AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811119728
Éditeur : KHARTALA (29/05/2018)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Des visages épuisés sur des canots en perdition. Des mains fébriles agrippant des gilets de sauvetage. Des corps lourds hissés sur des navires de secours. Nous sommes tous tombés un jour ou l’autre sur ces images de migrants repêchés à bout de force au coeur de la Méditerranée. Mais que savons-nous des circonstances qui les ont conduits à risquer leur vie en mer, des raisons de leurs départs, parfois des années plus tôt, et du déroulement de leur périple, entre mill... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
OnTheMoon
  28 juin 2018
Je tiens à remercier Babelio ainsi que les Editions Karthala pour cet ouvrage.
Vous devez vous en doutez, en lisant ce livre vous n'allez pas rire, et encore moins rêver. Non. C'est une non-fiction basée sur des événements qui sont toujours d'actualité. L'immigration vers l'Europe, voilà un sujet qui fait polémique sur toute les plateformes. Pourtant, que savons-nous réellement d'eux ? de ces personnes traversant la guerre et la mer afin de trouver un semblant de paix ? A vrai dire pas grand chose. Mais avec ce livre, vous découvrirez des témoignages bruts, des personnes qui se dévoilent et racontent pourquoi et comment, ils ont tout quitter.

Nombreux sont les migrants, de tout âge, à tenter de fuir leur pays en pratiquant une longue traversée périlleuse. Les scènes où l'ont peut observer leurs périples est devenu une habitude, une sorte de quotidien sordide. Ils sont nombreux à risquer leur vie, afin d'atteindre l'Europe. Parmi ces millier de visages se dissimule bien des histoires dont nous en entendons peu parler.
Beaucoup se posent des questions, se demandent quels seront les changements que vont procurer l'arrivé de ces migrants. Les flux ont fortement augmenté depuis 2010, et de ce fait, beaucoup d'européens sont inquiets. Inquiets par les migrants, et d'autres inquiets par cette attitude, tendant parfois vers des pensées extrêmes.
Ici, nous pourrons avoir le point de vue des principaux concernés : les migrants. Qui plus est, les migrants venant de l'Afrique de l'Ouest, ceux qui suscitent peu d'empathie.
Tant de noms différents, de vies différentes pointant pourtant le même but. Ils viennent de plusieurs contrées d'Afrique, fuyant la guerre, le chaos, la tyrannie, la violence, la pauvreté ou encore des traditions oppressantes. Tous différents, leur point commun reste l'espoir, et le courage.
Pour une question d'anonymat, les prénoms des interlocuteurs sont bien évidemment modifiés. Une carte apparaît dans les premières pages afin de nous montrer le chemin parcouru par la plupart des migrants.
Le premier chapitre met en avant les causes du départ, ce qui les a poussé à tout quitter, pour ensuite parcourir les contrées et pour finir, la traversée finale, celle de la mer.
Etienne Dubuis a aussi retranscrit ces témoignages avec fidélité, ce qui est un atout majeur car cela permet de garder les moments difficiles, et nous offre par ce biais, une violente et cruelle authenticité.
Malgré le fait que ce livre fasse un peu moins de 200 pages, j'ai eu parfois du mal à le lire, tant les moments me semblaient inhumains et insoutenables.
Il est difficile pour nous de se mettre à leur place de là où nous sommes. Il est donc important de s'intéresser à toutes ces vies si différentes de la nôtre.
Nous sommes donc confrontés à divers problèmes touchant plusieurs régions différentes : tradition du mariage, décès et abandon, violence, pauvreté, tuerie, menace, interdiction de s'instruire pour aider un proche, la soumission, bref... On peut le comprendre, cela s'apparente à vivre dans une prison.
Mais pour atteindre l'Europe, les migrants devront passer par plusieurs chemins dangereux, où ils rencontreront la mort à chaque coin de rue. Tantôt mourant dans le désert brûlant et glacial, attaqué par des rebelles, mis en prison, frappé, violé, assassiné, racketté, ou encore vendus en tant qu'esclave et j'en passe. Tant de situations aberrantes !
Ils atteindront la Libye avec énormément de difficulté. Et malheureusement, pour subir encore plus de violence. Les armes faisaient office de lois, les passeurs et autre personnes profitaient évidemment de la situation pour s'enrichir.
Le racisme y est par ailleurs dénoncé, expliquant qu'être noir en Libye équivaut à être un animal aux yeux de certains. Ils ne cesseront d'être maltraités, humiliés... Jusqu'à ce jour, où la chance à finit par tourner.
Pour terminer, c'est un très bon ouvrage, intéressant et enrichissant, et je pense même, essentiel. Il est important de s'informer, de savoir et de comprendre pourquoi. C'est un sujet qui fâche, un sujet qui fait violemment polémique malheureusement.
Mais leur vie est tout aussi importante que n'importe quelle vie. Ce qu'ils ont traversé est insoutenable et difficile. J'aurai personnellement, beaucoup de mal à traverser les épreuves par lesquelles ils sont passés.
Un livre qui démontre à quel point la folie des Hommes n'a aucune limite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Caran
  11 juillet 2018
Je viens tout juste de terminer ce livre et je dois avouer qu'il se termine d'une façon plutôt déconcertante. Rien n'achève ce travail. Certes, j'ai eu droit à quelques mots du journaliste au début de ce bouquin mais à la fin, rien, pas même une conclusion. Un ultime témoignage se tient là et je trouve ça un peu dommage. Bref, je n'ai pas besoin d'être un journaliste pour rédiger quelques mots sur ce recueil de témoignages. Même si l'auteur nous fait clairement comprendre que certains passages difficiles ont été occultés pour diverses raisons, je regrette justement ce choix. Ce n'est pas pas par voyeurisme malsain que je m'exprime de cette façon mais lorsqu'on lit ce type de livre pour tenter de nous faire comprendre certaines choses, j'estime qu'on se doit de jouer la carte à fond. Bon, je rassure, la lecture de ces pages n'avait rien d'une promenade chez les bisounours mais tout de même.
Points négatifs :
- La taille des témoignages. Même si certaines personnes se manifestaient dans les différentes parties du livre, leur confession n'étaient pas très longues et j'ai trouvé ça dommage.
- J'y ai trouvé quelques coquilles dans ce livre.
- Ce besoin d'occulter certains passages. J'aurais aimé en savoir davantage mais non, on garde ça sous silence. Je peux comprendre les raisons mais encore une fois, pourquoi écrire un livre sur un tel sujet si ce n'est pour jouer le jeu qu'à moitié ?
Point positif :
- La manière dont le livre a été découpé. On suit doucement la progression des migrants jusqu'à la mer avant la terre promise, si je peux m'exprimer ainsi et cette présentation a été fort plaisante.
Pour une fois, je vais poursuivre l'expression de mon ressenti suite à ma seconde liste de points. Un chapitre du livre est consacré à Tripoli, la capitale de la Libye. Avant de tourner la dernière page du livre, j'ai pu prendre connaissance d'une phrase qui résume la situation dans ce pays. Les libyens ne souhaitent pas voir la situation de leur pays évoluer car la crise des migrants leur rapporte tellement d'argent qu'ils ne cherchent pas à se plaindre, justement… Personnellement, je n'irai pas exprimer le fond de ma pensée concernant la majorité des habitants de ce pays car je pourrais me faire de nombreux ennemis.
Un autre détail m'a agacé et il concerne les migrants, surtout les femmes. Pourquoi ce besoin de se faire mettre enceinte alors que tu traverses je ne sais combien de pays pour sauver ta peau ? Lors du départ du village ou de la ville où elles résidaient, ces dernières partaient seules. Sur le chemin, elles rencontrent des garçons avec qui elles décident de partager un minimum de commun et paf, bébé en route. Comme si le fait d'être enceinte pouvait améliorer une condition…
Bref, c'est un livre plutôt intéressant si on veut en savoir un peu plus sur les véritables raisons qui poussent ces africains à venir jusqu'à nos terres. Enfin, on en sait plus pour le bordel qui sévit la Libye et ce pays… Me donne vraiment envie de gerber. Bref, si vous voulez vous penchez sur ce livre, n'hésitez surtout pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          02
del287
  14 juillet 2018
Lecture réalisée dans le cadre d'une masse critique, merci aux éditions Karthala.

Etienne Dubois est journaliste. Il a récolte une quarantaine de témoignages auprès de migrants d'Afrique de l'Ouest (ceux que l'on appelle les migrants économiques). Ces témoignages parfois partiels ne couvrent pas forcément l'intégralité du parcours des migrants. Aussi l'auteur a choisi de diviser son ouvrage en 7 thématiques (ou chapitres).
Le premier chapitre, "le départ" évoque les raisons qui poussent les migrants à quitter leur pays d'origine (pas forcement pour l'Europe au départ). Fuir la pauvreté, le manque de perspective dû l'absence d'éducation est une raison importante mais la plupart des migrants évoque surtout la violence qui règne dans leur pays. Les femmes évoquent aussi les mariages forcés.
Les 4 chapitres suivants : "le sahel", "le désert", "l'oasis", le "Maghreb" évoquent la traversée de l'Afrique vers la Libye ou plus rarement le Maghreb.
A chaque étape les migrants rencontrent les mêmes difficultés: les barrages de police, les rackets, la violence, le travail forcé, les viols. La Libye est vu comme un pays ou l'on peut gagner sa vie. C'est lors de la traversée du désert que le sous titre du livre "l'odyssée des migrants" prend tout son sens: une traversée de plusieurs jours, plusieurs semaines ou l'on a froid, ou l'on a chaud, ou l'on risque de mourir.
On pourrait penser qu'en arrivant en Libye (chapitres 4 et 6) le plus dur est fait, mais de nombreux migrants évoquent la haine, le racisme des Libyens envers les Africains. Une nouvelle fois ceux-ci sont arrêtés, rackettés, parfois vendus, les femmes sont violées. A ce stade le choix des migrants se résume soit à rester en Libye en étant à la merci des Libyens, soit à retraverser le désert et risquer une nouvelle fois de mourir ou passer en Europe.
Le dernier chapitre "la mer" évoque malheureusement ce que nous voyons et entendons régulièrement aux infos: la traversée sur des canots pneumatiques surchargés, des migrants que les passeurs abandonnent en pleine mer…
C'est une lecture dont on ne sort pas indemne, qui éclaire sur ce que l'on pense savoir sur ces migrants dits économiques, qui fait réfléchir: sous prétexte qu'ils ne sont pas refugies politiques, qu'ils ne connaissent pas la guerre il ne faut pas les accueillir? Faut-il les renvoyer chez eux quand on sait ce qu'ils ont enduré?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
OnTheMoonOnTheMoon   25 juin 2018
Le Nigeria est un pays sans loi. Les gangs sont partout. Ils ont des couteaux, des machettes, des pistolets, des fusils. Ils sont très violents. Ils tuent beaucoup d'innocents, beaucoup de jeunes notamment. S'ils vous demandent de les rejoindre, vous n'avez pas intérêt à leur désobéir. En cas de refus, ils vous exécutent.
Mon rêve le plus cher est d'avoir une belle vie, sans ennui et sans stress. C'est de pouvoir dormir les yeux fermés. Pas un œil après l'autre. Les deux en même temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Video de Étienne Dubuis (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Étienne Dubuis
Étienne Dubuis: «Les naufragés. L'odyssée des migrants africains». Qui sont-ils ?
autres livres classés : pauvretéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les romans graphiques incontournables

Quel héros de bande dessinée commence ses aventures par une ballade en mer salée?

Tintin
Corto Maltese
Mortimer
Peter Pan

7 questions
67 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman graphiqueCréer un quiz sur ce livre