AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782373553017
76 pages
Éditeur : éditions Unicité, 2019 (08/05/2019)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Si le temps est omniprésent dans l'oeuvre d'Irène Duboeuf, il apparaît ici en toile de fond, car Effacement des seuils est avant tout un livre de confins qui focalise l'attention sur cet espace instable et fragile où se rencontrent l'avant et l'après, le visible et l'invisible, où les contraires se chevauchent et parfois se confondent, à l'image de ces horizons incertains où les souvenirs mouvants naissent à fleur d'eau, où la brume estompe des paysages eux-mêmes au... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
coco4649coco4649   23 décembre 2019
L’été siphonnait l’eau des sources…


L’été siphonnait l’eau des sources
et volait un à un les miroirs d’eau perdue
entre les bras des fleuves.

Tassées le long des rives
des ombres aux pieds de plomb
cherchaient refuge sous les arbres.

Nul n’aurait osé dire où finissait la Terre
où commençait le ciel. Une lumière
liquide, jaune et funeste
réduisait l’horizon à une incertitude.
Commenter  J’apprécie          20
coco4649coco4649   23 décembre 2019
LISIÈRES


Quand trop de voix familières…

Quand trop de voix familières
jonchaient le bas-côté des jours
j’écrivais
pour détourner le temps
prendre le pouls de la mémoire
dans le ravissement d’un arrêt sur image.

Mais déjà le chemin s’effaçait
à la lisière des mots

et l’on n’entendait plus que des voix
indistinctes
rudes comme la rouille
des faux abandonnées

et l’image n’était plus
qu’un obscur reflet
qui à tout moment
pouvait blesser la lumière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MalwennaMalwenna   14 juillet 2020
Il suffisait de s'accouder à l'obscurité
pour entendre le poème de la nuit.

Les insomnies ployaient sous l'abondance
des étoiles que l'ombre rassemblait
juste au-dessus de nous
et nous nous endormions
une lumière au coin des yeux.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : poésie françaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
898 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre