AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de leslecturesdetiph


leslecturesdetiph
  21 février 2020
Trapèze au coeur c'est l'histoire de :
Une jeune femme, Lucie, trapéziste mais aussi passionnée par l'écriture et beaucoup d'autres activités. Un jour, lors d'une répétition, elle fait une mauvaise chute et découvre suite aux examens médicaux qu'elle doit se faire opérer à coeur ouvert de toute urgence. Son monde bascule. Dans son malheur, elle sera soutenue par son amie de toujours Leïla, qui est également sa productrice artistique. Un soutien considérable, une épaule sur laquelle s'appuyer dans cette période difficile.
Les deux jeunes femmes vont connaître d'étranges moments lors de cette épreuve : des souvenirs de leur enfance à Casablanca, la réalité qui se mêle à la fiction, un chirurgien pas comme les autres...

Commençons par la FORME atypique de ce roman théâtre.
Le livre est divisée en deux parties, l'une sur Lucie, l'autre sur Leïla. La partie avec Lucie se focalise sur ses pensées et ses actions suite à la chute de trapèze et ce, jusqu'au moment de l'opération. Ensuite, la partie sur Leïla débute au même moment que l'entrée au bloc de Lucie, nous changeons donc de point de vue.
Cette particularité de récit en deux temps est assez intéressante, en tant que lecteur nous avons l'impression de voir l'envers du décor, ce qui est plutôt agréable. Par ailleurs, Leïla qui n'était plus ou moins qu'un prénom dans la partie une, devient un personnage plus concret, la découverte est présente.

Ce qui peut être déstabilisant au début de ce roman théâtre est que la parole, les conversations, ne se déroulent pas comme dans un roman classique :
- soit il s'agira d'une conversation directe entre deux personnages (exemple Lucie et Leïla) mais elle n'est presque pas ponctuée, c'est écrit comme si nous-même étions en train de discuter. Il y a une absence de termes tels que "répondit Lucie", "ajouta Leïla", "s'énerva la jeune femme". Tout se passe alors dans le choix des mots et le dialogue paraît d'une certaine manière plus naturelle. Attention à se souvenir de qui est en train de parler. Heureusement, l'auteure ajoute un prénom, pour interpeller la personne en face, de temps en temps si le dialogue est long.
- soit il s'agira d'une conversation indirecte entre deux personnages par le biais du téléphone notamment. Ici, je pense aux échanges avec Mattéo, uniquement téléphoniques. Dans ce cas de conversation, nous n'avons les questions et les réponses que du point de vue du livre (soit celui de Lucie, soit celui de Leïla), entre deux réponses, trois points de suspension signifient que c'est Mattéo qui est en train de parler, sauf que nous ne connaîtrons jamais ses mots. La première conversation de cette manière fut un peu déstabilisante, je l'ai relu afin d'être certaine de comprendre la mécanique, ensuite cela se fait de manière naturelle.

Enfin, comme le dit si bien la quatrième de couverture "Ici la parole s'adresse comme au théâtre et les intrigues s'enchaînent comme dans un roman".

Maintenant, voyons le FOND de l'histoire, comme d'habitude sans trop vous en dévoiler.
Toute l'histoire se construit autour de l'accident de trapèze qui conduit à l'opération à coeur ouvert de Lucie. Sans cette opération, des éléments clés n'auraient jamais été révélés aux deux jeunes femmes.
J'ai bien aimé l'intrigue générale et la façon dont les événements s'enchaînent. Je n'ai pas relevé d'incohérence, au contraire cela est bien construit. le mélange roman et théâtre opère tout au long du roman.

J'ai trouvé les deux personnages féminins attachants et complémentaires. Lucie qui au fond d'elle garde une âme d'enfant mais qui est courageuse, elle qui se passionne pour tout, qui vit l'instant présent, qui ne se laisse pas abattre et veut être maître de sn destin. Et de l'autre côté nous avons Leïla, également un personnage fort, qui a un peu plus la tête sur les épaules mais qui se prend à rêver tout de même.
La froideur du chirurgien Delzen et a contrario l'extravagance de sa secrétaire, surnommée Bimbo, sont un plus pour l'histoire. Leurs personnages respectifs aux caractères biens trempés chacun à leur manière sont un point positif au déroulé général.
Du côté des personnages, mon regret est que j'aurais voulu en savoir un peu plus sur Mattéo, car sa présence régulière au téléphone laisse beaucoup de questions quant au rôle qu'il tient réellement dans leurs vies.

Le reproche que je ferais à ce roman est que parfois nous étions dans l'histoire dans le présent, puis au paragraphe suivant c'était un souvenir à Casablanca, puis paragraphe suivant retour dans l'histoire. Parfois les enchaînements étaient un peu brutaux et il fallait quelques secondes pour se situer dans le temps. Je pense que ces changements brusques sont liés à l'inexistence de chapitre, le texte est en effet en continu.

Je n'irais pas plus loin concernant le fond, afin de ne pas vous gâcher la lecture qui me fut agréable.
Lien : https://leslecturesdetiph.wo..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox