AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2953389229
Éditeur : Petit Caveau (19/10/2009)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Londres, 1888. La ville est secouée par les épouvantables crimes de Jack l'Éventreur. Dans la petite communauté vampirique locale, dirigée par le ténébreux Rodrigue, on se pose des questions. Le tueur serait-il l'un d'eux ? La belle Stella, reconnue pour ses étonnants pouvoirs occultes, va être chargée de mener l'enquête auprès d'une curieuse famille bourgeoise, les Heartavy. Finira-t-elle enfin par découvrir la terrible vérité ?

Avec ce premier roma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Witchblade
  13 mars 2014
Livre lu dans le cadre du challenge ABC 2013-2014.
Cela fait déjà plus d'un an que j'ai repéré et acheté ce roman, et ce n'est que maintenant que je peux enfin le lire !! La couverture est un peu plus terne qu'elle ne m'avait semblé au premier abord, mais j'avais surtout été attirée par celle du tome 2.
Nous voici de nouveau à Londres (voir « Le dernier apprenti sorcier ») mais nous changeons d'époque pour nous retrouver au temps de Jack l'éventreur. Notre guide est une aimable vampire, Stella, de 400 ans. Stella et ses amis (ou congénères comme elle les appelle elle-même) sont à la recherche de Jack l'éventreur. Ce clan de vampires pense en effet que le meurtrier est un des leurs. Commence alors un enquête et une traque dans les rues de Whitechapel en 1888. Pour sa part, Stella doit enquêter sur une famille aux moeurs un peu particulières.
L'univers créé est tout en délicatesse et seulement par petites touches par rapport à l'histoire de Jack l'éventreur. Notre guide, et personnage principal, est une vampire mais également une sorcière. Grâce à elle, nous naviguons dans les eaux troubles de Whitechapel comme dans celle plus claires de certaines rues plus fréquentables de Londres. L'histoire est plus centrée sur la traque de Jack l'éventreur plutôt que sur le monde diurne des vampires. Ce n'est seulement que par de petites remarques que Stella nous explique son monde et ses dons. Un univers donc assez simple et ancré sur une histoire un peu plus complexe d'enquête policière.
L'écriture de l'auteur est très agréable à lire, très simple et surtout très fluide. Une fois lancé à la suite de Stella, les pages défilent toutes seules tellement on veut connaître la suite des évènements et en savoir plus sur ce clan de vampires et son Prince. J'ai également bien apprécié l'humour de l'auteur à l'occasion de quiproquos ou au détour d'une conversation. Si vous suivez mes critiques, vous avez compris que j'aime, voire je préfère, le mélange des genres. Ce qui est effectivement le cas avec ce roman : policier, fantastique avec des vampires et de la sorcellerie, et un brin d'humour servie par une écriture envoûtante.
Après une mise en place un peu longue, mais néanmoins agréable à lire, l'histoire se déroule enfin vers la résolution de l'enquête liée à Jack l'éventreur. Et tout comme notre guide, nous nous faisons berner en beauté. Tout le long de ma lecture, j'ai essayé de déterminer qui était réellement ce Jack l'éventreur. J'ai imaginé beaucoup d'hypothèses sans trouver la bonne ni la raison de ces actes horribles. C'est ainsi que nous suivons avec délice Stella dans les rues de Londres en compagnie de ses « congénères ».
Tout le long de ce roman, les personnages s'étoffent au contact de Stella. Nous apprenons à mieux la connaître et elle apprend à plus ou moins apprécier ses compagnons d'infortunes dans cette traque de Jack l'éventreur. Avec certains des vampires, les liens se resserrent car ils sont obligés de se serrer les coudes pour réduire cette menace à néant et ces évènements finissent par les rapprocher. Alors qu'avec certains, ils imposent leur volonté aux autres et ce n'est pas au goût de tous. Stella a 400 ans et elle aimerait ne pas vivre toute son immortalité sous la coupe d'un vampire plus puissant la prenant pour un larbin.
J'ai donc bien apprécié l'atmosphère créée dans ce roman en compagnie de vampires puissants mais sachant se dominer quand les situations l'exigent. L'auteur a ainsi su créer un univers très intéressant dans le Londres de la fin du XIXème siècle où les humains côtoient sans s'en rendre compte vampires et magiciens très puissants. Un univers tout en finesse donc car très souvent, je me suis laissée embarquée dans l'histoire sans me souvenir que Stella était une vampire tellement certains éléments étaient discrets.
Comme vous l'aurez compris, ce tome a été une très bonne découverte pour ma part et je compte lire la suite très prochainement pour connaître la suite des aventures de Stella et de ses amis. Petit plus de cette série, chaque tome est indépendant même s'il reprend quelques éléments du tome précédent. L'histoire relatée dans ce tome 1 se termine avec celui-ci en 270 pages sans que j'ai l'impression d'avoir eu une histoire et une résolution bâclée. L'auteur a donc créé un monde et une histoire aboutis en peu de pages. Comme quoi on n'a pas besoin d'un pavé de 600 pages pour avoir une histoire réussie. Ce qui me donne d'autant plus envie de découvrir la suite des aventures de Stella et de ses amis vampires.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Slava
  17 octobre 2016
Londres,1888. Jack l'Éventreur sévit dans la ville en tuant les prostituées. Si les humains sont inquiets, les vampires aussi. En effet, la communauté vampirique londonienne craint que ce soit l'un des leurs qui massacrent les jeunes femmes. Stella Hunyadi, une vampire de quatre cent ans est chargée d'enquêter. Elle doit notamment se rendre chez les Hartevery, une famille ayant de curieux secrets... Parviendra-t-elle à retrouver le tueur grâce à son sang-froid et à sa magie ?
Mélanger Jack l'Éventreur avec les vampires est une bonne idée en soi, qu'Ambre Dubois exploite parfaitement.
Bon, on va passer sur la couverture certes jolie mais un peu trop "photoshopé' et le sang pas vraiment réaliste... c'est qu'un défaut mineur mais bon.
Dans une belle écriture, fluide, aux tournures rappelant les romans du XIXeme siècle (en même temps, l'histoire se passe dans le Londres victorien... ), les vampires se mouvent dans une ville sombre, nocturne à l'ambiance parfois gothique. La ville elle-même est mystérieuse et dangereuse, avec ses dockers et ses prostituées, ses familles bourgeoises obscures, ses rues souvent noire de nuit où pluvieuses...
Idéal pour les vampires. Ici, ils se réunissent dans un manoir fantastique, régi par un Prince et ont des dons de magie, tout comme Stella est sorcière. Ce sont des êtres qui doivent boire du sang pour survivre et tuent mais qui ont aussi un côté humain non négligeable. La mythologie est simple mais efficace. Certains vampires sont assez intriguant comme Drake, vampire sarcastique et un peu rebelle, Corwin, vampire malgré lui et qui ne veut pas être un monstre... et Stella, une femme dont on sait peu mais vu qu'il s'agit d'une série, on peut se douter que son passé sera développé.
J'ai beaucoup apprécié les petits clins d'oeils aux références londoniennes, comme Oscar Wilde où encore, d'autres référant à un certain livre vampirique... en effet, est mentionné l'asile du docteur Seward...
Le récit lui-même est assez prenant. Comme Stella, on est complètement berné lors de la recherche de l'identité du meurtrier. Les fausses pistes se multiplient et la révélation finale est éclatante. Personnellement, je ne m'attendais pas que le meurtrier soit... je ne dis rien.
Par contre, j'ai été ennuyé par la lenteur de certains passages. j'ai trouvé que certains moments étaient un peu... lents.
Mais j'ai croqué ce livre aux vampires élégants et dont la suite me tarde...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Alyxiel
  28 décembre 2014
Résumé : " Londres, 1888. La ville est secouée par les épouvantables crimes de Jack l'Éventreur. Dans la petite communauté vampirique locale, dirigée par le ténébreux Rodrigue, on se pose des questions. le tueur serait-il l'un d'eux ? La belle Stella, reconnue pour ses étonnants pouvoirs occultes, va être chargée de mener l'enquête auprès d'une curieuse famille bourgeoise, les Heartavy. Finira-t-elle enfin par découvrir la terrible vérité ?"
Totale révision du célèbre mythe de Jack l'éventreur.
J'ai adoré le suspense porté jusqu'au bout ; jamais les doutes ne sont levés.
Bien sûr, j'attends un peu plus dans les prochains tomes, de l'intrigue amoureuse de l'héroïne Stella. On sent une forte tension sexuelle en elle et le ténébreux Drake, qui donne envie de voir une évolution, un développement certain...
Pour moi, les points positifs sont le faits que l'auteure nous plonge dans un univers de démons, de vampires..., mais aussi parce que notre héroïne est aussi une sorcière, ce qui piment sacrément son rôle et son personnage.
Par contre, le point négatif, est qu'elle insiste trop sur le côté "humain" de Stella. Celle-ci se pose trop de question humaines, et reste tellement ancrée dans sa vie d'avant qu'on en arrive presque à oublier qu'elle est un vampire.
J'aurais apprécié de lui voir plus de mordant et un peu plus de caractère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
jwpack
  10 mai 2012
J'ai toujours une grande fierté lorsque vient le temps de chroniquer une oeuvre d'une petite maison d'édition. le but premier du blogue est de faire découvrir des bouquins, des auteurs, mais aussi des éditeurs qui méritent d'être connus.
Je vous présente donc le premier tome de la saga « Les Soupirs de Londres » qui s'intitule : « le manoir des Immortels », écrit par Ambre Dubois. « Éditions du Petit Caveau » a publié ce roman en 2009 et le livre contient 259 pages.
Je ne chronique pas souvent « à chaud ». J'aime donner le temps à l'oeuvre de germer dans ma tête et de cette façon pouvoir analyser ce que j'ai parcouru. Dans ce cas-ci, je peux affirmer que ce qui ressort tout d'abord ce sont les personnages. Ambre Dubois a réussi à créer plusieurs vampires et antagonistes tous variés et différents. On y retrouve une panoplie d'individus assez bien ficelée pour un premier tome. On y aperçoit entre autres, l'héroïne Stella qui est entêtée et attachante, Drake, mystérieux et puissant ainsi que Corwin, un jeune initié et le Prince Rodigue qui lui, est froid et distant.
Mis à part cet aspect, pour le moins important d'une oeuvre, nous avons à faire à une intrigue. Nous sommes en fait devant une version toute différente des assassinats de Jack L'Éventreur survenu à Londres. Nous nous rendrons vite compte que l'histoire imaginée par l'auteur est loin de ce que nous savons de la réalité. C'est l'une des tournures du récit que j'ai apprécié: s'approprier, comme ça, des crimes connus et la reconvertir à la sauce vampirique.
Concernant le meurtrier et la résolution de l'intrigue? C'est là que ça fait mal. Trop facile. Enfin… pour moi. Il est très aisé de découvrir l'assassin. Nous pouvons conséquemment dire que l'aspect « policier » n'est pas irréprochable dans cette oeuvre. Nous aurions préféré un tantinet plus de suspense ou carrément nous interloquer à la fin. On aime se laisser mystifier.
J'ai également trouvé qu'un certain temps de patience, au début, était requis pour bien apprécier le livre. Tout s'enclenche après quelques chapitres, mais il faut permettre à l'intrigue de s'installer. Cette lenteur pourrait en décourager certains qui veulent, dès le départ, être saisis et emportés.
Je crois que le thème principal de l'oeuvre est la confiance. le doute que l'essaim de vampires entretient face à l'un d'eux ainsi que ceux de sa propre famille amène une grande part à la trame.
Finalement,
Si vous désirez un roman léger incluant des vampires et un peu d'intrigue policière, lisez-le. Pour ma part, je le note « bien, mais sans plus ». 6/10.
On aime : les personnages variés et bien définis, le remaniement de l'histoire
On n'aime pas : la résolution trop facile, le départ lent.
Lien : http://www.sergeleonard.net/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
johannel
  17 avril 2014
Londres 1888 est en plein effroi face aux différents meurtres sanglants commis par un dénommé l'Éventreur...Parallèlement, la communauté de vampire est sujet à l'inquiétude et le prince Rodrigue décide d'envoyer ses Hommes pour tenter de résoudre ce mystère car les vampires doivent rester dans l'ombre et pourtant cette histoire semble être dû à leur communauté...Stella, une des membres de la communauté des immortels, doit mener l'enquête chez les Heartavy une famille bourgeoise chez laquelle il se passe d'étranges phénomènes....Arriveront-ils à démasquer cet éventreur ???
Stella est un personnage fascinant notamment pour son don de sorcellerie. Elle a du caractère et ne compte pas se laisser faire. C'est une bonne enquêtrice qui veut à tout prix résoudre cette mystérieuse affaire. C'est un personnage réaliste et sage qui réfléchit beaucoup avant d'agir. J'ai accroché avec son personnage, c'est une vampire modeste et pas assoiffée de sang comme ses compatriotes. Corwin est un personnage qui lui aussi retenu mon attention, c'est un vampire récent qui a du mal à se faire à sa nouvelle condition, il se sent rejeté des autres. Stella et lui sont très proches, comme des frères et soeurs et leur relation est touchante et sympathique. Il y a aussi Drake un vampire puissant qui agace au plus au point Stella...J'ai aimé son personnage car il est très charismatique et mystérieux. Il y a aussi le mystérieux Docteur Mortepierre qui est très intriguant...
L'histoire se situe à Londres dans les années 1888 où L'Éventreur commet ses terribles meurtres sur les prostitués. Rodrigue, le prince des vampires, veut à tout prix résoudre cette affaire car il craint pour sa sécurité et son pouvoir. L'histoire est très prenante car nous sommes face à une enquête, j'ai vraiment été embarqué dans cette intrigue et je voulais à tout prix savoir qui était le meurtrier. L'atmosphère est sombre et inquiétante, la majorité des scènes se font la nuit, j'ai aimé cette atmosphère, j'avais l'impression de prendre part à ce roman. L'enquête est donc un gros point fort mais parallèlement nous sommes aussi face à Stella et son quotidien, certes il est en second plan mais j'ai pu constater un début de romance, qui j'espère sera développé dans les tomes suivants. de plus, l'auteure propose une mythologie très originale sur les vampires et qui s'éloigne de ce qu'on a l'habitude de lire dans d'autres romans, j'ai trouvé cette version de vampire très intéressante notamment concernant leurs différents dons mais surtout le personnage de Stella qui est une vampire sorcière...
L'écriture de l'auteure est fluide et très agréable à lire. Elle propose une narration à la première personne, on se sent très proche de Stella. de plus, elle décrit parfaitement ce Londres des années 1888, on a l'impression d'assister aux différentes scènes avec cette ambiance très sombre...
En bref, j'ai apprécié ma lecture, j'ai hâte de lire la suite !! le personnage de Stella est très intéressant ainsi que celui de Drake. de plus, j'aime que l'intrigue se situe dans une époque différente de la notre et l'écriture de l'auteure est un régal !

Lien : http://les-chroniques-de-joh..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   05 juin 2014
Et surtout, il y a les Anglais, ces gens au respect et à la retenue si extraordinaires. Jamais Anglais n'ira fouiller dans les affaires d'autrui. Autre intérêt, les Britanniques ont, pour leur grande majorité, oublié les anciennes traditions païennes. Ils se sont convertis au christianisme et mettent la raison et la logique sur un piédestal. Même si une apparition magique ou démoniaque venait jouer de la clarinette devant eux, ils y trouveraient une explication scientifique cohérente et retourneraient bien vite à leur petite vie tranquille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
WitchbladeWitchblade   10 juin 2014
- Il veut que nous soyons les furets qui entraîneront le lièvre hors de son terrier.
Sa voix était glaciale et implacable, sa fierté et son respect pour Rodrigue transparaissaient dans ses propos.
- Dans ce cas, les furets vont regagner leur position, fis-je.
Ses paroles m'avaient touchée. Non qu'elles m'aient découragée à poursuivre mon enquête, mais elles me rendaient furieuse de n'être qu'un pion sur un échiquier, de n'être que le larbin du Prince et d'être obligée des respecter ses ordres.
Bien sûr, il en avait toujours été ainsi. Les vampires d'une ville respectaient les directives de leur chef. Cela garantissait un maximum de sécurité et un parfait contrôle sur leurs agissements. De la sorte, les humains n'avaient que peu ou prou de soupçons de notre existence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
WitchbladeWitchblade   08 juin 2014
- (…) Le vampire en toi a refait surface avec tous ses instincts primitifs de chasseur : la faim, l'excitation de la traque, l'extase de dominer sa victime...
- Je... je suis pire qu'un animal... Je me dégoûte !
Il plaqua ses mains contre ses yeux, sa bouche avait un profond rictus d'écœurement. Tôt ou tard, il devrait comprendre cette réalité et l'accepter. Les êtres de la nuit sont des prédateurs munis de capacités surhumaines, obéissant aux lois de la nature, de la chasse, de la survie. Cette bête fait partie de lui, comme de nous tous. Elle nous permet de survivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
WitchbladeWitchblade   10 juin 2014
Après la jubilation et l'ivresse dues au cadeau de l'immortalité, surviennent toujours des moments critiques. Le soleil et la vie vous manquent inexorablement. Ensuite, ce sont vos parents et vos connaissances. Plus tard encore, c'est votre nation ou votre religion. Là, vous vous sentez hors du temps et du monde. C'est aussi une des raisons pour lesquelles il existe peu de vampires très âgés. Seuls ceux aux caractères bien trempés parviennent à tout abandonner pour se raccrocher à de nouveaux intérêts, de nouveaux êtres, de nouveaux mondes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
WitchbladeWitchblade   09 juin 2014
Il poursuivit :
- Faites attention à ne pas être, au cours de l'une de vos sorties nocturnes, victime d'un de ces tueurs sanguinaires. Cela me chagrinerait beaucoup.
Il posa sa main sur ma nuque et la caressa de ses doigts froids. Je ne bougeai toujours pas, mon cerveau me faisait un mal de chien et cette main sur mon cou me soulageait par sa fraîcheur et sa douceur.
- Les petites filles ne doivent pas jouer à narguer le grand méchant loup, sinon elles risquent d'être très sévèrement punies.

(un médecin ignorant la vraie nature de Stella).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1656 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre