AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714456294
Éditeur : Belfond (20/02/2014)

Note moyenne : 3.3/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Un regard, un geste, quelques mots échangés, et une femme bien sous tout rapport bascule dans la passion adultérine, la confusion et l'angoisse. Une histoire d'amour trouble, un suspense qui monte crescendo... Avec ce nouveau roman Louise Doughty ouvre le coeur des femmes et en dévoile toute la rage, la passion et l'ambigüité.


« Compulsif et profond... Un roman sur la fragilité humaine, ou comment un mauvais choix peut faire basculer toute une... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
kathel
  06 juin 2014
Dès le début, on apprend que la narratrice, Yvonne, est face à un jury populaire, mais pour quels faits et quel est son mystérieux coaccusé, on ne l'apprend que petit à petit. La construction parsème savamment le récit d'Yvonne d'informations, afin de ne pas en dévoiler trop, jusqu'aux révélations finales, et je peux vous assurer que l'effet page-turner est incontestable… Un petit week-end suffit pour avaler les 380 pages ! Si on doit le rattacher à un genre, c'est le suspense psychologique qui lui convient le mieux. Tout ne se passe pas lors du procès, par un retour en arrière Yvonne narre la rencontre inattendue qui va pousser la sage scientifique à la passion, à l'infidélité. Jusqu'à un événement qui la frappe et la laisse comme sidérée, et bouleverse sa vie.
Ça fait un peu mélo dit comme ça, mais c'est vraiment bien fait, et il est impossible de ne pas se demander ce que l'on ferait à la place d'Yvonne, qui tente de s'expliquer à elle-même, et de faire comprendre à ses proches, ce qui lui est arrivé. L'écriture est fluide et mène avec dextérité jusqu'aux révélations finales.
Ce n'est certainement pas le roman de l'année, mais vraiment une bonne surprise et une parenthèse de lecture londonienne bien agréable : le titre original Apple Tree Yard fait en effet référence à une ruelle du centre de Londres qui aura une importance fatale lors du procès.
Lien : https://lettresexpres.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
chocoladdict
  24 mars 2014
J'ai lu Portrait d'une femme sous influence, présentée par Douglas Kennedy sur le bandeau de couverture comme un page turner. le livre s'ouvre sur un procès, on est dans la tête d'une femme et forcément on a envie de savoir pourquoi elle se retrouve dans cet endroit, elle qui a l'air dépassée par la situation. Flashback sur le début d'une liaison avec un homme qu'elle retrouve pour des étreintes passionnées dans des lieux publics.
Sans être totalement captivée, j'ai lu avec plaisir les deux premières parties du roman mais la troisième partie entièrement consacrée au procès m'a ennuyé. Pour le côté page turner, c'est raté.
Commenter  J’apprécie          10
lcath
  14 juin 2017
Une femme d'une cinquantaine d'année se lance dans une relation adultère dont les limites sont définies par l'homme qu'elle fréquente . Il n'est pas question de voir évoluer cette rencontre vers une histoire de couple , l'un comme l'autre ne veulent pas détruire leur vie de famille. Les rendez-vous sont surtout consacrés au sexe et à quelques échanges . On sent très vite qu'elle projette sur cet homme une image qui ne correspond pas forcément à la réalité. Elle en "pince" pour lui, tant pour le sexe dangereux et excitant qu'il lui propose que pour le regard qu'il porte sur elle , reconnaissance dont elle a besoin.
Rien de bien grave sous les tropiques sauf qu'un évènement va faire basculer la vie d'Yvonne, au cours d'une soirée professionnelle elle est violée par un collègue . A partir de là, le roman bascule sur ce que devient une femme violée, quel regard porte-t-elle sur elle même , quelle image lui renvoie la société , l'a-t-elle "cherché", quelle place pour le violeur quand il fait partie de l'environnement....
Le récit se fait du point de vue d'Yvonne au cours d'un procès dont nous comprenons la teneur au fur et à mesure de son récit.
Un roman qui n'est pas aussi "addictif" que je le pensais mais qui est néanmoins intéressant à lire .
Lien : http://theetlivres.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
val-m-les-livres
  03 août 2014
J'ai choisi ce roman par hasard dans un Waterstones en Angleterre. La couverture anglaise est suffisamment neutre pour qu'on ne sache pas de quoi il parle, même si je l'ai classé dans la catégorie polar avant de l'ouvrir à cause du noir et du commentaire de S.J Watson. J'ai été rassurée sur mon choix quand j'ai vu que Kathel était presque surprise de l'aimer. C'est là aussi que je me suis rendue compte que la couverture française m'aurait totalement rebutée. Et comme Kathel, j'ai été surprise de l'aimer. Il m'a un peu rappelée Comme ton ombre d'Elizabeth Haynes sans doute parce que c'est un roman psychologique qui joue sur le suspense et dont la narratrice est une femme. Je ne vais pas vous dire qu'il y a beaucoup de suspense, même si j'ai aimé le petit twist final. Ce sont surtout les réflexions sur la manière dont une femme qui réussit doit se battre contre la testostérone masculine qui m'ont beaucoup plu, ainsi que de nombreuses réflexions sur le rapport des parents avec des enfants qui sont de jeunes adultes (je me suis reconnue dans cette mère qui se force à ne pas poser de questions), sur le couple et sur la culpabilité que l'on fait peser sur les femmes. Et j'ai aimé l'angle sous lequel elle aborde l'affaire Strauss Khan.

