AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2919186876
Éditeur : WOMBAT EDITIONS (22/01/2016)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Pater familias comblé, par sa charmante épouse japonaise, Reiko, ses deux fistons en bas âge, Bobby et Timothy, son puma de cent kilos, Pussycat, et bientôt ses magnifiques loups, le comique Jack Douglas s’en va vivre avec sa « petite famille », en ce début des années 1970, dans un chalet isolé au fin fond de la forêt canadienne. Sa mission : réapprendre l’autonomie à ses loups, nés en captivité, afin de leur rendre la liberté.
Tel un Woody Allen propulsé san... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
MarcoPolo85
  21 février 2016
Déjà, le titre et la couverture du livre m'ont donné envie de le lire. La thématique aussi.
Je l'ai donc mis dans mes choix de Masse critique de Babelio.
Dès réception de l'article par les éditions Wombat (merci Wombat qui propose, par ailleurs des titres très loufoques), je me suis engouffré dans cette histoire vraie de Jack Douglas (à priori très connu Outre Atlantique) acteur comique - musicien - pilote de course, et présentement éleveur de loups.
On est dans les années 70. L'écologie pointe le bout de son nez. Jack Douglas, très proche des animaux (il élève un puma de 100 kgs et un loup) rassemble régulièrement chez lui, un ramassis d'individus se voulant être les chantres de l'environnement. Mais à essayer de refaire le monde en vidant des litres de Martini, on n'arrive pas à grand chose.
De son côté, notre cher Jack Douglas voit que son loup (Wolf pour son petit nom) a besoin d'être accompagné dans son quotidien, d'où l'arrivée de Lady. L'amour bestial entre ces deux va donner naissance à 5 petits louveteaux. Ravi, notre cher Jack trouve, néanmoins, qu'ils sont un peu à l'étroit dans cette région du Connecticut, quelque peu urbanisée.
Il emmène, donc, toute sa famille + le puma + les loups dans une propriété à lui quelque part au Canada. Là bas, ces derniers auront pour mission de découvrir la vie sauvage (qu'ils n'auraient jamais dû abandonner). Jack jubile à observer ses loups tâtant de cette nature qu'ils ne connaissaient pas.
Mais voilà, notre bande d'écolos "fleur bleue" débarque dans cette nature immaculée...
Et de celle-ci, il s'en moquent bien. Ils ont d'autres soifs à assouvir...
Sympathique, ce livre. Il se lit très bien. Il m'a quand même manqué des petites choses, genre la difficulté ressentie quand la nourriture vient à manquer dans le chalet Canadien, ou encore les relations entre les locataires dudit chalet.
A part ça, je ne regrette pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Kakolea
  06 mars 2016
Merci à Babelio par le biais de l'opération Masse critique de m'avoir fait découvrir ce roman romancé autobiographique.
J'ai pu profiter de pas mal de fous rires, surtout avec l'histoire de la souris. J'en ris encore en y pensant.
Merci.
Sinon, bon, ben j'ai été un peu déçue de la bande d'abrutis qui faisait l'intégralité de l'association écologique. Une belle bande de pochtrons, de marginaux, qui passent leur temps a pleurnicher. Au moins Jack Douglas agissait lui!
Enfin bref, une bonne découverte, même si j'aurais bien étripé les personnages de cet ouvrage.
Commenter  J’apprécie          40
3Moopydelfy
  15 février 2016
Je me suis retrouvée à rire aux éclats en lisant. J'ai eu aussi des larmes. Je ne m'y attendais pas. Cela m'est arrivée avec ce livre sans que je m'en rende compte. Alors que les blagues décrites sont loin d'être dans la bienséance par moments, limite grivoise, irrespectueuse, un poil tordue. Elles se fondent dans l'époque de l'auteur, touchent du doigts des thèmes comme l'homophobie, le racisme... Les moeurs de l'époque en prennent pour leur grade, leur description se noient dans l'alcool, les mots douteux. Pourtant le charme a agit. Je ne peux pas dire que j'ai aimé Jack. Imparfait, tout le long, je me suis demandée quelle part dans le récit était totalement autobiographique et quelle était celle inventait. Seulement, j'ai aimé son lien avec ses loups. Son amour pour eux m'a subjuguée. Il m'a presque donné envie d'en avoir un. (Même si je pense sincèrement que son bonheur serait plus dans la nature qu'enfermé dans une belle maison).
Une lecture surprenante du début à la fin. J'ai aimé Wolf passionnément. Jack Douglas a une plume incisive, politiquement limite, presque incorrecte... Il décrit dans Manuel érotico-culinaire judéo-japonais et Comment élever des loups une cohabitation inhabituelle, détonnante, mordante, truculente, remplie d'autodérision, un pur délice surprenant à dévorer pour changer d'humeur.
Lien : http://www.newkidsonthegeek...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
germain33
  19 février 2016
Le producteur George Schlatter disait de lui : "Il voyait le monde sous un angle radicalement différent du nôtre. Il n'était pas seulement drôle, il était gentil". Toujours est-il que Jack Douglas ( 1908-1989 ) avait rédigé un livre autobiographique désopilant où il est question, notamment, d'élevage de loups, d'amis branquignols/écolos, de son épouse japonaise Reiko et d'anecdotes follement déjantées sur les Américains ( cf. à ce sujet l'hilarante p.35 sur " les Puritains" ayant fondé les USA ). Ce livre satirique et profond à la fois ne se bornera pas à vous changer les idées : il vous fera éclater de rire !
Lien : http://livrescritique.blog4e..
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : loupVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Viens faire un tour en Ville

La ville met en scène l’ascension de Flem Snopes, avide de considération plus encore que de richesse, qui, parti d’une gargote sordide, va s’élever lentement dans la hiérarchie de la ville. Mais cette chronique d’un bourg du Mississippi, dévoilée à travers le prisme de trois narrateurs, est aussi une grande et pathétique histoire d’amour dont Eula Snopes, une nonchalante et fatale beauté, est l’héroïne.

Erskine Caldwell
William Faulkner

10 questions
9 lecteurs ont répondu
Thèmes : villes , ville de papier , ville lumière , ville nataleCréer un quiz sur ce livre