AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782021143355
230 pages
Éditeur : Seuil (09/10/2014)

Note moyenne : 2.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Avec tous ces paumés et autres SDF qui hantent les rues, on croit rendre service à son prochain, et on se retrouve au beau milieu d'une guerre au sein de la pègre marseillaise ! Né d'une mère berbère et d'un père juif algérien aux lointaines racines espagnoles, l'inspecteur Yugurthen Saragosti promène sa nonchalance de fin lettré et ses méthodes expéditives du côté du Vieux-Port. Un meurtre non élucidé, et qui le concerne directement, le contraint à fréquenter diver... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
benedictepas
  01 avril 2016
Très étrange, ce polar ! Au début, je n'aime pas trop : c'est violent, sale, glauque, inquiétant. Il faut vraiment avoir envie de frissonner.
Ensuite, c'est un peu la divine surprise : émerveillement ! Les personnages sont extraordinaires : Yugurthen, le flic berbère, juif et soufi (si !) ; son frère Ramdane ; son collègue Volpellio ; la merveilleuse Mélodie ; et la petite Nadia - jamais une prostituée transsexuelle n'a été décrite avec autant de tendresse.
Sous ses airs méchants et trop bien informés sur Marseille (voir la description du restaurant qu'il appelle " Tatie Soupette " !), l'auteur doit être un tendre.
Le personnage de Yugurthen est fascinant. L'intrigue est subtile. Est-ce que cet auteur va nous donner une suite ?
Commenter  J’apprécie          00
beneligne
  02 mars 2015
Séduite par un nouveau roman situé à Marseille, je dois dire que j'ai été déçue;
le style est plat, raconté verbalement, le vocabulaire marseillais détonne, il y a des approximations géographiques,
j'aurais dû attendre qu'il passe en poche, car j'ai regretté mes 18 euros.
Philippe Carrese aurait fait mieux.
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Lexpress   08 décembre 2014
Yugurthen, titre de ce roman, fait dans le polar sombre et déluré. L'intrigue est parfois écrite au fil de la plume, enchaînant les digressions autant que les péripéties, mais le ton est là : décalé, étrange, souriant, caillouteux.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   04 mars 2015
Son prénom. Son noble prénom, Jugurtha en français, Yugurthen en berbère, lui venait de sa mère ; son père, quant à lui, juif et algérien berbère, lui avait légué ce nom des gens qui vivaient en Espagne, à Saragosse. Ce nom datait d’un temps où les Musulmans, les Juifs et les Chrétiens vivaient heureux ensemble.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   04 mars 2015
on peut naître et renaître en sachant bien que la Loi est un ensemble d’indications, un corpus de prescriptions, mais que la servir est l’affaire de chaque croyant : nul ne doit y être contraint. L’Harmonie, ce n’est pas de servir une loi qui nous dépasse, mais de nous épanouir librement en tant qu’être spirituel. Si ensuite, en second lieu pourrait-on dire, nous voulons servir la Loi, libre à nous. Mais la Loi de Dieu n’est pas la loi des hommes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 mars 2015
Tout cela composait un très beau puzzle, avec malgré tous ses efforts un archipel de trous assez considérable. Puzzle usé, rien au milieu. Le corbeau et le renard, sans arbre ni fromage. Embêtant, très embêtant…
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   04 mars 2015
Les hommes se partagent les territoires du mieux qu’ils peuvent. Au temps jadis, il me suffisait de parler corse d’abord, puis français, puis italien. Mon père était corse. Ma mère était sicilienne. Je parlais avec ces gens. Beaucoup d’entre eux ne savaient pas lire. Aujourd’hui, ils savent presque tous lire, ils se servent de la toile mieux que des araignées, ils envoient des fax à Shanghai, à Moscou, à Astana.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 mars 2015
Mais un poème doit-il être parfait ? Non, pas forcément, se dit-il. Au moins, ce poème-ci, avec ses imperfections, exprime bien ce que je ressens vis-à-vis de cette femme. À laquelle je pense constamment. Femme extraordinaire, au prénom qui dit aussitôt de quelle musique elle est faite : une chanson douce et courante, qui vous reste en tête et qui s’écoule, qui s’écoule, qui irrigue mes rêves et mes pensées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : marseilleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16523 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre