AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782371000568
68 pages
Le nouvel Attila (23/11/2017)
4.3/5   10 notes
Résumé :
Le Lorax, protecteur et porte-parole de la nature et des animaux fantastiques de la vallée Truffula, tente de contrer un entrepreneur utilisant le feuillage des arbres pour sa fabrique de vêtements.
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique

Pour tenter de cultiver le goût de la lecture à mes enfants je leur ai promis le droit d'acquérir un souvenir de chaque ville ou musée visités. Cela marche assez bien, car la corruption et le chantage ont encore cours sur le marché de la paix familiale. C'est donc à Strasbourg, dans une librairie internationale de la place Kléber que j'ai lâché les fauves avec l'espoir non dissimulé de les voir choisir des livres pour enfants en roumain (quelques titres quand même). Quelle ne fut pas ma surprise lorsqu’ils m'ont monté un lapin Felix qui voyage en Allemagne et ce sympathique Lorax. Si vous leur demandez ce qu'ils pensent de la scolarité en classe bilingue français-allemand, ils vous répondront tantôt "non nein", ou au mieux "je ne veux pas quitter le bilingue parce que ma meilleure copine y est". Pour ce Lorax, quelle est donc la magie qui a opéré ? Le film vu, il y a un moment de cela ? Le livre va plus directement au but que le film. J'aurais aimé qu'on y retrouve la scène mémorable où, en frottant deux animaux de la catégorie peluche indéterminée, on tente de réanimer, par électrochoc (vu dans la série Urgences, dit l'aînée) le héros qui croit devenir riche un jour en inventant le "thneed". Plaidoyer écologique s'il en est et qui sert donc accessoirement, à lire en… allemand.

Commenter  J’apprécie          210

Après une première tentative, j'avais abandonné le livre à cause des mots inventés (ça ressemblait trop à du Ponti et je n'aime pas cet univers lexical)

Et puis j'ai réessayé, pour voir et j'ai accroché. J'ai aimé la musique du texte (le rythme des mots, des dialogues, les rimes) et aussi l'histoire de ce personnage qui ne sait pas freiner sa course à la richesse malgré les avertissements du Lorax.

En revanche, je trouve que le travail de relecture aurait pu être davantage approfondi. Des guillemets sont absents ou mal placés, il a des coquilles dans le texte ("La toucher de leurs touffes, aussi doux que la soie " "Toute ce que tu sais faire" "vous les avez privés de ce qui y poussait, de l'ombre ET du diner. ET Leurs ventres gargouillent..." "Plante donc cette graine et nourris-là d'air pur") et les arbres, les Truffulas d'après le Gâche-Pilleur et la quatrième de couverture apparaissent tout à coup comme Truffalas ("Moi, je parle au nom des Truffalas, ceux que vous découpez sans en faire aucun cas")... Autant de petits cailloux qui ont gêné ma lecture.

Le Lorax est malgré tout une belle histoire et je pense qu'il rejoindra ma bibliothèque personnelle mais dans une version corrigée pour profiter pleinement du texte.

Commenter  J’apprécie          00

Publié pour la première fois en 1971, ce livre est non seulement un des premiers livres écologistes militants pour enfant , mais en plus n'a pas pris une ride! Une fable qui permet de parler des problèmes économiques et environnementaux sans prendre les enfants pour des idiots ni tomber dans la niaiserie. C'était parait-il le livre préféré du Dr Seuss, il est classé dans le "top 100" des livres à lire selon les enseignants aux Etats-Unis.

L'adaptation en animation de 2012 est assez fidèle, mais rien ne vaut un bon livre. Il plait beaucoup à mes enfants de 4 ans, je pense qu'il peut plaire à tout âge.

Commenter  J’apprécie          10

Une fois de plus, Dr. Seuss manie les mots avec brio pour nous conter une histoire, parfois farfelue, mais dont la morale hante nos esprits et fait travailler nos méninges! Bien que publié en 1971, le Lorax aborde déjà, à travers des personnages loufoques, des questions aujourd'hui cruellement d'actualité telles que la surconsommation et la production effrénée aux dépends de notre environnement (la pollution, la déforestation, etc.). Les mots sont parfois crus mais son écriture en rimes permet d'aborder l'histoire avec entrain et donc... espoir. Tout n'est peut-être pas perdu.

Commenter  J’apprécie          10

Tu vois il était tard alors j'me suis dit que j'allais regarder un truc mignon. J'en avas plein le cul de gens qui se faisaient zigouiller et puis en vrai je suis tombé sur le Lorax.

Alors j'ai regardé jusqu'au bout, parce que c'était Dr. Seuss, ce qui tombe plutôt bien parce que depuis que Kevin se gave de glace devant le Grinch dans Maman j'ai raté l'avion, cet auteur est devenu mon Claude Ponti américain avec une tendance Roald Dahl pour le côté poétique.

Le dessin animé est presqu'une catastrophe. Même si on sent le côté écolo. Mais vrai de vrai on s'en cogne un peu bicause je parle pas de films mais de livres et ce petit album illustré typique des années 60/70 n'est pas aussi édulcoré que le montre le film.

On s'place dans la peau d'un petit gars qui va voir un vieux bonhomme pour lui poser des questions sur les arbres qui ont disparu. le vieux gars lui explique comment pris de folie il en est venu à détruire toute la nature.

40 ans plus tard on frise pas l'originalité mais n'empêche que la fin reste ouverte et montre bien que c'est à nous que le choix appartient de changer les choses.

Et quand je dis nous c'est pas seulement tout le reste du monde + toi mais que ça commence bien par toi.

Avec le recul on sait bien que c'est un gros bordel d'hypocrisie tout ça mais n'empêche que ptête des fois il suffit d'un petit poème mis en bouquin pour faire changer les choses alors pourquoi pas le Lorax ?

C'était l'instant chamallow,

à vous les studiow


Lien : https://www.instagram.com/lo..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation

Doch seit DU hier anfigst, die Bäume zu hacken,

sitzt den Braunfelliwullis des Hunger im Nacken.

Die armen Kleinen, was sollen sie machen ?

Mit knurrendem Magen gibt's nichts zu lachen.

Commenter  J’apprécie          63

Moi, j'étais un peu triste

A la vue de cette file.

MAIS les affaires sont les affaires...

Il faut s'y faire!

Et même quand ça gargouille,

Ça reste les affaires.

Je ne voulais pas nuire, en aucune façon,

Mais je devais m'agrandir. Alors je m'agrandis.

J'agrandis mon usine. J'agrandis mes wagons.

J'agrandis mes camions, et puis mes routes aussi.

Et j'expédiais au sud, à l'est, à l'ouest, au nord...

Mes Snoufs partaient partout, jusque dans tous les ports

Je grangragrossissais, je vendais plus chaque jour

Et chaque jour mon trésor grandissait en retour.

Commenter  J’apprécie          00

Ce Gâcheur vit cloîtré,

Inutile de frapper.

Il vit dans son gourbik, en haut de sa boutique.

Il hante son gourbik sous les toits, pathétique.

Il tisse des vêtements en fluf-filé-de-flête.

Et quand vient la nuit noire, le Gâche-Pilleur guette

Derrière ses persiennes,

Au cas où quelqu'un vienne

Lui demander l'histoire.

Comment fut enlevé...

...le Lorax?

Pour savoir,

Il te faudra payer.

Commenter  J’apprécie          00

Videos de Dr. Seuss (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Dr. Seuss
Les œufs verts au jambon Saison 1 | Bande-annonce VF | Netflix France
autres livres classés : surconsommationVoir plus




Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
213 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre