AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782800158150
46 pages
Dupuis (08/01/2013)
3.75/5   579 notes
Résumé :
Vicky et Jenny sont deux pestes...

Elles sont jolies, toujours habillées à la dernière mode (style pantalon moulant et string qui dépasse) et ne pensent qu'à une chose : les garçons.



Les deux amies ont une copine, Karine, une espèce de grande asperge bien moche qui leur sert de faire-valoir et de souffre-douleur.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (87) Voir plus Ajouter une critique
3,75

sur 579 notes

lemillefeuilles
  23 août 2020
Les Nombrils, ça raconte l'histoire de trois adolescentes : Jenny, Vicky, et Karine. Cette dernière n'est pas considérée comme jolie, et les deux autres, qui sont censées être amies avec elle, lui en font voir de toutes les couleurs.
Ce premier tome, c'est un enchaînement de blagues (plus ou moins drôles) qui s'étalent sur une seule planche seulement (à l'instar de nombreuses autres bandes dessinées franco-belge). Globalement, je n'ai pas beaucoup rigolé : c'était du réchauffé pour moi, ayant déjà lu plusieurs fois ce premier volume, il y a déjà pas mal d'années.
Mais j'ai entendu dire que les autres tomes (notamment les derniers) devaient plus intéressants, avec une véritable histoire, et c'est pour cela que j'ai voulu la reprendre depuis le début, n'ayant jamais dépassé ce premier volume. Je reviendrais donc faire des critiques de cette série.
Commenter  J’apprécie          234
Fannynova
  28 décembre 2021
Cette série ne paye peut-être pas de mine et semble au premier abord user d'un humour basé sur des clichés ridicules (des bimbos décérébrées qui exploitent une fille timide et trop gentille). Mais si l'on pousse un peu la lecture en avançant dans les différents tomes, on découvre que plusieurs thèmes intéressants sont traités avec plus de finesse qu'affiché.
Les relations toxiques, la pression parentale, la confiance en soi, l'homosexualité... tout ces sujets qui prennent un essor particulier à l'adolescence sont abordés à travers les différents personnages dont on découvre peu à peu la vie en dehors du lycée. Il y a bien sûr des gags gratuits, mais leur cruauté poussée à l'extrême en fait le sel.
Au final, je me suis attachée à cette galerie de lycéens, j'ai dévoré les 7 tomes en une journée (merci les vacances), et grâce à cela, ce fut une bonne journée !
Commenter  J’apprécie          190
c.brijs
  21 janvier 2012
Les Nombrils... Jenny, c'est celle qui a pas de cervelle comme dirait ma cadette, qui provient d'un milieu plus défavorisé et qui suit sa copine Vicky, comme un mouton de Panurge...
Vicky, c'est la pimbêche friquée de la bande. Surnommée Bouboule quand elle était plus jeune, elle prend sa revanche sur son physique ingrat et en fait voir de toutes les couleurs à la gente masculine.
Toutes deux se prennent pour le nombril du monde! Sexy en diable, elles drainent dans leur sillage tous les mâles des entourages, les beaux mecs comme les taches.
Et puis, il y a Karine, surnommée l'échalote, le faire-valoir des deux autres, gentille, un peu naïve, celle avec qui on joue au basket et aux jeux vidéos mais avec qui on ne sort pas...

Dans ce premier tome, un garçon s'intéresse pour la première fois à Karine... ce qui enrage ses deux "copines". Elles vont alors s'évertuer, par tous les moyens, à les éloigner l'un de l'autre... Et si Karine ouvrait enfin les yeux? Qu'adviendrait-il de leur trio improbable?

Mon avis:

Une B.D. qui traite avec énormément de dérision les "grandes" préoccupations de nos adolescentes: mode, maquillage, beauté et... beaux mecs.
Dans un monde où l'apparence extérieure prime sur la personnalité, elle pose aussi la question de la qualité des relations amicales et amoureuses. Il faudra du temps à Karine pour comprendre que le lien qui la lie à ses "amies" est toxique et qu'il vaut mieux être appréciée pour ce que l'on est que pour sa plastique!
Ce 1er tome m'a fait penser à un film pour teeneagers qui traite un peu le même sujet: John Tucker doit mourir!
D'ailleurs, Delaf et Dubuc, s'en sont peut-être inspiré, le beau mec du Lycée ne s'apelle-t-il pas John John?!
Même si les attitudes superficielles voire mesquines de nos deux pin-up sont caricaturées parfois à l'extrême afin de nous faire sourire, rire, voire grincer des dents..., il faut bien l'avouer, la réalité n'est pas si éloignée que cela...
Pour l'anecdote, il m'arrive très souvent, après quatre heures, de croiser l'une ou l'autre de mes élèves voire une bande d'élèves en train de se refaire une beauté devant le minuscule miroir des toilettes avant de sortir de l'école! Ces élèves trimballent d'ailleurs dans leurs sacs des trousses de maquillage digne d'une star!
Et parfois, sous ces artifices, se cachent bon nombre de fêlures secrètes...

