AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9798669853495
162 pages
Éditeur : Auto édition (27/07/2020)

Note moyenne : 4.56/5 (sur 33 notes)
Résumé :
1865, Paris. Deux personnages que tout sépare, se rencontrent. L’homme, Angus King, évolue dans un monde artiste et bohème, la jeune fille, Elfie Montesquiou, a fugué d’une famille bourgeoise et conventionnelle. Quels sont la vraie nature de l’homme et son terrible secret ? Quel sordide évènement a poussé la jeune fille à sortir de son milieu ?
Grâce à un mystérieux contrat qui fera d’Elfie un alibi, ils vont tenter de vivre au mieux dans un monde qui interdi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
Marie-Nel
  30 novembre 2020
Je découvre Gabrielle Dubois avec ce roman et c'est une très belle découverte. Je ne vais pas le cacher, j'ai découvert cette auteure sur les réseaux sociaux, et plus particulièrement Instagram, où je suis tombée amoureuse de ses couvertures. « Elfie » est une saga de six romans, le résumé m'a tout de suite attirée, j'aime beaucoup les histoires se passant il y a quelques siècles. Et je peux déjà vous dire que je n'ai pas du tout été déçue de cette lecture, qui a été très bonne et au-delà de mes espérances.
Je ne vais pas trop vous parler du fond de l'histoire, déjà parce que le résumé dit juste ce qu'il faut savoir et en plus, le livre fait 150 pages à peu près, je ne peux donc pas trop en dévoiler.
J'ai fait la connaissance de Elfie, une jeune fille de quinze ans. On est à Paris en 1865. Elfie vient d'une maison de bonne famille, elle a été éduquées chez les soeurs, ses parents sont très stricts, surtout son père, avec qui elle ne s'entend pas du tout. Il lui annonce un jour qu'il va la marier. Elfie se révolte contre cette décision et se sauve de chez elle. Elle se rend chez sa tante, pensant que celle-ci pourrait la soutenir et l'aider à contrecarrer la décision de son père. Mais celle-ci ne l'entend pas de cette façon, elle ne veut pas rentrer dans les histoires de son beau-frère et demande à Elfie de partir. En arrivant chez sa tante, Elfie rencontre un homme, Angus King, qui se rend aussi chez la tante. Il est écrivain de pièces de théâtre dans lesquelles sa tante est comédienne, et à une trentaine d'années. le cas d'Elfie le touche et il lui propose un marché et la prend sous son aile et lui évite ainsi de retourner chez ses parents et de se marier. Angus va ainsi protéger Elfie, lui apprendre comment se tenir en société, elle est un parfait alibi pour lui quand ils sortiront en soirée.
Je ne veux pas vous révéler plus et vous dire en quoi elle est un alibi pour lui, tout ce que je peux vous dire est qu'il n'y a aucune romance entre eux. Elfie et King se respectent, s'entraident, Elfie amène de la fraîcheur et de l'amusement à Angus qui verra son inspiration repartir. C'est une jeune fille aux idées bien arrêtées malgré une éducation stricte. Elle veut sortir du carcan dressé par ses parents, elle veut voir à quoi ressemble la vie au quotidien, elle veut être libre de ses décisions et de ses actes. Et on sait très bien comme cela peut être compliqué pour une jeune femme au 19ème siècle où les femmes n'avaient pas le droit à la parole, elles devaient juste obéir à ce que leurs pères ou maris avaient décidé pour elles. Certaines d'entre elles essaient de se sortir de ce schéma de la femme soumise, mais c'est très dur et elles sont bien souvent considérées comme des femmes légères.
L'auteure aborde ainsi plein de sujets de changements de société difficiles à vivre. Outre la condition de la femme à cette époque, elle parle aussi de l'acceptation des autres et de la façon dont ils ont envie de mener leurs vies, la femme doit obéir, les homosexuels doivent se cacher derrière les convenances, les pauvres ne doivent surtout pas se mélanger aux plus aisés. Dès que quelqu'un n'est pas conforme à un certain schéma de société, il devient la risée de tout le monde pouvant aller jusqu'à l'isolement. J'ai beaucoup aimé que l'auteure parle de tous ces sujets importants et graves, elle le fait avec beaucoup de pudeur, de sensibilité et une grande délicatesse. Et le pire, c'est qu'on se rend compte que tous ces sujets sont encore d'actualité, un siècle et demi plus tard, c'en est effrayant de voir que certaines mentalités n'ont pas encore changé, ni évolué.
Je me suis très vite attachée à Elfie, c'est une jeune fille très attachante par sa façon d'être, elle ne mâche pas ses mots, tout en restant toujours très polie et respectueuse des convenances. Elle est très instruite, elle lit beaucoup. Mais lorsqu'un sujet la touche, elle sait se révolter et dire ce qu'elle pense. Ce qui est, comme on s'en doute, pas très bien vu par les personnes qui la côtoient. C'est cette liberté de ton qui va plaire à Angus, il est charmé par ce petit bout de femme qui résiste face aux tempêtes. Lui aussi est très attachant, derrière cet homme imposant se cache un être tout en sensibilité, généreux. Quand on les voit tous les deux, on se dit qu'ils ne sont pas nés à la bonne époque. J'ai aimé les suivre tous les deux, et ils n'ont pas fini de nous surprendre. Il y a dans l'histoire un certain suspense venant du fait de la fugue d'Elfie et de la réaction de sa famille et de la famille de son futur mari. Elle n'est pas au bout de ses peines.
Et justement, cette intrigue donne beaucoup de rythme à la lecture, on suit les péripéties de cette jeune fille avec beaucoup d'intérêt, on a envie que tout aille bien pour elle, mais certains ne peuvent s'empêcher de lui mettre des bâtons dans les roues. Et, même avec toute la liberté qu'elle a envie d'avoir dans sa vie, elle rêve aussi de trouver le grand amour, de se marier par envie et parce qu'elle aime et non pas par obligation. En tant que lectrice, j'ai eu bien souvent envie de la réconforter et de l'aider. J'ai souvent tremblé pour elle, et le final de ce premier tome me fait dire qu'elle n'est pas au bout de ses péripéties.
L'attachement aux personnages se fait grâce à leurs belles descriptions faites par l'auteure, elle a très bien su retranscrire le moindre sentiment. le choix narratif est à la troisième personne du singulier, je suis d'habitude plus sensible à un « je », mais vraiment, ici, j'ai vraiment réussi à me mettre à la place d'Elfie, à ressentir ses émotions. le langage correspond à l'époque, avec des phrases tournées d'une autre façon, avec un vocabulaire plus soutenu. Et puis, l'auteure a très bien su retranscrire l'ambiance et l'atmosphère pouvant régner dans le Paris de la moitié du 19ème siècle, avec les calèches, les marchands, les rues, la façon de vivre. J'ai vraiment eu la sensation de voyager dans le temps et de me retrouver dans d'autre lieux dans des temps anciens. J'ai énormément apprécié ce dépaysement.
J'ai passé un très bon moment en compagnie d'Elfie et d'Angus King. Je n'ai pas vu le temps passer. C'est vrai que le livre n'est pas très long, mais quand l'histoire n'est pas captivante, un roman court peut sembler très long. Ce n'est pas du tout le cas ici. Les pages défilent avec beaucoup d'intérêt, et celui-ci est présent dès le début, avec un final retentissant qui donne envie de se plonger directement dans la suite. Les chapitres sont courts, rajoutant une petite dose de rythme supplémentaire, le ratio entre les dialogues et les descriptions est bon, l'un n'envahit pas trop l'autre . Et puis, cette chronique ne serait pas complète si je ne vous parlais pas des illustrations qui se trouvent à chaque début de chapitre. Elles sont en noir et blanc, dans un style crayonné, et elles sont magnifiques et représentent tout à fait le chapitre. Elles sont réalisées par l'auteure et je lui tire mon chapeau car elles sont très bien réalisées. Je trouve que ça rajoute une dose d'ancien, cela ressemble aux vieux livres d'avant, où la première lettre du chapitre était calligraphiée d'une façon ancienne, et où il y avait un petit dessin en-tête. Cela rend l'objet livre encore plus beau et précieux. Je suis très contente de l'avoir dans ma bibliothèque.
Je pense que vous l'aurez compris, j'ai passé un excellent moment avec cette histoire. Je suis contente d'avoir découvert Gabrielle Dubois c'est une auteure que je vais suivre et continuer à lire, j'aime son style, sa façon de raconter une histoire, de la rendre captivante. J'ai tout oublié en la lisant, j'ai vécu dans d'autres lieux et à une autre époque, j'ai été dépaysée totalement et c'est avant tout ce que je recherche dans mes lectures, voyager par l'esprit et oublier mes soucis. Je vais bien sûr continuer l'aventure d'Elfie et très vite me procurer la suite.
Je ne peux que vous conseiller de lire ce roman ci ou de découvrir l'auteure au travers d'autres de ses écrits. Je suis allée lire les résumés de ses autres livres, et plusieurs m'attirent et sont intéressants, je crois que vous n'avez pas fini d'entendre parler de Gabrielle Dubois sur mon blog…

Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bouldegom
  24 novembre 2020
Paris, fin 19ème. Elfie Ducroisy Montesquiou, jeune fille de quinze ans, s'enfuit de chez elle pour échapper à un mariage forcé. Elle espère trouver refuge chez une tante éloignée, mais c'est une déception. Heureusement, elle croise le chemin du mystérieux Angus King, qui la prend sous son aile...
1er volet d'une série de six, Elfie saison 1 m'a littéralement captivée! Description de la vie à Paris au 19ème siècle, personnages étonnants, et action menée tambour battant. Impossible de lâcher le livre avant la fin.
Félicitations et encouragements à l'autrice, qui s'auto-édite, et fait un gros travail de communication.
Merci Gabrielle pour ce passionnant moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          170
Lalectriceamoureuse
  14 décembre 2020
« Deux personnages que tout sépare, se rencontrent. »
Elle c'est Elfie Montesquiou, une jeune fille qui a une vie toute tracée d'avance. Elle est contrainte de se marier avec un inconnu.
Cependant, elle décide de fuir chez sa tante et c'est à ce moment là qu'elle croise le chemin d'Angus King.
Lui, c'est un écrivain qui cache à tous un secret.
Ensemble, ils vont trouver un accord afin de vivre librement loin des contraintes.
Elfie devient alors l'alibi de King.
Entre les deux personnages principaux, une relation unique va se créer. Loin d'être une relation amoureuse, c'est un duo surprenant qui va naître avec des caractères qui vont se révéler petit à petit.
On s'attache énormément à Elfie. Naïve, elle a manqué cruellement de liberté. Dans sa famille ou à la pension, elle avait une conduite bien précise à tenir. Elle n'était pas libre de ses paroles ni de ses actes. Elfie rêve d'une vie passionnante et fait donc le choix de fuir ce monde où tout lui est imposé.
C'est une passionnée de lecture et j'ai apprécié la référence au recueil de poèmes Émaux et Camées de Théophile Gautier.
Angus est un personnage un peu plus difficile à cerner. Il est mystérieux et se dévoile à peine dans cette première saison. Il me tarde d'en découvrir davantage à son sujet. Je l'apprécie déjà beaucoup malgré sa façon d'être assez surprenante parfois.
J'ai adoré la construction du récit, qui se présente un peu comme une série. En effet, ici on découvre la saison 1 et chaque chapitre est intitulé « épisode ». le nom des épisodes est très bien trouvé, on a par exemple « La crème de lait » et « le jeu des sept mots ».
Au début de chaque épisode, on trouve un sublime dessin en noir et blanc. Ces illustrations à l'encre de Chine apportent beaucoup au récit et nous plongent directement au coeur du 19ème siècle.
C'est un ouvrage de qualité que nous offre ici Gabrielle Dubois. Elle a une écriture soignée et poétique. C'est un bonheur à lire ! L'histoire est remplie de péripéties avec des rebondissements à chaque épisode. L'intrigue est recherchée et remplie de messages importants.
Je n'avais pas envie de terminer ma lecture alors j'ai savouré chaque page de ce roman. Avec ma binôme de lecture, on a pris notre temps pour découvrir ce premier tome et cela permet de rester plus longtemps dans le milieu historique installé par l'auteure.
Le contexte historique est joliment représenté. En plus des gravures, on a l'ambiance et le décor, entre les salons, les discussions qui en découlent, les costumes de l'époque, les fiacres. Ce texte est très bien alimenté concernant la vie en 1865. Aussi, on a une thématique forte qui est mise en avant. Il s'agit du manque de liberté. Plusieurs sujets importants sont aussi présents.
Ainsi, avec cette histoire, on est très vite immergé deux siècles auparavant.
Une histoire qui nous captive dès les premières pages. Et c'est ainsi, qu'à peine commencé, j'avais déjà envie de me procurer la suite. En découvrant le dénouement final, cela se confirme. Je prévois de lire la suite des aventures d'Elfie et de King très prochainement.
Les aventures des deux protagonistes mêlent joie et peine, soif de liberté et obligations sociétales, déceptions, déconvenues, sans oublier l'espoir...
Ce premier tome est plein d'espoir et donne envie de vivre sa vie comme on l'entend et non pas comme la société peut parfois nous l'imposer. Et bien qu'il parle de la société du 19ème siècle, on peut tout de même faire le parallèle avec le monde d'aujourd'hui.
Ce roman historique est une réussite que je ne peux que vous recommander chaudement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
polly013
  23 février 2021
« Un roman passionnant, qui prône la liberté, une plume exquise et des illustrations magnifiques »
Paris 1865, Elfie Montesquiou, une jeune fille de 15ans fugue de chez elle pour échapper à un mariage forcé. Elle se rend à Paris espérant trouver refuge chez sa tante, mais celle-ci ne s'avèrera pas très coopérante. Dans son malheur elle a la chance de croiser Angus King, artiste bohème, qui va lui proposer un marché leur permettant à tous les deux de vivre la vie qu'ils souhaitent.
Un roman historique engagé, qui nous plonge au coeur du 19eme siècle ou les notions de liberté étaient bien différentes! On dénonce ici les mariages arrangés qui était monnaie courante à l'époque, le poid du patriarcat sur les femmes. Mais aussi l'homosexualité qui était considérée comme « péché mortel ». Ainsi qu'un important clivage de l'échelle sociale. On a souvent tendance à oublier que les moeurs étaient bien différentes à l'époque, il n'était pas question de choisir son mari, ni d'aimer librement qui on voulait.
Elfie est une jeune fille courageuse et touchante qui ne manque pas de répartie, elle est prête a tout pour échapper à une vie imposée par son père. Angus est un homme caractériel et capricieux, un duo improbable qui permettra de tirer le meilleur de chacun des deux!
Le roman se décline en épisodes courts, qui s'enchaînent sans que l'on s'en rende compte, l'écriture est fluide et agréable. On peut constater un gros travail de recherche effectué par l'auteure sur les modes de vie de l'époque. J'ai été très sensible aux illustrations accompagnant chacun des épisodes.
Une lecture agréable, qui m'a donné envie de poursuivre avec les autres saisons disponibles d'Elfie, que j'ai l'intention de me procurer rapidement!


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ortieumbre
  07 décembre 2020

L'histoire d'Elfie Ducroisy Montesquiou se décline en 6 saisons. 
L'histoire se passe au 19e siècle, à Paris. Elfie a quinze ans, elle est d'un naturel avenant, joyeux et positif. Elle rêve d'indépendance et de liberté, cependant, son éducation l'oblige à adopter une certaine discipline, chacune de ses paroles, chacun de ses gestes sont codifiés. Les adultes lui disent quoi penser, quoi dire, quoi faire. 
Elfie est extraite de son pensionnat de bonne-soeur, elle imagine alors qu'une vie neuve va s'offrir à elle... La déception pointe aussitôt quand son père lui annonce qu'il va la marier, au fils d'Orvigny, un très bon parti, selon lui. Elfie s'y oppose ardemment, elle ne se laissera pas enfermer par les diktats du patriarcat, le mariage forcé, ce n'est pas pour elle. de plus, elle ne se laissera pas abuser par ce présumé beau-père au comportement malsain, pendant que ses parents, détestables complices, ferment les yeux, par intérêt.
Elfie attend autre chose de la vie!
Fuir est la seule solution pour échapper à ce destin qu'elle n'a pas souhaité.
Sur son chemin, chantant comme un petit rossignol, elle fait la connaissance d'Angus KING, un auteur de pièces de théâtre, un personnage haut en couleur et amoureux des hommes. Une certaine relation va naître entre eux. Ensemble, ils parcourent les salons mondains, les restaurants, les salles de théâtre dans une ambiance de la vie Parisienne de la fin du 19ème siècle très bien restituée par l'auteur. Elle va rencontrer des personnes qui semblent croire en elle. D'autres mettront Elfie en garde. Elle va faire des expériences. Où vont-elles la mener?
 Quelles sont les véritables intentions de King? 

J'ai été révoltée par certaines scènes. J'ai eu de la peine pour Elfie.
Elfie si courageuse, et intelligente mais encore si naïve.
Je n'ai pas bien su cerner Angus King, quelles sont ses véritables intentions envers Elfie?
Les personnages ne sont pas clichés et ont été dotés d'une puissante liberté, ils semblent réels !
Ce premier opus aborde les thèmes suivants : la liberté, la culture, la condition des femmes au 19e, le courage, l'indépendance, l'homosexualité, le féminisme et le patriarcat.

L'écriture de Gabrielle est addictive, fluide et les chapitres sont bien rythmés. Cette saga est un page turner.
Les illustrations de l'auteure a chaque début de chapitre fortifie l'atmosphère du texte.
Le tome 1 est assez court, il contient environ 150 pages, et pour ma part, je l'ai dévoré.
Je vous recommande cette lecture.
Ce fut une très sympathique découverte pour moi. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
BouldegomBouldegom   24 novembre 2020
Quand j'ai su déchiffrer les mots pour la première fois, je me suis sentie rassasiée. J'aime l'odeur et le toucher du papier, j'aime l'odeur de l'encre et le son de la plume qui gratte une feuille. Vous voyez, quand on écrit, ce n'est que de l'encre sur du papier et pourtant, c'est bien plus que cela.Vous tracez des lignes et des courbes, et le fil noir que vous avez laissé sur la feuille est un monde nouveau qui prend vie. Tout devient possible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Fanfan-DoFanfan-Do   01 novembre 2020
- Je vous parle mariage ! Avait crié M. Ducroisy Montesquiou. Pas attirance ! Est-ce ce genre de mots que l'on vous a appris chez les sœurs que j'ai payées si cher pour votre éducation ? C'est dans l'ordre des choses, ma fille. On ne peut pas aller contre l'ordre des choses. Sinon, où irait la société ? On sait à quelles innommables extrémités peuvent conduire de tels écarts.
Commenter  J’apprécie          10
Gabrielle_DuboisGabrielle_Dubois   10 août 2020
Je crois... je crois que jusqu’à présent, on ne m’a rien appris, mais qu’au contraire, on a tout fait pour m’empêcher d’apprendre. Il est facile pour vous, monsieur, de parler comme vous le faites. Vous avez appris tout ce que vous avez voulu, lu tout ce qui vous a tenté. Vous êtes sorti voir le monde sans que vos parents ne vous en empêchent. Mieux, on pousse les jeunes hommes dehors. Vous ne devriez pas vous permettre de juger une personne qui, par le seul fait de son sexe, a été intellectuellement enfermée depuis sa naissance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LalectriceamoureuseLalectriceamoureuse   14 décembre 2020
- En apparence, ma vie était belle et lisse mais à y regarder de plus près, il y manquait l'âme, l'amour, le sens...
- ...les sens.
Commenter  J’apprécie          30
charlinebcharlineb   29 décembre 2020
Que répondre ? Depuis toujours, la vie d’Elfie était réglée comme du papier à musique. Dans sa famille ou à la pension, chaque parole, chaque geste étaient codifiés.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2219 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..