AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2814502336
Éditeur : publie.net (01/01/1900)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
(édition numérique)
La plus grande difficulté de la poésie est de se risquer dans les zones très simples de notre contact au monde – et que la tension des mots, le sentiment de présence du réel, de la ville même dans ses signes les plus contemporains, recréent au lieu même de cette présence une respiration, un écart. On l’entend, étrangement, dans les poèmes que Rilke a écrit directement en français.

« J’ai écrit ces textes pendant l’hiver 200... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
brigetoun
  18 février 2010
mots simples, égrenés, presque silence, simplicité - un être dans l'hiver, humble
Commenter  J’apprécie          60
DamienPaisant
  22 décembre 2017
Vivre avec l'hiver dans une profonde et humble solitude où rien n'échappe à personne si ce n'est les phrases de l'auteur.
Commenter  J’apprécie          00
EcureuilBibliophile
  21 juillet 2018
Envie de changer de saison... tout en douceur
Commenter  J’apprécie          00
aliensh
  16 septembre 2014
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
brigetounbrigetoun   18 février 2010
On peut penser
qu'il n'y a rien
L'hiver
métaphore de la pensée
L'esprit vide
recroquevillé
Penser à rien
comme tout
Se résumant
à rien
Ni Dieu
ni quoi
Que l'esprit n'anime
pas les êtres
C'est nous réduire
à l'état de choses
Sans une intelligence
extérieure
Mais l'esprit
n'a pas de fin
C'est l'espoir
Commenter  J’apprécie          90
brigetounbrigetoun   18 février 2010
Quand l'amour vous quitte
et que le ciel est bleu
Solitude de certains soirs
chercher les mots
Il faut attendre
la main sur le verre
Désapprendre à aimer
pour mieux aimer plus tard
Commenter  J’apprécie          110
brigetounbrigetoun   18 février 2010
Des rues désertes
et des villas oubliées
Des visages sans visages
des mains sans mains
On ne sait pas
définir le temps
Si c'est du passé
ou du présent
Si on peut encore parler
d'avenir
Les pas ne sont pas attachés
à leur propriétaire
Ils marchent seuls
dans la nuit
Commenter  J’apprécie          70
brigetounbrigetoun   18 décembre 2011
Au plus fort de l’hiver
il y a les sentiments

On est envahi
oui
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Eric Dubois (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eric Dubois
Vidéo de Eric Dubois
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
672 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre