AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791022745680
Éditeur : Bookelis (01/12/2017)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
...Les fleurs souffrent sous le ciseau,
Et se ferment ainsi que des paupières closes ;
Toutes les femmes sont teintes du sang des roses ;
La vierge au bal, qui danse, ange aux fraîches couleurs,
Et qui porte en sa main une touffe de fleurs,
Respire en souriant un bouquet d'agonies...

Et si Victor Hugo disait vrai ? Et si toutes femmes portaient en elles le parfum des roses, sa teinte rouge passion, rouge sang, sa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
mollydreams
  15 décembre 2019
...Les fleurs souffrent sous le ciseau,
Et se ferment ainsi que des paupières closes ;
Toutes les femmes sont teintes du sang des roses ;
La vierge au bal, qui danse, ange aux fraîches couleurs,
Et qui porte en sa main une touffe de fleurs,
Respire en souriant un bouquet d'agonies...
Et si Victor Hugo disait vrai ? Et si toutes femmes portaient en elles le parfum des roses, sa teinte rouge passion, rouge sang, le reflet de sa douloureuse beauté ? Et si toutes les femmes étaient des roses, les hommes en seraient les ciseaux ? Combien de temps mettront-elles avant de perdre leurs sept pétales, avant de rompre entre leurs deux lames ?
Lien : https://www.molly-dreams.com..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
mollydreamsmollydreams   30 janvier 2018
Lorsque nous sommes enfants, nous pensons que les sentiments viennent du cœur, que toutes les émotions se jouent à cet endroit précis, ce cœur n’est alors pas un organe mais bel et bien cette forme rouge, pure et définie. Bambins, nous pensons innocemment que ce cœur n’est rien d’autre qu’une boite fixe et immobile, le lieu de stockage de nos sentiments et que nous pouvons y ranger et déloger toutes ces choses indéfinissables à notre guise. Bien plus tard, nous découvrons bien malgré nous, qu’il n’est en fait qu’une forme abstraite et laide, un morceau de chair capricieux et mystérieux, un morceau de viande sanglant mais vital [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
mollydreamsmollydreams   30 janvier 2018
Parfois tu t’excuses d’être si animal, si bestial, tu ne fais pas dans la finesse, encore moins dans la dentelle, les mots doux t’ennuient, les belles choses t’effraient. Certains disent que tu n’es pas fait pour le bonheur, mais l’as-tu au moins connu ? Le reconnaîtras-tu ? Tu n’es pas fait pour les démonstrations amoureuses, je comprends tout cela à présent, tu es fait pour aimer, pour l’amour dans le sens primitif du terme et non pour les beaux discours...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
mollydreamsmollydreams   30 janvier 2018
Lorsque deux êtres se rencontrent, lorsque deux entités s’entrechoquent, nous sommes tous dans l’attente que cela fasse des étincelles, un feu d’artifice. C’est cet amour-là que nous attendons tous, cet amour-là et pas un autre, et pourtant, nous sommes trop nombreux à ignorer que cet amour n’est pas le seul existant, il n’est pas l’unique. Parfois, quand deux individus se côtoient ce n’est pas un feu d’artifice qui se produit, mais bel et bien des morceaux de chair qui éclatent en morceaux, des milliards de particules éjectées dans l’air [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mollydreamsmollydreams   30 janvier 2018
Ça y est, toutes mes plaies sont grandes ouvertes, elle pose des mots sur ma douleur, de l’acide, douloureusement. Chaque mot réouvre mes cicatrices, une à une, parfois toutes en même temps. C’est indéniable, le cœur est atteint, tous mes organes touchés, mon corps tombe en lambeau, ma peau se résorbe, l’acide atteint mes os, telle une maladie, telle une tumeur. Je lutte pour ne pas lui montrer ma douleur, pour ne pas tomber en cendres. Seul mon visage [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mollydreamsmollydreams   30 janvier 2018
Je quitte ce petit paradis pour rejoindre la nuit, filant et me fiant aux lampadaires de la ville, j’ai une seule côte à monter pour atteindre mon appartement. Je passe devant ma voiture, il fait si froid dehors, je me sentirais tellement plus en sécurité dans ma voiture, à l’abri du froid et du noir. Ma main cherche péniblement au fond de mon sac mes clefs de voiture, je sais que je ne devrais pas, je dois reprendre mon chemin mais mes idées ne sont pas assez claires, je manque de lucidité. Que suis-je en train de faire ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
autres livres classés : pétalesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox