AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de JessieL


JessieL
  24 mars 2020
Ombruscus nous propulse sur une étrange île où les habitants sont comme prisonniers. En effet, chaque nuit ils doivent revêtir un masque pour échapper au Cauchemar. Son port est donc obligatoire sous peine de perdre la vie. Tout le monde le sait : alors pourquoi maître Val s'est laissé surprendre en pleine rue au coucher du soleil ? Tim, son apprenti, est abasourdi d'apprendre sa mort. Sur le point de devenir lui-même Missionnaire, il est contraint, pour achever sa formation, d'accompagner l'irascible Ver-de-Cendre afin de le seconder dans son enquête sur le meurtre d'un confectionneur de masques. Tous deux seront rejoints par la célèbre kalligraphe Axelle de Montbrune dont l'aide ne sera pas de trop au vu des dangers que cette mission implique. L'affaire pourrait bien se compliquer et entraîner des révélations qui en ébranleront plus d'un.

Ombruscus est un roman qui se lit comme un jeu de pistes. Jean-Daniel Doutreligne y enchaîne les énigmes lui insufflant ainsi une bonne dose de suspense qui nous tient en haleine. L'univers dépeint est sombre et mystérieux. Des meurtres sont commis et des manipulations sont mis à jour. Un roman qui réserve finalement son lot de surprises presque à chaque chapitre. On accroche sans mal à cette intrigue très rythmée bien construite.

De plus, la fantasy y est très marquée. L'auteur a imaginé un monde onirique où la magie s'exprime pleinement. En plus des nombreuses créatures que l'on rencontre, certains êtres maîtrisent la kalligraphie, une science occulte, qui par la représentation de symboles, donne du pouvoir. Les artefacts magiques occupent également une place importante. Ils sont d'ailleurs au centre des enjeux de ce récit. Ce sont des objets de puissance qui soulèvent toutes les convoitises. Or, qui dit grand pouvoir, dit avidité. Dans l'univers inventé par Jean-Daniel Doutreligne, le mal rôde et noircit de nombreuses âmes. Ainsi, certains pervertissent leur art magique et deviennent des Nécrographes. Ils en tirent un pouvoir plus grand qui leur sert même à tuer si nécessaire. Un roman qui joue beaucoup sur la thématique de la lutte du Bien et du Mal que l'on retrouve souvent en fantasy.

Les personnages ne manquent pas dans ce livre. Jean-Daniel Doutreligne revisite toutes les figures archétypales des héros de fantasy. le plus bel exemple reste celui de Tim qui arrive au terme de son apprentissage. Il a encore des épreuves à passer, d'autant plus qu'il rêve en secret de devenir kalligraphe. Courageux et touchant, on se plaît en sa compagnie, surtout qu'il appartient aux héros typiques de ce genre littéraire.

Complots, ésotérisme, suspense : rien ne manque à ce récit pour plaire aux amateurs de bonne fantasy... plus d'infos sur Fantasy à la Carte.
Lien : https://fantasyalacarte.blog..
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus