AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791035945909
449 pages
Éditeur : Chambre Noire (16/12/2020)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Seattle. Parc Kerry. Une jeune femme se réveille sans aucun souvenir. Elle en a oublié jusqu’à son propre nom et la raison pour laquelle elle est couverte de sang, ni même à qui il appartient…

Recueillie à l’hôpital, madame X trouve son seul allié en la personne de l’étrange Dr Scott, un neurologue du service de psychiatrie qui semble pourtant ne plus avoir le droit d’exercer.

Quand la police tente d’enquêter sur les circonstances troub... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
lenoute
  02 février 2021
Dans un parc à Seattle, une jeune femme se réveille recouverte de sang et d'hématomes. Elle n'a plus aucun souvenir, cette femme ne sait plus comment elle s'appelle. Que s'est-il passé ? A qui appartient le sang dont elle est recouverte, et qui est' elle ?
A l'hôpital un docteur neurologue tente de l'aider mais quand le soi-disant mari de la jeune femme et la police s'en mêle, tout se complique.
Ce thriller se lit très facilement. La thématique de l'amnésie m'a beaucoup plu. Les personnages son intrigants :
- La jeune femme est complètement désorientée et pleine de secrets.
-Dan Scott, le docteur neurologue est un alcoolique à la limite de se faire virer.
- le mari est un des hommes le plus riches et un des plus puissants de la ville. Il est compréhensif mais il à l'air d'en savoir plus qu'il ne le fait paraître.
Les deux premiers tiers de cette lecture m'ont plu .Dommage que la fin parte dans tous les sens.
Commenter  J’apprécie          360
polacrit
  05 mai 2021
Hystéria a été publié par les éditions de la Chambre Noire en 2020. le style est nerveux: "J'ai froid, le vent glacé traverse mon épiderme sans pudeur, mes paupières closes tressaillent, brûlent à l'envie de s'ouvrir. Mes membres se réveillent et crient leur douleur cuisante. J'inspire, très fort, avec la tentative désespérée d'infiltrer de la vie en moi, je hume l'air ambiant et ce réflexe de survie mécanique provoque le reflux de la substance non identifiée qui inonde l'intérieur de mes joues, et je m'écroule." (Page 6)...manquant parfois de spontanéité dans le choix des mots pas toujours heureux: "Une légère nausée envahit ses joues"...
Le thème de la rencontre entre un médecin alcoolique, devenu une épave, et d'une femme amnésique est certes classique, exploité à de nombreuses reprises, aussi bien en littérature qu'au cinéma. Mais ici, la romancière apporte une dimension particulière grâce à une intrigue policière qui se greffe sur le thème de l'amnésie, avec beaucoup de brio, jouant subtilement avec les nerfs du lecteur qui ne parvient à décider si elle est une meurtrière ou une victime.
Construction: les chapitres écrits à la première personne et au présent, racontant l'histoire selon le point de vue d'Olivia, alternent avec des chapitres à la troisième personne rapportant des parties de l'intrigue selon le point des autres personnages principaux, notamment le docteur Scott et le mari d'Olivia, Bradley. de temps à autre, s'enchâssent des passages en italique racontant l'histoire de Sadie.
Un matin de février, la narratrice se réveille allongée sur un banc du parc Kerry, à Seattle. Ses vêtements sont déchirés, maculés de boue et de sang dont ses mains sont couvertes. Elle ne sait pas ce qu'elle fait là, ni dans quelles circonstances elle s'y est retrouvée. Elle ne sait même pas qui elle est. Elle n'a aucun souvenir de sa vie: si elle est mariée, si elle a de la famille et des enfants, si elle a un travail. La seule lueur d'espoir dans ces ténèbres est qu'elle reconnaît les alentours: le Space Needle, l'endroit où se trouve le dernier Starbucks ouvert. C'est donc qu'elle vit ici, à Seattle. Ou dans ses environs.
Admise à l'hôpital, elle reste un vrai mystère pour la police. Les contusions dont elle souffre n'explique en rien tout le sang dont elle est couverte. le docteur Daniel Scott, dépressif et alcoolique, l'examine, bien que le chef du service de neurologie lui ait interdit de s'occuper des patients, suite à un événement dont le lecteur ignore tout. S'il a conservé son poste et son salaire c'est grâce à son beau-frère, Jack Carter, un des administrateurs de l'hôpital. Pourtant, contre toute attente, Jack lui confie le dossier de la femme amnésique, convaincu que le cas de "Madame X", comme le personnel l'a surnommée, pourrait lui offrir une seconde chance.
Le docteur Scott parviendra-t-il à percer le mystère qui nimbe la jeune femme? D'où viennent les nombreuses traces de brûlures de forme circulaire qui parsèment ses bras et l'intérieur de ses cuisses? Ce Bradley Reed qui vient la chercher quatre jours plus tard est-il réellement son mari? Si oui, pourquoi éprouve-t-elle un sentiment de répulsion à son égard? Pourquoi insiste-t-il pour récupérer son dossier médical? Serait-elle impliquée dans un accident? Pire, dans un meurtre? Qui est-elle? 
Hystéria est un très bon thriller, bien écrit, même si parfois le choix du vocabulaire n'est pas très heureux, à l'intrigue bien ficelée, mettant en scène des personnages attachants, complexes, comme le docteur Scott. Leurs motivations ne sont pas toujours très claires, mais c'est le lot de chacun. Cela les rend plus humains, plus à notre portée. Rien de plus agaçant, à mon sens, que des personnages surfaits dans une intrigue bancale. Rien de tout cela ici.
Le +: les passages en italique: les réminiscences d'Olivia, des scènes de sa vie d'avant, de son enfance et de sa jeunesse; mais également la voix intérieure du docteur Scott, du démon qui l'habite et le pousse à s'auto-détruire . Les scènes de délire sont très crédibles: "Sa respiration s'accélère, une transpiration collante recouvre chaque centimètre de sa peau, et son coeur qui bat la chamade prouve que son corps lutte: il n'est pas prêt, il refuse de souffrir. (...)La chair s'écarte sous la pression de la lame, le sang coule et se répand sur son visage. Daniel gémit. En ce moment précis, il aime la souffrance que lui procure l'entaille profonde dans son front. Un ou deux centimètres supplémentaires et il ira retrouver les acolytes du quatrième étage. Il sera poussé dans un fauteuil roulant par une infirmière, la bave dégoulinante au coin des lèvres, les fonctions cognitives réduites en bouillie." (Page 36)
Lien : https://legereimaginarepereg..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
titiseb77
  10 mars 2021
#bethdraven
#NetGalleyFrance
Gros coup de coeur pour ce roman qui se lit d'une traite. Nous suivons madame X qui se réveille en plein milieu d'un parc de Seattle sans aucun souvenir, ses habits sont tâchés de sang qui se semble pas être le sien et elle est se retrouve amnésique, ne sachant plus ni son nom, ni son âge, ni la raison pour laquelle elle se trouve dans ce parc.
L'histoire est racontée par l'héroïne elle-même, elle nous donne donc son ressenti, nous raconte ses flashbacks sans que les autres personnages en soient avertis, elle nous met d'une certaine façon dans la confidence. L'histoire d'une petite fille nous est également racontée en parallèle et c'est une construction que j'aime beaucoup, car on sait que les deux histoires vont se rapprocher et c'est à nous lecteurs d'en découvrir la trame.
En gros, j'ai passé un excellent moment de lecture avec ce livre, je ne connaissais pas l'auteure, mais je pense que je vais la suivre de très près.
Commenter  J’apprécie          100
Kazcook
  17 janvier 2021
Comment continuer à vivre et à avancer quand on se sent coupable ? Comment oublier cette sensation sourde de culpabilité qui nous ronge ?
Deux protagonistes de cette histoire, un neurologue et une amnésique vont, tous les deux, nous plonger à la fois dans leur présent délicat et leur passé compliqué, entourés de personnages secondaires tout aussi intéressants.
Je dois avouer que cette lecture très originale a su combler mes attentes de lectrice en quête de sensations. J'ai aimé me laisser porter par la belle plume fluide et entraînante de l'auteur et lui donner l'occasion de me raconter les histoires de ses personnages. J'ai eu le cerveau remué, je me suis même parfois perdue, et ce pour mon plus grand plaisir.
Le choix judicieux d'alterner la narration externe et interne (lorsqu'il s'agit d'Olivia) nous chamboule entre proximité et distance, nous immerge complètement dans cette histoire intelligente et bouleversante, et nous transperce des ressentis de nos héros.
Au fil des pages on en apprend de plus en plus sur eux, animé par l'envie frénétique de faire dérouler le récit au plus vite pour encore et toujours en savoir davantage. La nécessité de tout comprendre devient une obsession. On est charmé par l'approche psychologique et les réflexions qui entourent les peurs humaines, mais aussi celles liées à notre capacité de résilience. de ce point de vue, c'est très réussi également car l'ambiance perturbante nous saisit d'une curiosité limite malsaine... Les changements de personnalités soudains et parfois ahurissants des personnages eux-mêmes nous secouent... On ne sait parfois plus où donner de la tête, coincé entre les faux et les vrais souvenirs ! Rêve ? Réalité ? Où se cache la vérité ?
Le dénouement est subtilement bien pensé, formidablement bien amené et évidemment salvateur pour le lecteur.
J'ai passé un bon moment avec Hysteria, et je vous invite à en faire de même si un roman aux portes de la folie, aux confins de la mémoire, et au bord de la perte de contrôle vous intéresse. Bonne lecture, et avant de vous lancer, n'oubliez pas qui vous êtes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
melpinto
  10 mars 2021
Une jeune femme se réveille, désorientée, les vêtements maculés de sang. L'environnement lui paraît familier, mais aucune idée de ce qu'elle fait ici, qui plus est dans cet état. Rien, pas un souvenir, même pas concernant sa personne, oubliant jusqu'à son propre prénom. Que s'est-il passé ? Réflexion, incompréhension, peur, crainte, agitation, flou total puis trou noir.
Second réveil, cette fois-ci dans un service hospitalier. Comment ne pas devenir folle ! Une batterie d'examens, un nom que l'on attribuera à n'importe qui en quête d'identité : Madame X, et personne qui se soucie de nous. Des images, qui relèvent de souvenirs ou au contraire qui sortent de l'imaginaire… Comment le savoir ? Perturbant ! Un mal-être, un fossé qui se creuse… Jusqu'à la rencontre avec le Docteur Scott ! Il est différent, il inspire la confiance… mais son silence et son absence nous convainquent qu'il ne nous apportera pas son aide ! Arrive alors cet autre homme, charismatique, respecté et connu de tous. Il pose un prénom sur notre existence ! « Je m'appelle ……. et j'ai un mari ? » Comment encaisser ces nouvelles informations ? Que croire ? Qui croire ? Qui suis-je ? Et qu'ai-je fait ?….
Une seule solution nous offre une réponse certaine : lire Hysteria de Beth Draven. Voilà la clé pour découvrir l'identité de cette « madame X », la clé pour résoudre cette énigme pleine de rebondissements. Un thriller qui vous tiendra en haleine tout du long. Ce livre est écrit sous plusieurs points de vue, certes déstabilisants mais, en parfait accord avec l'intrigue que nous propose l'auteure. J'ai été perturbée au début, mais arrivée au terme de ma lecture, je ne vois pas comment il aurait pu en être autrement. J'ai ressenti les émotions comme si j'étais moi-même cette jeune femme perdue. Un sentiment d'appréhension montant crescendo quant à la suite des événements. Et ce final !!!
