AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2370470569
Éditeur : Lajouanie (13/02/2015)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Madrid. Doña Adela, une charmante octogénaire, reçoit une lettre recommandée. La missive lui enjoint de quitter son appartement dans les quatorze jours. Pourquoi ? Parce qu’elle s’était portée caution pour son fils quand celui-ci s’est acheté un logement. Crise aidant, le rejeton ne peut honorer ses traites. L’établissement bancaire se retourne alors contre la vieille dame et décide de l’expulser. Tout irait donc pour le pire dans le plus terrible des mondes s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (5) Ajouter une critique
fdm
  15 novembre 2015
Un premier roman très réussi, même s'il manque parfois un peu de rythme. J'ai beaucoup aimé l'idée de ce livre, qui est malheureusement tout à fait d'actualité. Il s'agit d'une vieille madrilène qui va être expulsée de son appartement parce qu'elle s'est portée caution pour son fils, qui a lui-même été expulsé de son logement. Il faut savoir qu'en Espagne, les banques saisissent les logements en cas de défaut de paiement, mais qu'il faut tout de même continuer à payer les traites ! Une jeune voisine a alors l'idée d'installer des webcams dans l'appartement de la vieille dame et d'alerter les réseaux sociaux afin de mobiliser un maximum de personnes. La solidarité à l'heure du numérique en quelque sorte.
Ce livre est drôle, instructif et les personnages sont attachants. Une belle découverte.
Commenter  J’apprécie          60
Taty-Tyran
  01 février 2016
Depuis une heure sur un buffet, une lettre recommandée attend qu'on l'ouvre, mais la destinataire, doña Adela, a bien du mal à franchir cette étape.
Pourtant, elle s'y résout enfin pour apprendre l'horrible réalité. Désormais, il lui reste deux semaines pour libérer son appartement et se retrouver ainsi à la rue.
Quel méfait a-t-elle commis pour être redevable envers cet établissement bancaire ? Depuis quand aimer et vouloir aider son fils est-il un crime ? Comment appréhendera-t-elle cette situation précaire ?
Grâce au prisme de l'histoire de cette institutrice retraitée de 80 ans, nous découvrirons la vie de son quartier où aucun n'a été épargné par la bulle immobilière, or la moitié des logements inoccupés sont détenus par des financiers.
Le lendemain, suite à une petite déconvenue, Clara, une de ses voisines, a une idée qui germe et qu'elle mettra rapidement en place avec l'accord de la vieille dame, installer des ordinateurs équipés de caméra chez elle et les connecter aux réseaux sociaux, afin que tous assistent à cette injustice. Hors de question de se laisser abattre sans se battre !
Leopoldo, un autre locataire, sera embrigadé aussitôt dans cette aventure, bien malgré lui au départ, mais il rentrera dans ce jeu, où il faut trouver des activités (cuisine, littérature…) pour intéresser et ne pas perdre les téléspectateurs, sans parler des invités surprises. Bien évidemment, le quotidien de chacun en sera chamboulé.
Ce merveilleux trio très attachant défie les banques, les décisions judiciaires et les huissiers. À eux trois, leur gouvernement va trembler, le marché menace de s'effondrer, toute une population se mobilisera dans un élan d'humanité et ceci bien au-delà des frontières grâce à internet !
Pour un premier roman inspiré par la dévastatrice crise économique de 2008 en Espagne ayant jeté sans aucune retenue des milliers de citoyens dans le caniveau, Géraldine Dubois nous assène une jolie claque par un compte à rebours de 14 jours qui nous ouvre les yeux sur les conditions des personnes âgées, les conséquences désastreuses des tout-puissants systèmes financiers, les magouilles à tous les niveaux… et malgré cette noirceur, elle arrive brillamment à nous transmettre du rire, de forts moments de bonheur, de tendresse, de solidarité, un message humain tout simplement.
Certes, ce n'est qu'une fiction, appelant à la réflexion sur nos responsabilités en nos âmes et consciences, car celle-ci se répand dans tous les pays !
Force est de constater, presque impuissant, que les banques sont la gangrène instaurée par l'homme dans ce monde !
Il ne tient qu'à nous, différents peuples, de retourner la balance bancale de la justice !
Lien : http://encoeurdeslivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
creami40
  12 octobre 2015
Livre sympathique même si le dénouement est un peu lent à venir sur la fin.
Idée assez osée d'une télé-réalité sur une personne agée.
On s'attache aux personnages et on fait connaissance à l'occasion sur un problème de société qui a réellement eu lieu.
Commenter  J’apprécie          60
thisou08
  12 mai 2017
C'est un livre à la fois triste et drôle car le sujet ( triste ) est traité avec humour.
La solidarité intergénérationnelle est bien mise en exergue.
Et l'idée de la retransmission télé, originale.
Une bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          10
Estelle1917
  31 juillet 2015
J'ai lu ce livre durant mes vacances et... je l'ai littéralement dévoré ! L'histoire est d'actualité (crise du logement en Espagne), touchante (entraide entre generation) et divertissante :-) Je conseille vivement pour un premier roman de Geraldine Dubois très réussi !
Lien : https://meslecturesandco.wor..
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
creami40creami40   12 octobre 2015
C'était cette déception amoureuse qui l'avait poussée à partir de sa petite ville.
Elle ne voulait plus croiser quotidiennement celui qui lui avait fait du mal, estimant qu'on ne peut pas cicatriser ses blessures si on n'a pas la possibilité d'oublier.
p.72
Commenter  J’apprécie          20
raynald66raynald66   01 août 2017
Dona Adela trouva tout d'abord que cela faisait un peu trop guerrier à son goût, mais ce qui au début lui paraissait ne pas correspondre à son image finit par lui évoquer une héroïque bataille digne des épopées homériques.
Elle serait donc la Retranchée
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : espagneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Soyons fous !

Quel écrivain surréaliste est l'auteur de "L'Amour fou", dernier récit d'une trilogie débutée avec "Nadja" ?

André Breton
Louis Aragon

16 questions
102 lecteurs ont répondu
Thèmes : fou , fous , littérature , bande dessinée , poésie , roman , géographie , nature , cinema , cinéastes , chanson française , chanson , culture générale , livresCréer un quiz sur ce livre