AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070767359
203 pages
Éditeur : Gallimard (01/01/2003)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Mon beau-fils Antoine n'avait que cinq ans lorsque je l'ai connu : je n'eus pas un regard pour lui. Il est mort vingt courtes années plus tard : le temps pour moi d'apprendre à lui dire bonjour. J.D.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
meeva
  24 mai 2014
J'ai acheté ce livre peu après sa sortie, sur les conseils d'un vendeur d'un grand "magasin de livres", car je lui demandais un exemplaire de "Végétal" d'Antoine Percheron.
Antoine Percheron était un jeune homme atteint d'une tumeur au cerveau qui, peu avant sa mort, à écrit des textes mettant en mots sa souffrance, sa peur, ses renoncements, tout cela avec beaucoup d'humour et sans aucun apitoiement, ni lamentation. Ces écrits ont été trouvé dans les affaires du jeune homme peu après sa mort, à 25 ans.
Ses proches ont décidé de publier ces textes, en respectant leur caractère inachevé.
Jacques Drillon était le beau père d'Antoine et il raconte dans ce livre comment il a fait connaissance avec ce jeune homme, c'est-à-dire comment ils ont du apprendre à se connaître tous les deux.
Il raconte aussi la maladie d'Antoine, dans toute sa réalité, y compris la fin de vie du jeune homme, moments difficiles.
Lorsque j'ai acheté ce livre, je me trouvais un peu voyeuse à vouloir connaître l'histoire d'Antoine, racontée par son beau père. Mais en fait ce livre est un récit formidable des relations avec les personnes "rapportées" dans une famille, celles avec qui nous n'avons pas de lien de sang, avec qui pourtant nous pouvons tisser des liens très forts.
Le livre commence ainsi :
"Mon beau-fils Antoine n'avait que cinq ans lorsque je l'ai connu ; je n'eus pas un regard pour lui.
Il est mort vingt courtes années plus tard ; le temps pour moi d'apprendre à lui dire bonjour."
Je garde de ce livre un souvenir ému et extraordinaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
KakinoKakino   19 avril 2014
La question des "rapports de forces" nous a beaucoup occupés, lui et moi, bien que nous en ayons fort peu parlé. Pour lui, les êtres humains devaient éviter d'avoir entre eux des rapports de forces. Pour moi chaque être humain possède une certaine force, et mettre deux humains en présence, c'est mettre leurs forces en rapport, sans préjudice de l'emploi qui en est fait. Nous ne divergions que sur un point de vocabulaire, en somme : la manière d'interpréter cette locution.
En réalité, ce désaccord était plus profond, et tenait à nos deux manières de concevoir l'Autre. Je le voyais comme un ennemi en puissance, lui comme un ami potentiel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KakinoKakino   19 avril 2014
Inadmissibles croisements de l'ordre des choses. Foutus chiasmes. Quel est l'ordre des choses ? A la fin du livre de Proust, le jeune Narrateur peut commencer à écrire : il est armé. Antoine était au début de sa Recherche, et il avait déjà fini.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Jacques Drillon (1) Voir plusAjouter une vidéo

[Euréka]
Olivier BARROT, "incrusté" dans un décor de baignoire, présente "Euréka", le livre de Jacques DRILLON.
autres livres classés : maladieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'attrape-coeurs

Quel est le titre original ?

The Heart-catcher
The Catcher in the Rye

10 questions
397 lecteurs ont répondu
Thème : L'attrape-coeurs de J. D. SalingerCréer un quiz sur ce livre