J'ai eu l'honneur de découvrir la plume de Beth Draven précédemment avec une saga qui je l'espère verra le jour à nouveau : Stalking. Avec Hysteria, l'auteure nous montre une fois encore la qualité de sa plume. Je tiens à relever la richesse, tout du moins, la qualité du vocabulaire employé. Je ne trouve peut-être pas les bons mots, mais je dirai que le langage soutenu est de rigueur. C'est quelque chose qui m'a beaucoup plu, qui nous ouvre les portes sur une certaine dimension. Rien de léger, chaque mot est calculé, dosé et placé à la perfection. Les personnages ont chacun leurs importances. Ils sont troublants et sèment le doute dans votre esprit sur le rôle qu'ils jouent dans cette histoire. Quant à l'intrigue, un pur régal. Des rebondissements à foison, si bien que chaque fois que j'ai pensé avoir résolu le mystère, j'ai dû repartir dans mes investigations car, j'étais loin, très loin du compte.
Je vous recommande fortement de faire connaissance avec cette femme qui ne sait pas ce que cache son amnésie et qui en vient à se demander s'il ne vaudrait pas mieux ne jamais se souvenir. Parfois le passé cache de sombres démons qu'il est préférable de ne pas réveiller.
Je remercie NetGalley pour m'avoir permis de découvrir cette pépite en service presse. Merci à Beth Draven pour m'avoir encore une fois procuré un moment de lecture intense. Je ne me lasserai jamais de lire cette plume particulière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
kriskkrisk   08 avril 2021
Olivia, cessez de vous flageller, de vous demander en qui vous pouvez avoir confiance, qui croire. Ayez-confiance en vous, en votre cœur.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   14 décembre 2020
— J’ai besoin de vous, docteur, j’ai confiance en vous. Je suis sûre que cet autre médecin est très professionnel, mais vous êtes le seul à ne pas m’appeler madame X.
— Mademoiselle, je vous assure que c’est mieux ainsi, je n’aurai pas assez de temps à vous consacrer. Je suis très occupé et votre cas d’amnésie demandera de nombreux tests et analyses.
De nouveau, dans chacun de ses mots, je soulève un mensonge évident. Après tout, je devrais abandonner ; un médecin est un médecin, peu importe son nom. Je ne l’explique pas, pourtant, au fond de moi persiste l’assurance que lui réussira mieux qu’un autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AngeliqueLeslecturesdangeliqueAngeliqueLeslecturesdangelique   23 mars 2021
J'inspecte chaque partie de mon corps, me contorsionne pour vérifier mon dos et mes fesses. Je me palpe, tâte mes mollets, mes biceps, ma poitrine, mon visage : je ne suis pas blessée. Certes, ma peau porte les marques de coups, mes os craquent, mes lèvres supportent le tiraillement de petites coupures ‒ ce qui explique probablement ce goût de ferraille dans ma bouche ‒, mais tout ce sang sur moi n'est pas le mien.
[...]
En une fraction de seconde, je ressens un gouffre immense m'engloutir, avaler toute logique, toute raison ; un trou noir grignote chacune de mes pensées, c'est le vide, le néant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   14 décembre 2020
J’essaye d’imprimer dans ma mémoire chaque détail de lui : sa grande taille, ses cheveux noirs parsemés de gris sur les tempes, sa carrure robuste et son visage triste. Je ne crois pas pouvoir oublier des traits aussi malheureux. Il a beaucoup de charme et l’élégance d’un homme qui a passé de peu la cinquantaine. Il est la seule personne dans cet hôpital qui m’ait manifesté un peu de respect et d’égard, c’est pourquoi je ne dois pas oublier son visage.
Quand je me réveillerai demain matin, je dois être en mesure de me dire que dans ma vie, je connais un neurologue qui s’appelle Daniel Scott.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   14 décembre 2020
Je me force à ne pas faire réapparaître la terrible image, je sais qu’elle est là, cachée quelque part au milieu de mon cerveau. Il me suffirait de fermer les yeux pour la revoir avec une clarté parfaite. J’ignore ce qu’elle représente et, pour l’instant, je redoute bien trop d’en découvrir la signification.
J’admets que ma réaction est vaine et qu’elle va à l’encontre de ma guérison, malgré cela, je ne me sens pas assez forte à cet instant précis, j’ai besoin d’un peu de temps pour assimiler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : amnésieVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2101 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..