AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782824618715
304 pages
Éditeur : City Editions (02/06/2021)
5/5   5 notes
Résumé :
Au cœur de l’Occupation, à Paris, Sarah vient d’être arrêtée. Parce qu’elle est Juive. Juste avant de monter dans le train pour Auschwitz et les camps de la mort, la jeune femme prend une terrible décision : elle donne Samuel, son bébé, à un inconnu..

L’homme n’hésite pas une seconde et décide de tout faire pour sauver et prendre soin de cet enfant. Avec sa fiancée et le petit Samuel, ils fuient Paris pour les États-Unis, pays où l’on peut encore êtr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
NicolaK
  12 juillet 2021
Nous sommes à Paris pendant l'occupation et Sarah, Juive, est arrêtée et doit monter dans un train qui la mènera à Auschwitz, les camps de la mort.
Qu'est-ce qui peut bien nous traverser l'esprit quand on se retrouve dans une situation aussi horrible et qu'on a un bébé ? Il est impossible, à notre époque, de se mettre à la place de cette mère qui se retrouve face à deux choix aussi déchirants l'un que l'autre.
L'un des deux est d'emmener son bébé, sachant le sort fatal qu'il devra partager avec elle, et l'autre, pour lequel elle "opte"... confier Samuel à un inconnu, un cheminot, et partir seule vers son destin.
L'homme a une fiancée et sans hésitation, ils décident de garder l'enfant et de fuir aux États-Unis pour le protéger et mener une vie en toute quiétude.
Les années passent, les souvenirs de la guerre s'estompent, mais Sarah est-elle bien décédée ou est-ce elle, la femme qui frappe à la porte du couple 9 ans plus tard ? Quelles conséquences cela va-t-il avoir sur la petite famille ?
Un roman bouleversant, une histoire poignante, dont on ne sort pas indemne. Impossible de prendre parti, j'ai été déchirée tout autant que les personnages au fil du récit.
L'auteure a pu faire une pause dans l'exercice de sa profession pour pouvoir se consacrer pleinement à l'écriture et bien lui en a pris, elle nous offre un chef-d'oeuvre.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
FlofloEnael
  11 juillet 2021
Aujourd'hui, je viens vous parler de L'enfant du train de Ruth Druart.
Mon savez mon amour pour les romans sur la seconde guerre mondiale, forcément je me devais de lire celui-ci. L'auteure nous parle essentiellement dans son roman de l'après-guerre et des difficultés que peuvent rencontrer certaines familles qui ont été séparées.
Un conseil, ne lisez pas le résumé. J'ai fait cette erreur et j'avais donc déjà connaissance d'un élément important du début de l'histoire. Je vais tenter de ne pas trop vous en dire mais si comme moi vous aimez les romans historiques, celui-ci est vraiment à lire ❤️
L'histoire débute à Paris en 1944 où nous rencontrons quatre personnes courageuses chacune à sa façon. 1953, 9 ans ont passés et certains choix ont laissés des séquelles.
L'alternance des narrateurs ainsi que des époques m'a captivé. Les personnages sont touchants et on ressent une énorme bouffée d'amour tout du long.
La plume de l'auteure est délicate et juste. le côté psychologique des personages est très bien décrit et forcément, on ne peut pas rester de marbre devant cette histoire qui d'un côté paraît merveilleuse mais semble tout autant dramatique. On éprouve de l'empathie pour eux, on se demande comment on aurait réagit à leur place, comment supporter ces épreuves... Dans certains romans, on ressent une préférence pour l'un des personnages et on espère que ce soit lui "qui gagne" à la fin. Ici, je n'ai pas pu ressentir cela, chacun méritant sa part de bonheur.
Ruth Druart signe un roman bouleversant sur la guerre mais surtout un livre sur la parentalité et l'amour qui me marquera pendant longtemps ❤️
"Pour un parent, il est bien plus pénible de voir son enfant souffrir que de souffrir soit-même"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Djustinee
  08 juillet 2021


1944, Jean-Luc est cheminot alors que Paris est sous Occupation allemande. Il ne sait pas ce qui se passe exactement dans la gare où il travaille mais il a bien une petite idée. Malheureusement, le jeune français n'a pas d'autre choix que de travailler.
Un jour, Sarah, jeune femme juive, lui confie son nouveau-né, Samuel, avant de monter dans le train.
Jean-Luc prend sa mission très à coeur et se fait aider par Charlotte pour s'occuper du bébé et fuir vers les États-Unis se cacher.
1953, Jean-Luc, Charlotte et le petit Sam, devenu un petit garçon épanoui, mènent une vie tranquille aux États-Unis.
Alors que Jean-Luc et Charlotte imaginaient que les parents de Sam n'avaient pas pu survivre à l'enfer d'Auschwitz, neuf ans après avoir confié Sam à Jean-Luc, Sarah pourrait bien avoir retrouvé leur trace.
C'est la chronique d'un coup de coeur que je vous écris ici... C'est parfois difficile de pouvoir expliquer comment s'est déclenché un coup de coeur mais je crois que celui-ci s'est construit depuis le début du livre pour se confirmer une fois le bouquin refermé... Je suis, tout du long, submergée d'émotions. J'ai le coeur gros, l'estomac noué et la gorge serrée. C'est un roman magnifique, captivant et bouleversant.
J'aime la construction de ce roman ; l'alternance de narrateurs et des années. J'aime également la plume tout en sensibilité de l'auteure.
Je suis conquise par ce récit qui me marquera encore bien longtemps.
Je ne peux que vous conseiller cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
FollowtheReader
  07 juillet 2021
Chronique de Diana :
C'est un très beau roman qui mélange avec brio, romance, histoire et suspens. Il vous faudra cependant un peu de patience pour rentrer pleinement dans cette merveilleuse histoire. L'action se déroule à Paris sous l'occupation Allemande durant la seconde guerre mondiale.
Ce qu'il faut garder en tête c'est qu'en temps de guerre tout n'est pas blanc ou noir. Les gens sont sous la contrainte et pour survivre ils doivent souvent aller à l'encontre de leurs principes de base. C'est ainsi que Charlotte travaille dans un hôpital allemand et Jean-Luc un cheminot lui à Drancy près du camps où partent les déportés.
Entre obligations et patriotisme, nos deux personnages se retrouvent pris dans un étau sans trouver au début comment participer à l'effort de guerre et donc à la résistance. Jean-Luc va se retrouver blessé en tentant de saboter une voie mais ça passera comme un accident, il rencontrera alors Charlotte. C'est ainsi que leur histoire débute.
C'est un récit prenant, parfois douloureux mais essentiel aussi. Il contribue à ne pas oublier les atrocités commises à cette époque. Il met en avant que chaque action peut être un acte de résistance et que toutes comptent pour ne pas perdre notre humanité.
L'histoire va s'étaler sur 10 ans, les séquelles restent mais la vie continue. Et s'il y a une guerre, il y a aussi un après-guerre qui bouleverse toujours de nombreuses vies. C'est un aspect souvent peu exploité mais l'auteure traite ça à merveille. J'ai énormément aimé la justesse du ton et la direction prise dans cette partie.
J'ai adoré, c'est vraiment ce genre d'histoires que j'affectionne. Il y a tout, le côté historique, l'amour filial mais aussi l'aspect psychologique avec les répercutions de la guerre sur plusieurs générations.
Une excellente lecture que je recommande vivement.
Lien : https://followthereader2016...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
labibliothequedebichette
  04 juillet 2021
C'est un roman bouleversant ! L'histoire est prenante et très touchante. J'ai adoré chaque personnage et j'ai aimé me mettre dans la peau de chacun. Je comprends les deux parties concernant les parents. Ce roman aborde le sujet de la parentalité mais aussi de la guerre et des sacrifices.
Ce sont des personnages exceptionnels qui ont tout fait pour l'enfant.
C'est un bel exemple d'humanité. L'auteure rend un bel hommage. Je le recommande absolument !!!
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
NicolaKNicolaK   12 juillet 2021
Jean-Luc en rajoute dans l’étonnement, mais sa voix sonne faux à ses propres oreilles – une octave trop haut. Les bruits assourdis du petit déjeuner lui parviennent de la cuisine : les assiettes qu’on empile, le rire léger de son petit garçon. Ces bruits familiers résonnent autour de lui tel un rêve lointain. Il ferme les yeux, s’agrippant avec la force du désespoir à une réalité qui lui échappe. Le cri perçant d’une mouette le ramène au présent. Son cœur cogne vite et fort dans sa poitrine, comme un oiseau affolé contre une vitre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
NicolaKNicolaK   12 juillet 2021
Jean-Luc jauge l’individu d’un coup d’œil : costume bleu marine, chemise blanche, cravate passe-partout, regard arrogant. En temps ordinaire, il ne relève pas lorsqu’on écorche son nom de famille, mais ce matin, il se sent piqué dans son orgueil. Peut-être à cause de l’aplomb de cet homme qui vient sonner chez lui de si bonne heure. — Ça se prononce Beauchamps, rectifie-t-il. C’est français. Le regard de l’homme-pélican se durcit presque imperceptiblement et il avance le pied dans l’embrasure de la porte. — Oui, on sait que c’est français, mais ici, on est en Amérique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NicolaKNicolaK   12 juillet 2021
Jean-Luc approche le rasoir de sa joue. L’espace d’une fraction de seconde, il ne se reconnaît pas dans le reflet que lui renvoie le miroir de la salle de bains. Le rasoir en l’air, il se regarde droit dans les yeux, perplexe. Il a pris un petit quelque chose d’Américain. C’est là, dans ce hâle sain, ces dents blanches, mais autre part, aussi. Dans ce menton qu’il lève avec assurance ? Dans ce sourire confiant ? Quoi que ce soit, cela lui plaît. Faire Américain, c’est une bonne chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NicolaKNicolaK   12 juillet 2021
Une fois de plus, ses mots sonnent faux. Conscient du regard de Charlotte sur sa nuque, il ouvre la porte d’entrée et suit les deux hommes jusqu’à la Chrysler noire. Il prend une profonde inspiration, forçant l’oxygène à se frayer un passage dans son abdomen. Il se souvient maintenant d’avoir entendu l’orage éclater en pleine nuit ; l’odeur de la terre gorgée d’eau lui monte aux narines. Elle commence déjà à s’évaporer. Bientôt, l’air sera chaud et humide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
NicolaKNicolaK   12 juillet 2021
— Il ne s’agit que d’une enquête préliminaire. Nous pourrions tout aussi bien nous faire assister par la police, mais à ce stade de l’affaire, nous préférons d’abord… tirer les choses au clair. Je suis sûr que vous comprenez. Non, je ne comprends rien ! voudrait-il hurler. Je ne sais pas de quoi vous parlez. Au lieu de quoi, il marmonne un assentiment : — Accordez-moi dix minutes.
Commenter  J’apprécie          20

Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Ruth Druart (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2366 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre