AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782742773848
93 pages
Actes Sud (28/02/2008)
3.5/5   5 notes
Résumé :
Le 11 septembre 1973, à Santiago du Chili, Augusto Pinochet prend le pouvoir et installe une dictature à la place du gouvernement démocratique du président Allende. Ce jour-là, Victor Jara, un jeune auteur-compositeur proche des socialistes, est arrêté et emprisonné avec des centaines d'autres personnes dans le stade de Santiago. Il y sera exécuté, non sans avoir eu les mains écrasées par un militaire. Mais son chant de protestation continuera à résonner longtemps d... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
RChris
  04 août 2021
C'est par association de lecture que je me suis saisi de ce petit livre ; en effet après la lecture de la fiction «condor» qui se référait notamment à Victor Jara (cf. commentaire), j'ai prolongé ma lecture par un texte réaliste que je savais être dans ma P.A.L.
Vie et mort du poète chanteur communiste qui avait du sang indien Mapuche dans les veines, et qui lutta pour le droit de vivre sur sa terre.
Ses espoirs à l'arrivée de Salvador Allende et puis les horreurs sous Pinochet. Un court opus en forme d'hommage.
Commenter  J’apprécie          240
Hardiviller
  28 septembre 2015
le 11 septembre 1973 A . Pinochet installe une dictature en remplacement du régime d'Allende , s'ensuivent , des arrestations et des exécutions d'opposants à la dictature militaire dans le tristement célèbre Stade de Santiago du Chili ( Voir le film de Costa-Gavras " Missing " ) Victor Jara , militant de gauche est arrêté , torturé puis finalement exécuté au Stade de Santiago comme des centaines d'autres , mais ses textes lui survivront , comme un hymne à la liberté des peuples .
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
HardivillerHardiviller   16 février 2016
Texte de Julos Beaucarne , souvent chantée par Serge Utgé-Royo en mémoire de l'assassinat de Victor Jara et dénonçant le soutien de Kissinger à la dictature Chilienne :
"Lettre à Kissinger "
J'veux te raconter Kissinger
L'histoire d'un de mes amis
Son nom ne te dira rien
Il était chanteur au Chili

ça se passait dans un grand stade
On avait amené une table
Mon ami qui s'appelait Jara
Fut amené tout près de là

On lui fit mettre la main gauche
Sur la table et un officier
D'un seul coup avec une hache
Les doigts de la gauche a tranché

D'un autre coup il sectionna
Les doigts de la dextre et Jara
Tomba , tout son sang giclait
6000 prisonniers criaient

L'officier déposa la hache
Il s'appelait p't'être Kissinger
Il piétina Victor jara
Chante dit-il , tu es moins fier

Levant les mains vides des doigts
Qui pinçaient hier la guitare
Jara se leva doucement
faisons plaisir au commandant

Il entonna l'hymne de l'U
De l'unité populaire
Repris par les 6000 voix
Des prisonniers de cet enfer

Une rafale de mitraillette
Abattit alors mon ami
Celui qui a pointé son arme
S'appelait peut-être Kissinger

Cette histoire que j'ai racontée
Kissinger ne se passait pas
En 42 mais hier
En septembre septante trois
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   07 janvier 2018
Petite Amérique… Victor se souvient que le poète nommait le Chili le “pays longiligne”. Aucun autre pays au monde ne ressemble à ce long cordon de terre qui s’étire sur plus de quatre mille trois cents kilomètres au bord du Pacifique. La tête dans l’un des déserts les plus arides du monde, les pieds dans un enchevêtrement d’îles, de fjords et de glaciers. Aujourd’hui, Victor ressemble au Chili. Ses pieds sont froids comme si le sang avait cessé d’y circuler, mais ses tempes, son visage, son crâne sont brûlants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   07 janvier 2018
Le bombardement de Guernica était une funeste répétition générale de la Seconde Guerre mondiale. Deux ans plus tard, le général Franco prenait le pouvoir et instaurait la dictature. Comme moi, des dizaines de milliers d’Espagnols ont été contraints à l’exil. Et tant d’autres sont morts…
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   07 janvier 2018
“Ce qui se passe autour de moi me touche de plus en plus. La pauvreté de mon propre pays, de l’Amérique latine et d’autres pays du monde… J’ai besoin du bois et des cordes d’une guitare pour donner libre cours à la joie et à la tristesse.”
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Bruno Doucey (184) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bruno Doucey
Entretien avec Yvon le Men et son éditeur Bruno Doucey à l'occasion de la parution du recueil "Les Épiphaniques", en février 2022. Une conférence organisée par l'Université permanentes De Nantes.
Réalisation : © Thibault Grasset
autres livres classés : littérature jeunesseVoir plus





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1350 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre