AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le crépuscule des Urmes tome 1 sur 2
EAN : 9782354889968
352 pages
Gulf Stream Editeur (12/05/2022)
4.05/5   55 notes
Résumé :
Entre préjugés et légendes anciennes, l'arrivée d'un groupe de Tziganes dans leur village suscite la méfiance des habitants d'Aberhaÿ. Pourtant, Jane, une orpheline de 14 ans, ne partage pas leurs craintes et sympathise avec Azko, un adolescent à l'aura captivante. En pleine nuit, la cartomancienne du clan leur révèle que des ombres menacent de s'abattre sur le monde des humains, le plongeant ainsi dans le chaos. La clé pour déjouer cette terrible prédiction semble ... >Voir plus
Que lire après Le crépuscule des Urmes, tome 1 : Le dernier fragmentVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
4,05

sur 55 notes
5
11 avis
4
15 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Cette histoire fantastique se situe au Pays-de-Galles et débute un soir d'hiver dans un petit village, Aberhaÿ, en 1856 par la survenu d'un évènement étrange et cruel.
Une famille est touchée par un mystérieux crime dont seule Yana, l'ainée du couple en réchappe, seule témoin du caractère fantastique et irrationnel de ce qui a tué ses parents et fait disparaitre son nourrisson de frère. Il s'agit d'une famille juive ayant fui quelques années auparavant les pogroms d'Europe de l'est et ayant rejoint l'oncle de Yana installé lui aussi dans ce petit village avec sa famille.
On retrouve Yana, rebaptisée Jane, dix ans plus tard, élevé par son oncle. Elle est d'un caractère bien trempé, total inverse de sa meilleure amie Louise, jeune adolescente candide et naïve. Elle repousse les avances de Marcus, le fils du maire au penchant xénophobe et machiste, ce qu'exècre Jane qui n'est pas sans le lui signifier.
Le drame est loin, comme tabou. L'orpheline se reconstruit au grés des préoccupations d'adolescente mais peut-elle raconter son histoire que personne de censé ne pourrait croire ?
La routine du village est perturbé par l'arrivée d'un groupe de fils du vent, des Tsiganes, communautés discriminée et accablée du mauvais oeil dont l'un des jeune, Azko ne rend pas insensible Jane.
Ma'Peshan ainée du clan, celle qui sait parler au esprits et douée de magie divinatoire pressent les tourments qui vont s'abattre à nouveau sur le village et rattraper Jane comme une destinée qu'elle doit affronter.
La quête va débuter et amener nos quatre adolescents amis, ennemis ou encore inconnus à fuir le village et se découvrir dans un amoncellement d'aventures périlleuses et magiques dont les hommes avaient oublié jusqu'à même la véracité.
Un premier tome que ce livre I, le dernier fragment bien enlevé et agréable à lire. Les parties s'enchainent et se tiennent efficacement, permettant un rythme soutenu et donnant envie de comprendre où ce petit monde se perd. Un petit air à la Peter-Pan ou bien encore Willow de mon jeune temps. Entre nostalgie et rajeunissement que cette lecture.
Une légère frustration de ne pas pouvoir enchainer sur la suite car le deuxième volet n'est pas encore sorti mais c'est la loi des masses critiques.
Donc un bon cru pour cette masse critique jeunesse et une jolie découverte que cette maison d'édition dont je me suis empressé de m'abonner à leur lettre d'info pour connaitre leur catalogue et ainsi être au fait de la sortie de la suite de Janes et ses multiples comparses d'aventure. Avec l'idée de faire découvrir cela à mes filles.
Je ne suis pas un adepte de fantastique adulte mais j'avoue que c'est distrayant et vraiment accrocheur en mode jeunesse.
Mention supplémentaire pour cette magnifique couverture. On aurait presque envie de plus d'illustrations voire d'une mise en scène ciné pourquoi pas.
Merci à Babélio et à Gulf stream éditeur pour cet envoi.
Commenter  J’apprécie          100
Gros gros coup de coeur !

Tout d'abord, je remercie + que chaleureusement (encore une fois) Gulf Stream Editeur pour l'envoi en primeur de ce bouquin (hé oui les amis, il ne sort que le 12 mai prochain!) :)
Ce livre est le 2ème ouvrage d'Arnaud Druelle dont "L'enfant Pan" avait reçu des ovations littéraires !

Ce roman est une quête de soi, une aventure à lui tout seul, un petit bijou. On ne s'y ennuie jamais et on le dévore avec autant de douceur et de passion qu'un morceau de pain noir tartiné de beurre fraichement barraté et de marmelade.

Vous rêvez du Pays de Galle? L'année 1866 vous fait envie ? Vous aussi vous adoriez jouer aux aventuriers avec votre groupe d'amis durant votre tendre enfance? Vous aussi, vous affrontiez des forces obscures lors de vos folles aventures?

Ce roman fantastique jeunesse nous touche de part ces sujets profonds et parlants:
l'amitié, les liens fraternels, l'innocence des enfants mise à rude épreuve, la soif de justice, des choix irréversibles, le Bien et le Mal, la Magie (ha ce n'est pas un sujet profond et parlant ...?),...

Le côté touchant et fouillé du livre est la mise en avant des Tziganes, ce peuple nomade et souvent mal venu. On sent la bienveillance de l'auteur au travers de ses lignes et la recherche sur ce peuple avec des mots touchant au dialecte et des coutumes propres aux Tziganes.

Bref, vous l'aurez compris, Raklo, Rakli, ce livre vaut largement le détour. Foncez l'acheter en librairie dès sa sortie !

Latcho drom ...
Commenter  J’apprécie          130
« Le dernier fragment », premier livre du « Crépuscule des Urmes » prend place au Pays de Galles, à la fin du XIXème siècle.

Tout commence par un kidnapping, celui d'un nouveau-né, le petit frère de Jane. Un évènement aussi étrange que brutal qui laissera la jeune fille orpheline. Recueillie par son oncle, un traumatisme profond marque toute la famille.

L'arrivée de tziganes dans le village va raviver ces vieilles blessures tout autant que la banale haine des étrangers. Dans le même temps, sur un plan beaucoup plus fantastique, une menace s'ourdit au coeur d'un monde tissé de légendes.

Dans son ensemble, Arnaud Druelle signe un roman fantastique classique. le contexte socio-historique est mature et aborde des sujets aussi sensibles que les pogroms, des violences intra-familiales ou tout banalement de la haine de la différence, de l'autre. Des sujets loin d'êtres enterrés dans le passé, malheureusement.

L'aspect le plus intéressant repose essentiellement sur l'intégration de la culture tzigane au coeur du récit. Presque anecdotique dans « Les royaumes du nord » de Philip Pullman, cet aspect est beaucoup plus prégnant ici avec notamment la transposition de légendes et de créatures de ce folklore. D'où cette pincée d'originalité qui transparait. D'ailleurs, l'auteur mentionne ses recherches ainsi qu'une bibliographie succincte en fin d'ouvrage.

Enfin, et ce n'est pas ma première expérience avec cet éditeur pour avoir lu « Moitié d'âme », l'édition est aussi soignée que plaisante pour le regard. Je remercie Babelio et les éditions Gulf Stream pour cette lecture.
Commenter  J’apprécie          70
Arnaud Druelle continue son exploration de la Mythologie Peter Pan avec le crépuscule des Urmes.
Aux premiers abords, rien ne semblait nous amener aux Pans, puisque l'histoire prend place au XIXe siècle, au Pays de Galles. Après un prologue où l'on assiste, impuissant, au rapt d'un bébé, on suit deux personnages : Un tzigane nommé Azko, et Yana, la soeur du bébé disparu, jusqu'à leur inévitable rencontre.
Au niveau de la forme, j'ai apprécié la petite alerte en début d'ouvrage à destination des lecteurs très sensible. Si les thèmes sont durs, l'auteur parvient à garder une certaine distance avec l'action, afin que les lecteurs et lectrices ne prennent pas les situations et émotions de plein fouet. L'action est omniprésente, et l'ouvrage se lit plutôt bien.
Je dois toutefois confesser ne plus être le public cible, et le ressentir cruellement ! Je me suis assez moyennement intéressée aux personnages, bien que je leur reconnaisse beaucoup de malice. Peut-être est-ce dû à leur histoire seulement esquissée - mais pas le temps d'approfondir, l'action est omniprésente !
Bref, ce n'est pas un coup de coeur pour moi, et ce ne sera pas une lecture marquante. Toutefois, la mythologie qu'Arnaud Druelle est en train de tisser autour de Peter Pan m'intrigue, et j'avoue m'interroger quand à l'évolution de l'histoire, et la trame finale de ce qu'il construira. Je lirai donc peut-être la suite tout de même !
Quoiqu'il en soit, il s'agit d'un ouvrage à conseiller sans hésitation à des collégiens !
Commenter  J’apprécie          50
J'ai beaucoup aimé ce premier tome avec un univers très sympa, une intrigue qui donne envie de continuer la duologie malgré quelques détails qui m'ont un peu moins plu.

Commençons par les points positifs. J'ai adoré l'univers qui est bien développé, l'histoire des Urmes et des ombres est très intéressantes et la suite promet une bonne aventure dans les autres mondes. J'ai aimé les détails et les explications des Tsiganes qui sont très peu représenté dans les livres. Leurs croyances, leurs façons de vivre et de penser sont bien détaillées dans le roman. Toute l'histoire et l'épopée des personnages est entraînante et addictive. J'ai hâte d'en apprendre plus sur les différents mondes et retrouver certains personnages notamment Azko que j'ai le plus apprécié. J'ai aimé l'intrigue sur Egon et Magnnus qui est la plus intéressante, j'ai envie d'en apprendre plus sur les êtres surnaturels de l'histoire et moins sur les 4 personnages principaux, quoique Marcus pourrait être intéressant vu la fin du roman.

Concernant les points négatifs, j'ai trouvé que les personnages n'étaient pas attachants, et même agaçants pour certains. J'ai trouvé Louise inutile, pas intelligente et très manipulable. La relation avec Rhyan est incompréhensible et inutile dans l'histoire. J'ai aimé toutefois les enfants qui sont protégés par le prince, cela fait forcément penser à Peter Pan. Autre point qui m'a perturbé, c'est la violence de certains passages. C'est un roman jeunesse qui peut être pour les ados de 12 ans, mais certains passages peuvent être perturbants surtout avec le policier. J'ai eu la même sensation que lorsque j'ai lu la scène difficile du tome 2 de la trilogie de la poussière. Certaines scènes sont inutiles pour l'avancer dans l'histoire et surtout pourquoi ne pas garder cet univers enfantin, mignon avec une belle aventure fantastique pour mettre des passages d'agressions aux personnages. C'est dommage.

Bref, j'ai aimé ce roman malgré ces quelques points. le livre se lit rapidement et on a envie d'en savoir plus. En plus, la couverture est juste sublime à ajouté absolument à la bibliothèque !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Ton nom est une partie de toi, il te définit tout autant que tes spécificités physiques ou que ton caractère. Il fait de toi un être unique, à part.
Commenter  J’apprécie          80
- 𝑫𝒆𝒎𝒂𝒏𝒅𝒆𝒓𝒂𝒊𝒔-𝒕𝒖 𝒂̀ 𝒅𝒆𝒔 𝒍𝒊𝒐𝒏𝒏𝒆𝒔 𝒅𝒆 𝒔'𝒊𝒏𝒄𝒍𝒊𝒏𝒆𝒓 𝒅𝒆𝒗𝒂𝒏𝒕 𝒖𝒏 𝒗𝒖𝒍𝒈𝒂𝒊𝒓𝒆 𝒄𝒉𝒂𝒕 𝒅𝒆 𝒈𝒐𝒖𝒕𝒕𝒊𝒆̀𝒓𝒆 𝒂𝒓𝒃𝒐𝒓𝒂𝒏𝒕 𝒍𝒂 𝒇𝒂𝒖𝒔𝒔𝒆 𝒄𝒓𝒊𝒏𝒊𝒆̀𝒓𝒆 𝒅'𝒖𝒏 𝒇𝒂𝒖𝒗𝒆 ?
Commenter  J’apprécie          00
Vous, les gadjé, vous êtes bizarres, murmura Azko. Il vous faut des maisons bien à vous avec des toits, des murs, comme si vous deviez vous protéger de l'immensité du monde. Nous, les Tziganes, ne saurions vivre de manière si étriquée ! Nous nous sentirions en cage. Nous avons besoin de liberté, d'air pur et de sentir les vibrations de la nature.
Commenter  J’apprécie          10
Malgré l'extrême pauvreté de sa famille, Azko avait le sentiment d'être riche de chaque composante de la nature. Elle lui offrait tant de choses qui n'étaient la propriété que de ceux qui savent en saisir l'essence profonde. Rien n'était à lui, et tout lui appartenait. Et lui, Azko, le Fils du Vent, il était une partie de ce Tout.
Commenter  J’apprécie          00
Ce qu'on ne connaît pas nous attire et nous effraie pourtant.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Arnaud Druelle (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arnaud Druelle
Le Dernier Fragment, c'est le 1er tome de la nouvelle série ados d'Arnaud Druelle. Après L'Enfant-Pan, l'auteur explore cette fois la mythologie tzigane, tout en restant fidèle aux thèmes qui lui sont chers : magie, quête, destinée, nature et puissances obscures. Ici, il nous explique pourquoi il se dirige vers ces thèmes et particulièrement la mythologie Tzigane.
Le Crépuscule des Urmes - Tome 1/Le Dernier Fragment, en librairie le 12 mai.
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (229) Voir plus



Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
81 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..