AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Les Rois maudits, tome 2 : La Reine étranglée (50)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Dionysos89
  31 octobre 2013
Avec la Reine étranglée, la vaste saga des Rois maudits poursuit sa route dans les méandres des querelles politiques du début du XIVe siècle dans un royaume de France en proie à bien des tourments.

Après un tome d'introduction qui pose les différents personnages, le contexte général et quelques intrigues, la Reine étranglée focalise l'attention autour de la conclusion rocambolesque de l'affaire de l'adultère de Marguerite de Bourgogne. le règne de Louis X le Hutin est l'occasion de nouvelles intrigues de palais, de trop nombreuses morts subites ; les guerres meurtrières et les valses dynastiques s'annoncent à l'horizon maintenant que toutes les destinées paraissent possibles et qu'elles offrent suffisamment d'opportunités de pouvoir à chacun. Maurice Druon use habilement des ressorts qui ont fait leur preuve : une grande fresque historique où se mêlent grandes destinées politiques, meurtrières, et petits destins brisés d'inconnus en mal de bonheurs simples.
D'ailleurs, ce deuxième tome est centré sur le duel entre les anciens ministres de Philippe IV le Bel et Charles de Valois, nouvel homme fort du gouvernement de Louis X le Hutin, puisque le principal protagoniste du premier tome a fait ses bagages royaux pour l'au-delà. Et cet affrontement trouve des ramifications du sommet de l'État aux plus basses rues du royaume. Alors bien sûr, le style de ce tome est parfois grandiloquent et un peu simple au niveau de la syntaxe, mais une fois le style accepté, les faits nous engluent inlassablement dans l'Histoire avec un grand H.

Cette première suite à une des références traditionnelles en matière de romans historique poursuit sur la lancée et nous plonge encore un peu plus dans les tribulations politiques du royaume de France au début du XIVe siècle. C'est tout aussi passionnant quand on aime la période que quand on la découvre, d'autant que les annexes terminant le volume aideront toujours tout lecteur assidu.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          650
Gwen21
  11 février 2013
Je suis certaine que la plupart des lecteurs du premier tome des "Rois Maudits" se sont littéralement jetés sur le suivant, histoire de savoir ce qui allait advenir des "reines maudites" condamnées pour adultère.

Et bien, soyez les bienvenus, vous, fidèles lecteurs, dans ce deuxième volet tout aussi passionnant que son aîné.

Marguerite, Blanche et Jeanne ont bel et bien été condamnées par la justice du roi et ont été emprisonnées, les deux premières dans une geôle, la troisième, uniquement convaincue de complicité mais pas d'infidélité, au fond d'un couvent. Isabelle de France, leur belle-soeur, la malheureuse reine d'Angleterre à la vie conjugale exsangue, peut être fière d'elle et telle une araignée retourner broyer du noir dans son boudoir.

Des trois princesses emprisonnées, il en est une dont le sort intéresse plus particulièrement le lecteur normalement constitué : la belle Marguerite, l'intrigante, la passionnée, l'instigatrice des rendez-vous scandaleux de la tour de Nesle. Prisonnière de la forteresse normande de Château-Gaillard qui compte plus de courants d'air que de sentinelles, elle attend avec rage et espoir que le destin la fasse sortir de ce trou humide et crayeux. Elle a de bonnes raisons d'y croire : elle est la femme de Louis, l'héritier du trône de France, et qui plus est, elle est la mère de Jeanne, princesse de Navarre. Certes, Jeanne est une "femelle" mais la loi salique n'ayant pas encore été "inventée" par son oncle le futur roi Philippe V, elle pourrait prétendre à succéder un jour à son père promis à devenir roi à la suite de Philippe le Bel. Même si le scandale qui a éclaboussé sa mère jette une ombre sur sa légitimité, cette jeune enfant représente la bouée de sauvetage de Marguerite. Elle se sait assez de charme et d'autorité pour fléchir son époux, faible de corps comme d'esprit, et revenir en grâce ; son dessein tient la route mais... c'est sans compter sur les intérêts des autres nobles et leurs prétentions à fragiliser une autorité royale pour l'heure tenue d'une main de fer mais qui n'est en réalité qu'un colosse aux pieds d'argile...

L'histoire de la dynastie capétienne, en partie retracée par Maurice Druon de façon romanesque au travers des 7 tomes des Rois Maudits, est avant tout une saga familiale époustouflante où pouvoir, passion, ambition, soif de richesse et vengeance se mêlent à un rythme effréné. Sous l'aile protectrice de l'Histoire de France, l'histoire des rois maudits n'a pas fini de vous étourdir. On parie que vous enchaînerez avec le tome 3 ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          562
Myriam3
  29 mars 2017
On ne peut pas dire que ces personnages - qui ont existé - sont particulièrement attachants. Ici, tout est manipulation, stratégies et humiliations; pas de romantisme échevelé, ni de scènes d'héroïsme de cape et d'épée...
On peut éventuellement compter sur le jeune Guccio, neveu du banquier Lombard préposé à la famille royale, pour arrondir un peu les angles et apporter un peu de sentiments dans ce récit.
Et pourtant, il est difficile de quitter la famille de Philippe le Bel, tout juste décédé et déjà renié. Louis X, dit le Hutin et publiquement cocu, n'a rien de la force et du pouvoir de son père. Lâche, faible, il se raccroche à ceux qui pourront le soutenir, à savoir son oncle de Valois qui veut mener Marigny, conseiller du défunt roi, à sa perte.
Il a aussi qu'il faut un héritier Louis X, et sa femme Marguerite, emprisonnée pour adultère à Château-Gaillard, refuse l'annulation de leur mariage.

Outre l'aspect à la fois historique et politico-stratégique, j'aime ces évocations et descriptions d'un Moyen-Age bien réel et vivant.
En route pour le tome suivant!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          493
Nadouch
  14 mars 2017
J'ai l'impression que, quand on tombe dans "Les rois maudits", on devient vite accro ! Un peu comme devant la série "Game of thrones" !
La comparaison n'est pas stupide : la série TV aux millions d'addicts n'a rien inventé, elle a tout piqué à l'Histoire de France : complots, combats, trahisons, amours contrariées, délires des puissants... Tout ça a vraiment eu lieu !
La plume de Maurice Druon, très classique, sert à merveille le récit de ce second tome, où l'on retrouve, après la mort du roi de fer, les jeunes reines aux moeurs légères enfermées, Louis le Hutin incapable d'assumer le pouvoir, le pays en proie à la famine... Prenant !
Commenter  J’apprécie          340
sylvaine
  27 janvier 2017
Nous avions quitté Philippe IV le Bel sur son lit de mort à Fontainebleau ,Louis X le Hutin est monté sur le trône. Roi falot, timoré, et humilié par le scandale de la Tour de Nesles , écartelé tel une marionnette entre le parti des Barons mené par Charles de Valois son oncle et le parti de Marigny , il n' a qu'une idée en tête effacer son déshonneur et pouvoir prendre épouse ...
L'histoire est écrite ,pas de surprises à attendre mais du plaisir à revendre à la lecture de ce second tome des Rois maudits , La Reine étranglée. Certes l'écriture est simple mais vive et alerte . A moi comme à d'autres les notes historiques et le répertoire biographique ont été d'un grand secours . Ah j'oubliais de vous dire que je partais à Naples chercher Clémence de Hongrie et je m'en réjouis .
Commenter  J’apprécie          332
dgwickert
  18 août 2016
R. historique. 1314, Philippe le Bel est mort, son fils aîné Louis X le Hutin (le révolté ) devient roi. Un roi coléreux (hutin), indécis ; C'est Charles de Valois, son oncle, ambitieux et manipulateur, qui va gouverner à sa place.

Ce roman nous livre la lutte de Valois contre Marigny, gardien du Trésor et chef des armées. Qui va gagner ? Si c'est Valois, tout le système moderne de Philippe le Bel s'effondre. Pour Valois, tous les coups sont permis pour que le roi "lui donne" Marigny et il part en guerre à coup de faux témoignages, d'achat et de chantages à des témoins fabriqués, poussés.
La fin du livre est très belle, car la méditation de Marigny lui permet de se présenter devant Dieu en paix : des actions violentes sur des gens qui nuisent à l'objectif du pays sont des des malédictions : ainsi se remet il en question face aux Templiers. mais qu'en sera t-il de Valois face à lui ?

La lutte toute aussi sournoise de d'Artois face à la reine Marguerite en prison est peu développée, mais tellement déséquilibrée !
Cette étape de l'Histoire de France démontre qu'un roi faible favorise la division. Plus tard, les Anglais en profiteront.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          334
PiertyM
  30 décembre 2014
On poursuit toujours avec passion et entrain Les Rois maudits avec ce deuxième tome, la Reine étranglée qui est consacré au sort de Marguerite de Bourgogne, accusée d'adultère avec ses soeurs, elle est condamnée à vie. Mais à la mort de Philippe le Bel, son fils Louis , le mari de Marguerite de Bourgogne, va le succéder au trône. Marguerite serait alors reine mais Louis X le Hutin ne l'entend pas de cette oreille, il doute même de sa paternité sur sa fille Jeanne, l'héritière directe au trône, il décide de se remarier, avant tout il faut d'abord divorcer officiellement de Marguerite mais il n'y a pas de pape pour le prononcer...alors tout se joue autour du conclave; Les uns boycottent malicieusement cette élection, d'autres y tiennent pour mieux se venger de la maison des Bourgogne tel Robert d'Artois qui mijote que des meilleures stratégies pour anéantir sa tante Mahaut, puis on voit défiler les intérêts de chaque personnage, des hommes de la cour, chacun protège intelligemment ses arrières, le renversement des pouvoirs sous le règne Louis X le Hutin qui met en défaveur les hommes influents ayant fait la loi sous le règne de son père...puis il y a bien sur la malédiction qui de plus en plus fait parler d'elle, des morts mystérieuses surviennent, de la misère, de la famine, de la pauvreté...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Natacha851
  09 février 2016
La Reine étranglée. Quel titre mystérieux !
Celui qui l'a choisi devait être bien inspiré en spoilant dès la page de couverture.
On commence notre lecture en partant déjà du principe qu'une des reines sera tuée.

Alors vous me direz que si je connaissais un peu mieux L Histoire, je n'aurai aucune surprise en lisant les Rois maudits.
Certes.
Mais c'est en lisant les Rois maudits que j'en apprends plus alors autant prendre cela comme un roman, ce qu'il est et laissons la surprise de découvrir.

Hormis cela, j'ai pris à nouveau un grand plaisir à lire la suite des aventures des rois maudits.
Philippe le Bel est mort, Vive Louis X !
Mais alors, disons-le parce que nous y sommes obligés car on ne peut pas considérer que ce roi soit une bénédiction pour l'instant.
Influençable, indécis et surtout plus préoccupé à se retrouver une épouse plutôt que gouverner, Louis X est loin de l'image que l'on se fait d'un souverain.
Et cela ne nous donne pas bons espoirs pour la suite des événements.
D'autant plus que, pendant que Louis cherche une femme, le nouveau conseiller, Monseigneur de Valois et l'ancien, Marigny se disputent.
L'un voulant se débarrasser de l'autre. L'autre cherchant à rester au plus près du pouvoir.

Intrigues, coups bas et coups de théâtre, ce tome 2 est riche en événements et nous pousse dans les pages du tome suivant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
TheWind
  12 avril 2014

Avec la mort de Philippe le Bel, commence le règne des derniers Capétiens directs ceux que Maurice Druon nommera « Les Rois Maudits », en raison de la malédiction qu'aurait prononcée le Grand Maître des Templiers, Jacques de Molay à l'encontre de Philippe le Bel et de ses héritiers.
Nous voici donc avec ce deuxième tome au début du règne de Louis X, dit le « Hutin ». (autrement dit, le querelleur)

Maurice Druon n'est guère tendre avec le fils aîné de Philippe le Bel. Il nous le présente à la fois faible, douteux et confus, influençable, nigaud et stupide . Sa première nuit dans le lit de son père est racontée avec brio. Réalisant la charge importante qui lui incombe désormais, le Hutin n'en mène pas large....
«  Il était roi et ne savait comment régner ; il était homme et ne savait comment vivre ; il était marié et n'avait point de femme... » On le prendrait presque en pitié ! Eh bien, non ! Ce roi-là n'a rien d'attachant. C'est un sot et un lâche. A la botte de son oncle Charles de Valois, qui n'a qu'une hâte : faire disparaître Enguerrand de Marigny qu'il accuse de tous les maux, notamment de détournements de bien publics. A la vérité, Charles de Valois veut retrouver les privilèges ancestraux des nobles et tous les moyens lui seront bons pour parvenirs à ses fins. Côté manigance, Enguerrand de Marigny n'est pas non plus en reste et c'est à une guerre sans merci qu'on assiste dans ce deuxième tome. « Les loups se mangent entre eux », ainsi se nomme la deuxième partie du livre, phrase qui résume à elle-seule l'ambiance hostile qui fait rage à la cour de Louis X.
Ce dernier, dépassé par les événements, meurtri dans son orgueil, est alors obnubilé par l'idée de se remarier. Son oncle a pour lui une épouse toute trouvée : Clémence de Hongrie qu'on dit ravissante et surtout vertueuse. Qualité hautement recherchée par le roi,trahi par Marguerite de Bourgogne, sa première épouse. Souvenez -vous du scandale de la Tour de Nesle.
Tiens d'ailleurs ! Que devient la fière Marguerite ? Celle qui est devenue Reine, se morfond toujours dans une geôle au Château-Gaillard, refusant d'avouer l'adultère et de reconnaître que sa fille Jeanne en est issue. Mais, la mort de Philippe IV lui fait entrevoir de nouvelles perspectives et lui fait retrouver un peu de sa superbe.
Là encore, Maurice Druon nous offre de belles pages, mettant en scène le colossal Robert d'Artois et sa cousine captive, Marguerite. Délicieux duel où chacun s'emploie à faire plier l'autre par de perfides caresses.

Voilà, je n'en dirai pas plus sur le dénouement de ce deuxième tome. Il est tout aussi prenant que le premier, et se lit tout aussi facilement. La fiction y épouse L Histoire à merveille. On y retrouve également avec plaisir Guccio Baglioni qui jouera à nouveau un rôle important d'émissaire et qui poursuit sa romance avec Marie de Cressay. Ces deux-là pourront-ils bientôt s'aimer au grand jour ?

La suite nous le dira …

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Nef
  01 décembre 2012
Ce deuxième tome des rois maudits est tout aussi passionnant que le premier.Et moi petite belge,j' apprends l'histoire de France en m'amusant. Je connaissait de nom les différents personnages de ce livre bien sur , mais de là à connaître un peu de leur histoire..... Une série à ne pas manquer pour ceux qui aiment les livres historiques.
Commenter  J’apprécie          220


Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les rois maudits (2)

Le deuxième tome s'intitule : " La Reine étranglée" De qui s'agit-il ?

La reine Margot
Isabelle de France
Marguerite de Bourgogne
Blanche de Bourgogne

10 questions
63 lecteurs ont répondu
Thème : Les Rois maudits, tome 2 : La Reine étranglée de Maurice DruonCréer un quiz sur ce livre
. .