Lien : http://lacoupeetleslevres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
Vickylabest
  26 décembre 2021
Hum… je suis souvent passé devant cette BD.
le dessin était pas trop engageant, et les couvertures donnaient le ton : 2 bonasses qui exploitent leur "amie" souffre douleur.
Bon, ok. Et…?
Et bien, j'ai lu quelques critiques sur SC qui m'ont donné envie d'aller au delà de mes préjugés.
Et j'ai eu raison !
Les nombrils, c'est déjà une série qui parle de… nombrilisme
(bravo cap 'tain obvious) mais là… c'est puissance
1000, en ultra assumé. Et… c'est poussé à l'absurde,
à la cruauté gratuite, avec une sorte d'ultra matérialisme, dans une relation d'amitié toxique. Certaines phrases de personnages… sont carrément abusées,
tellement ça va loin. On se dit "non, ils ont pas osé quand même…"
ben si. Et au final, même si cette BD est bourrée de clichés… et bien, ceux ci sont bien utilisés. Quand on voit le "moche boutonneux" qui est ultra cynique et faussement suicidaire… ben c'est un parfait exemple. Non, le mec moche n'a pas forcément "une belle âme" et peut être un vrai salaud. Ou le fameux John - John qui garde tout le temps son casque… gag récurrent, mais bien efficace. Certains sujets quand même assez violents, genre persécutions, alcoolisme, relations toxiques, superficialité et cynisme hardcore, sont traités… de façon simple, sans catastrophisme.
On peut s'enfoncer dans les clichés et faire un truc bien nul (coucou les blondes, les pompiers, les fonctionnaires, etc...) ou alors, les utiliser intelligemment pour les faire évoluer et les dépasser…. et cette bd y arrive avec brio.
Et surtout… c'est drôle. TRES drôle. Pas les gags mignons de bd bienpensantes. Un rire du genre "bon sang, c'est abusé… mais c'est drôle".
Vivement la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          104
emi13
  15 mai 2014
Rien à faire pour Jenny est Viky, elles ne veulent absolument pas que Karine surnommée l'asperge ne voit Dan. Mais lui il aime Karine.
Commenter  J’apprécie          190

Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
c.brijsc.brijs   21 janvier 2012
Karine: Qu'est-ce que vous faites?
Jenny: On écrit une lettre d'amour anonyme...
Vicky: ... à John John!
Karine: LE John John?! Le plus beau gars de toute l'école?!
Jenny: Ecoute ça... Mon beau John...
Vicky: On trouvait plus cool de l'appeler par son nom de famille...
Jenny : Tu es tellement musclé qu'on dirait que tu prends des stéroïdes comme les athlètes olympiques.
Vicky: Ta bécane est hyper top. Quand tu arrives en faisant Vroum-Vroum, mon coeur fait Boum-Boum!
Jenny: Ton nouveau portable est vraiment classe: il va méga bien avec ton iPod...
Vicky: Et ton jean, c'est pas grave si tout le monde a le même: il ne va bien qu'à toi!
Veux-tu nous la recopier? Nous, il risque trop de nous reconnaître...
Karine: Mais... il n'a jamais vu votre écriture.
Jenny: Non, mais la tienne non plus...
Karine: Bon d'accord.
Des garçons qui les écoutent depuis un moment: WHAHAHA HO!HO!HO! HIN! HIN! HU! HU!HU!
Jenny et Vicky: Qu'est-ce que vous avez à rire, bande de bouffons?
Les garçons: Vous perdez votre temps, les filles. Parce que vot' John John, ça fait sept ans qu'il est au lycée... ET IL NE SAIT TOUJOURS PAS LIRE!! HA!HA!HA!
- Jenny et Vicky: ...
ON LUI FAIT UNE CASSETTE!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
ptitelily01ptitelily01   19 janvier 2016
KARINE. Je déteste le 14 février !
JENNY. Pauvre Karine... Tu dis ça parce que t'as jamais de Valentin.
VICKY. Tu vas voir, un jour, il y aura bien un moche pour s'intéresser à toi !
Commenter  J’apprécie          50
lemillefeuilleslemillefeuilles   10 août 2020
- Je déteste le 14 février !
- Pauvre Karine... Tu dis ça parce que tu n'as jamais de Valentin...
- Tu vas voir, un jour, il y aura bien un moche pour s'intéresser à toi !
Commenter  J’apprécie          40
CielvariableCielvariable   20 mars 2016
Vicky: Ta bécane est hyper top. Quand tu arrives en faisant Vroum-Vroum, mon cœur fait Boum-Boum!
Jenny: Ton nouveau portable est vraiment classe: il va méga bien avec ton iPod...
Vicky: Et ton jean, c'est pas grave si tout le monde a le même: il ne va bien qu'à toi!
Commenter  J’apprécie          20
mandrake17mandrake17   08 avril 2019
- Viens, on va t'arranger ça.
- Vraiment? Wahou! merci, les filles!
- Oh, tu sais, l'important c'est que tu nous fasses un peu moins honte...
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
Videos de Maryse Dubuc (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maryse Dubuc
Les vacheries des Nombrils, tome 2
autres livres classés : fillesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

les nombrils tomme 1

comment s'appelle les trois fillles

rosalie carmen et karine
vicky jenny et karine
livia karine et vicky

4 questions
121 lecteurs ont répondu
Thème : Les Nombrils, Tome 1 : Pour qui tu te prends ? de Maryse DubucCréer un quiz sur ce livre