Lien : http://vallit.canalblog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
avisdupublicnet
  12 octobre 2015
Avec ce Portrait d'une femme sous influence, la romancière Britannique Louise Doughty nous fait passer du roman sentimental au thriller angoissant. L'auteure sait tenir ses lecteurs en haleine avec un suspense grandissant et une intrigue bien construite. Malheureusement, on peine à s'attacher aux personnages et même à croire en leur rencontre.
Lien : http://avisdupublic.net/crit..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   02 mai 2017
L'instant approche, s'amplifie et se rapproche - l'instant où je comprends que nous avons perdu. La jeune avocate, Mme Bonnard, est debout devant moi : une petite femme, rousse sous sa perruque judiciaire, comme tu t'en souviens sûrement. Le regard est froid, la voix légère. Sa grande robe noire est plus chic que sinistre. Elle dégage une impression de calme, de crédibilité. Je suis dans le box des témoins depuis deux jours et je suis fatiguée, très fatiguée. Plus tard, je comprendrai que Mme Bonnard a choisi exprès cette heure de la journée. Au début de l'après-midi, elle a perdu pas mal de temps à m'interroger sur mes études, mon mariage, mes loisirs. Elle a exploré tellement de thèmes que je n'ai pas tout de suite compris que cette nouvelle ligne d'attaque avait un sens. L'instant approche, lentement, il enfle avant d'atteindre son paroxysme.
La pendule au fond du tribunal indique 15 h 50. L'air est lourd. Tout le monde est épuisé, y compris le juge. J'aime bien le juge. Il prend des notes avec application, lève poliment la main quand il veut qu'un témoin parle moins vite. Il se mouche souvent, ce qui lui donne un côté vulnérable. Sévère avec les avocats, il est bienveillant avec les membres du jury. Quand l'un d'entre eux a bafouillé au moment de prêter serment, le juge lui a dit en souriant : «Prenez tout votre temps, madame.» Le jury aussi me plaît. L'échantillon qu'il représente me paraît acceptable ; une légère prédominance de femmes, trois Noirs et six Asiatiques, entre vingt ans et la soixantaine. Difficile de croire qu'un groupe de gens aussi inoffensifs pourrait m'envoyer en prison; et encore plus maintenant qu'ils sont tassés sur leur siège. Aucun n'affiche l'attitude guillerette et droite qu'ils avaient tous à l'ouverture du procès, le visage rayonnant, stimulés par l'adrénaline de leur propre importance. Comme moi, les horaires très courts du tribunal ont d'abord dû les surprendre - jamais avant 10 heures le matin, longue pause déjeuner, et jamais plus tard que 16 heures. Mais, à présent, chacun de nous est au courant. C'est cette lenteur en tout qui est fatigante : là, on est immergés dans le procès, accablés de détails. Les jurés se sentent étouffés. Ils ne comprennent pas plus que moi où veut en venir cette jeune femme.
Et dans le box lambrissé de bois, derrière l'épaisseur des vitres en verre trempé, il y a toi : mon coaccusé. Avant qu'on m'appelle à la barre, nous étions côte à côte, bien que séparés par deux agents du tribunal assis entre nous. On m'a conseillé de ne pas te regarder pendant qu'on interrogeait les témoins - j'aurais l'air d'être ta complice, m'a-t-on dit. Pendant que je témoignais moi-même à la barre, tu m'as regardée, simplement, sans émotion, et ton regard serein, presque vide, m'a fait du bien, car je sais que tu me veux forte. Je sais que me voir là toute seule debout, scrutée et jugée, éveillera en toi un sentiment protecteur. Et si ton regard en apparence lointain peut sembler absent à ceux qui ne te connaissent pas, je t'ai déjà vu l'avoir en plusieurs occasions. Aussi je sais ce que tu penses.
Aucune lumière naturelle ne pénètre dans la salle d'audience numéro huit, et ça me gêne. L'éclairage se limite à un treillis de plaques carrées fluorescentes au plafond et à des néons blancs sur les murs. Tout est très aseptisé, moderne, dépouillé. Les boiseries, le velours vert des strapontins, rien ne s'harmonise - le drame qui bouleverse une vie pour lequel nous sommes là face à la banalité abrutissante des procédures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Video de Louise Doughty (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Louise Doughty
Bande annonce de la mini série, Apple Tree Yard, produit par la BBC en 2017. Adaptée du roman de Louise Doughty, paru en francais sous le titre : Portrait d'une femme sous influence.
autres livres classés : adultèreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Louise Doughty (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
297 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre