AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de FabtheFab


FabtheFab
  14 octobre 2021
En 1484, à Settignano, dans la campagne toscane, Michel-Ange a été confié par son père, Ludovic Buonarotti, maire de Chiusi et de Caprese en pension chez un tailleur de pierre, Dominique Topolino, à la mort de sa mère, quand il avait six ans. de retour chez son père à Florence, il poursuit son apprentissage chez le peintre Ghirlandaio puis chez le sculpteur Bertoldo dans les jardins et les ateliers de Laurent le Magnifique. Cependant, les prèches du moine Savonarole puis l'entrée des Français de Charles VIII en Toscane obligent Michel-Ange à fuir et à trouver protection chez le sculpteur Androvandi à Bologne. Se trouve au même moment à Bologne Léonard de Vinci.

Sophie Doudet est maître de conférences en littérature française à l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence où elle enseigne la culture générale. Elle participe à la publication d'oeuvres littéraires avec des dossiers pédagogiques pour des oeuvres étudiées dans le cadre scolaire et universitaire. Elle a aussi publié plusieurs biographies historiques, dont Winston Churchill, André Malraux et Mme de Staël. En 2017, elle commence à écrire des romans biographiques pour la jeunesse avec Un ado nommé Rimbaud suivi en 2018 Pour qui meurt Guernica ?, en 2019 Un ado nommé Churchill et enfin le duel des génies : Quand Michel-Ange défie Léonard de Vinci

Sophie Doudet imagine la rencontre entre le jeune Michel-Ange et le vieux Léonard de Vinci et leur rivalité dont nous savons peu de choses hormis le duel des fresques pour le Palazzo Vecchio de Florence. Elle imagine une amitié amoureuse gangrenée par la jalousie de Michel-Ange à l'égard du jeune compagnon de Léonard de Vinci. le roman est par ailleurs extrêmement documenté avec beaucoup d'anecdotes sur la vie des deux génies. le style est soigné avec une recherche littéraire de la formule. Cependant, nous avons perdu l'habitude d'un narrateur omniscient et extérieur à la diégèse qui vient nous commenter l'intrigue comme une professeure du XXIème siècle viendrait nous enseigner la Renaissance italienne du XVème siècle. Ces intrusions ont quelque peu gâché la lecture de ce récit romanesque par ailleurs rondement mené, balayant vingt-huit années de la vie de Michel-Ange en trois cents pages, de sa formation comme apprenti sculpteur de pierres au plafond de la chapelle Sixtine.
Commenter  J’apprécie          110



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (11)voir plus