soucier des hordes
et pour lever encor les yeux. (p.56-57)
Jean Wahl (1888-1974)

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
fanfanouche24fanfanouche24   30 mai 2014
Jean Cassou (1897-1986)

La plaie que, depuis le temps des cerises....
Je garde en mon coeur s'ouvre chaque jour.
en vain les lilas , les soleils, les brises
viennent caresser les murs des faubourgs.

Pays des toits bleus et des chansons grises,
qui saignes sans cesse en robe d'amour;
explique pourquoi ma vie s'est éprise
du sanglot rouillé de tes vieilles cours.

Aux fées rencontrées le long du chemin
je vais racontant Fantine et Cosette
l'arbre de l'école, à son tour répète
une belle histoire où l'on dit : demain...
ah ! jaillisse enfin le matin de fête
où sur les fusils s'abattront les poings ! (p.39-40)

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
fanfanouche24fanfanouche24   23 mai 2014
Oradour

Oradour n'a plus de femmes
Oradour n'a plus un homme
Oradour n'a plus de feuilles
Oradour n'a plus de pierres
oradour n'a plus d'église
Oradour n'a plus d'enfants

plus de fumées plus de rires
plus de toits plus de greniers
plus de meules plus d'amour
plus de vin plus de chansons. (...)

Oradour honte des hommes
oradour honte éternelle
haine et honte toujours (...) (p.70-71)-
Jean Tardieu [1903-1995]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
fanfanouche24fanfanouche24   23 mai 2014
- Les Dents serrés-

Je hais. Ne me demandez pas ce que je hais
il y a des mondes de mutisme entre les hommes
et le ciel veule sur l'abîme, et le mépris
des morts. Il y a des mots entrechoqués, des lèvres sans visage, se parjurant dans les ténèbres
il y a l'air prostitué au mensonge, et la Voix
souillant jusqu'au secret de l'âme (...)
Pierre Emmanuel (1916-1984)
Commenter  J’apprécie          30
POCA88POCA88   20 novembre 2019
Je trahirai demain, pas aujourd’hui.
La lime est sous le carreau,
La lime n’est pas pour le barreau,
La lime n’est pas pour le bourreau,
La lime est pour mon poignet.

Aujourd’hui je n’ai rien à dire,
Je trahirai demain.

Marianne Cohn (1943)
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Bruno Doucey (185) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bruno Doucey
Bruno Doucey et Ariane Lefauconnier vous présentent l'anthologie "Frontières – Petit atlas poétique", publiée à l'occasion du Printemps des Poètes 2023 autour du thème des Frontières. Parution en librairie le 3 février 2023.
/ "Frontières – Petit atlas poétique", anthologie établie par Bruno Doucey & Thierry Renard, © Éditions Bruno Doucey, 2023.
>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Littératures des langues romanes. Littérature française>Littérature française: 1848-1900 (76)
autres livres classés : poésieVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1080 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre