AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2843984769
Éditeur : Apogée (06/05/2015)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Après les terribles assassinats à Charlie Hebdo et à l’Hyper Cacher à Paris les 7 et 9 janvier 2015, les immenses rassemblements du 11 janvier furent la digne réponse d’une communauté humaine blessée et endeuillée mais unie par un désir de liberté, de fraternité et de paix.
Toutefois, si généreux soit-il, l’élan d’une émotion ne peut suffire. Il faut chercher à comprendre la barbarie pour aussi mieux nous comprendre nous-mêmes.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Leraut
  15 juin 2015
L'humain et le barbare
Yvan Droumaguet
Editons Apogée
Merci à Babelio pour l'envoi de ce livre hors du commun.
Quelle richesse absolue que de détenir entre ses mains, un essai d'une telle force !
L'humain et le barbare de Yvan Droumaguet est un livre important, fragile aussi. Lorsque l'on sait sa parution après le 7 Janvier 2015, date des attentats à Charlie Hebdo et à l'Hyper cacher.
Néanmoins cet essai philosophique, sociologique, et psychologique, construit avec une grande culture et connaissance fait grandir le lecteur. On se trouve dans cet essai remarquable dans une salle de conférence, où l'on écoute avec attention chaque phrase du Maître de conférence. Cet essai se doit d'être dans chaque espace de culture. L'humain ne serait plus cet être ambivalent qui peut basculer dans la barbarie en un instant. (Peut-être).
Page 9 : « Des êtres humains peuvent donc agir de façon inhumaine, contraire à l'humanité ; cela non seulement parce qu'ils portent volontairement atteinte à la vie et à la dignité d'autrui en infligeant des souffrances physiques et morales de toutes sortes mais aussi à l'humanité qui est en eux. »
L'humain et le barbare n'est pas un ouvrage de vulgarisation basique. C'est un essai construit d'une façon pédagogique. le lecteur apprend et réagit à la barbarie qui prend Sens.
Page 45 : « Mais si nul n'est, par essence, barbare, il faut admettre, en conséquence, que chacun peut l'être. D'où la seconde affirmation aucun humain n''est immunisé contre cette possibilité. »
Les barbares, sont entre les lignes puissantes d' Yvan Droumaguet analysés. La philosophie qui en découle déconstruit les diktats de l'incompréhension. On n'est pas dans les faits visuels, dans une démagogie déplacée, dans les évènements dramatiques qui se sont abattus sur la France « Je suis Charlie » mais dans l'essence de l'humanité et le fondement de la barbarie. Yvan Droumaguet nous livre l'étymologie et la science exacte des habitus humains.
Page 39 : « Nous serions conduits, par ethnocentrisme à juger barbares tous ceux qui ne partagent pas les valeurs que nous jugeons essentielles. »
Cet essai écrit par un philosophe où les mots s'écoutent avec la plus grande attention, transforme le lecteur.
Yvan Droumaguet pose les faits. Il tire les ficelles et en extrait les noeuds. Tout devient clair sous sa plume. L'humanité reste la terre de tous les hommes. Seul le barbare rejoint le versant de l'ombre. Mais dans le sang de l'humain s'écoule cette dualité, manichéenne , barbarie sanglante.
Qui fait l'homme ?
Où commence la vraie civilisation ?
Lorsque l'on sait que Todorov a dit : « Les barbares sont ceux qui nient la pleine humanité des autres. »
Cet essai, fulgurant d'intelligence, est un outil indispensable. Il est fil à plomb. le lecteur s'élève dans cette lecture, et demain expliquera au monde qui l'entoure qu'il faut rester prudent, que l'humanité est fragile et les peuples ne peuvent pas être notre propre regard.
Mais il saura dire que le barbare n'est pas toujours celui que l'on croit.
A déposer dans chaque bibliothèque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Root
  06 juillet 2015
Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et les éditions Apogée qui m'ont permis de lire « L'Humain et le barbare ».
Après les attentats de Charlie Hebdo, La France et le monde entier sont toujours en état de choc.
Tous se sont sentis concernés, célébrités, politiciens, anonymes, professionnels de l'information, et bien d'autres encore se sont mobilisés. Nous étions tous « Charlie ».
Certes, d'autres attentats ont lieu chaque jour, nombre de guerres ne cessent jamais, mais les événements tragiques du 7 janvier dernier sont entrés dans l'Histoire, et resteront un symbole car c'est à la liberté d'expression que l'on a porté atteinte.
Ecrit très peu de temps après la tragédie, le philosophe Yves Droumaguet apporte une réflexion « à chaud » pertinente quant au comportement humain dans cet ouvrage fort bien documenté.
Opposant « barbare » et « civilisé », il expose la barbarie, primitive et animale comme l'ont définie les Grecs, puis la transpose à notre époque, à savoir un mauvais usage des moeurs dites communes, courantes, « normales ».

« Nous sommes la civilisation, ils sont la barbarie, et nous avons le devoir, et donc le droit, de leur apporter cette civilisation afin de les rendre un peu plus semblables à nous, c'est-à-dire meilleurs, plus humains.», affirme Jules Ferry, évoquant une supériorité de l'Europe.
Selon lui, ces hommes qu'il considérait comme « sauvages », s'embourbaient dans une autarcie délétère,
et manquaient d'un sens de l'organisation, de notions de justice et de bienséance, de « vertus sociales ».
Certes, son discours est élitiste mais c'est pourtant le problème qui se pose aujourd'hui : certains pans de la population, laissés en marge de la société et livrés à eux-mêmes, se sont faits endoctriner, et se sont endoctrinés les uns les autres. En résulte inévitablement la violence. Celle qui sème le chaos…
La barbarie ne serait pourtant pas insurmontable, mais les hommes ne se comprennent plus, ne savent plus communiquer entre eux et ne le veulent plus ; chacun a adopté son propre langage, lui attribuant une autre signification.
Comment revenir alors à une société civilisée ?
C'est là que réside l'intérêt de ce livre : l'approche choisie par l'auteur mène le lecteur à la réflexion grâce à de nombreuses références philosophiques, politiques et anthropologiques au fil des siècles, sans réellement lui imposer son point de vue.
Revient toujours la même question en conclusion : l'homme est-il un loup pour l'homme ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : attentatsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox