AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782258071681
396 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (05/09/2007)

Note moyenne : 4/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Constance et la Ville d'Hiver
Printemps 1900, dans les Landes et en Gironde. Autour des retrouvailles tumultueuses d'un père et de sa fille, Alain Dubos construit un roman sur l'absence, la culpabilité et les blessures de l'enfance, dans le cadre magique du bassin d'Arcachon.

Après avoir couru l'aventure dans les colonies pendant treize ans, le médecin-capitaine Rémi Darrast est de retour au pays, dans la « forteresse familiale » d'Arcachon. Il... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Chrystaalle
  11 août 2014
Une intrigue honnête mais un peu trop longue à mon gout.
Remi Darrast revient chez lui après 13 années d'aventures coloniales. Médecin, il a quitté la ville de Bordeaux dévasté par la mort de la mère de sa fille, morte de la fièvre typhoïde. Épris d'une jeune ouvrière il a subit l'opprobre de sa famille, famille bourgeoise à la mentalité étriquée, qui a néanmoins accepté de recueillir et d'élever sa fille, Constance.
Quand Rémi revient au bout de 13 années d'absences, il est confronté à tant de non dits qu'il finit par comprendre (mais en prenant tout son temps ) qu'il y a un problème grave et que sa famille a volé en éclat depuis très longtemps.
Son beau frère vit à Bordeaux, son neveu est dans les terres à exploiter une foret, et à part les filles de la famille qui sont en pensionnat, toute la famille vit à Arcachon : ses parents, son oncle, sa soeur et l'épouse de feu son frère ainé, avec un couple de vieux domestiques.
Ses parents sont dévastés par la mort de leur fils ainé, grand frère aimé et admiré, mais qu'allait faire ce dernier piètre navigateur, en dehors du bassin d'Arcachon un jour de tempête avec leur neveu ?
Pourquoi Constance s'est elle mise à changer d'humeur, à fuir sa famille comme la peste , préférant dormir dehors ou vivre dans un pensionnat sévère ?
Hélas Rémi, qui se pose les bonnes questions, les oublie aussitôt quand il rencontre à un concert de Madame Melba, sa pianiste, Léopoldine Moreau, venue sur la cote océane pour tenter d'enrayer une phtisie naissante. le voila épris. Les voila amants.
Mais Leopoldine doit regagner Paris et Constance, en crise, fugue de nouveau, Rémi comprend alors qu'il se passe quelque chose de grave et il va se confronter aux membres de sa famille qui sont demeurés à moitié sourds et à moitié aveugles au drame qui s'est joué sous leur toit durant des années.
La confrontation est excellemment bien décrite, on bouillonne en même temps que Rémi face à l'horrible souffrance de sa fille à laquelle répondent en écho la lâcheté, l'hypocrisie et la mauvaise foi des uns et des autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
cactus52cactus52   01 juin 2020
Si tu veut, je t'emmène en Afrique, au pays des épices odorantes, des pécheurs d'éponges, de fruits dont Ulysse et ses compagnons se nourrirent, lui avait dit Rémi. Il faut avoir confiance en nos destinées. Des villes se construisent en Tunisie, les gens y viennent de toute la Méditerranée. Nous y vivrons au fil de mes missions de santé publique. C'est un monde qui s'ouvre, une belle aventure. Tu verras le désert, aussi, les oasis et mille autres beautés de la nature. Et puis un jour, tu trouvera ta liberté, là ou ailleurs, sans moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
sissou60sissou60   20 août 2012
Elle marcha à ses côtés dans Bordeaux, docile et peu bavarde. L'homme au visage émacié, aux mains puissantes, en compagnie de qui elle arpentait les rues de la ville, l'attirait et l'inquiétait en même temps. Cet inconnu au regard limpide couleur d'océan était son père. Un lien ténu l'attachait à lui, tissé de curiosité bien plus que d'une quelconque affection. Qu'adviendrait-il d'elle de toute façon?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sylou83sylou83   14 février 2015
P.108

"-Les gens comme toi dérangent le peuple ordinaire, dit-il On ne sait pas trés bien comment fonctionne votre cerveau, par quel vent il est poussé vers ce qui fascine, inquiète ou terrifie. Vous êtes la procuration des mous, des velléitaires, des assis bien tranquilles que la lecture du journal rassasie d'aventure, de frissons, de petites et des grandes jalousies. Les mêmes qui viendront t'écouter en conférence, buvant tes paroles et n'osant t'interrompre, couvriront en privé ta voix de leurs insignifiances."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Alain Dubos (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Dubos
Emission : Un jour,un livre #27 Le dernier combat du Docteur Cassagne livre d'Alain Dubos.
autres livres classés : Pères et fillesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1134 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre