AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 280982777X
Éditeur : L'Archipel (16/01/2020)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Quatre victimes. Et aucun coupable.
Des relations amoureuses sans lendemain. Une mère possessive et intrusive. Des nuits entières à errer. La vie d’Audrey, 34 ans, pourrait se résumer à une succession d’échecs. Seul son métier de lieutenant à la PJ lui permet de garder la tête hors de l’eau.
En ce jour caniculaire de juillet, Audrey et son équipe sont appelés sur une scène de crime... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
Eve-Yeshe
  20 décembre 2019
On vient de découvrir le corps torturé avec raffinement, mutilé de Franck Tardy, avocat réputé. Une puanteur immonde règne dans la pièce, ou le corps entièrement dénudé, est assis à table, en face de lui un crâne. La table est recouverte d'une belle nappe et il y a des assiettes pour d'autres convives. Une mise en scène terrifiante mais savamment orchestrée.
Côté police du 36, nous avons Patricia, la cheffe, à la fois protectrice et autoritaire, qui se débat pour sortir un de ses fils de la toxicomanie. Un médecin légiste, barbu un peu désabusé, et Audrey Durand, jeune policière qui depuis qu'elle a été abandonnée par son ex, mène une vie dissolue : alcool, haschich, virées nocturnes dont elle émerge avec une belle gueule de bois, au lit avec un homme, pêché la nuit-même et qu'elle sort de sa vie illico presto au matin.
Audrey a commencé des études d'art, (elle est toujours très douée et fait visiter le Louvres aux ados par exemple). A la mort de son père, policier émérite, elle a tout lâché pour entrer dans la police au grand dam de sa mère.
Sa relation toxique avec cette mère hyper-protectrice qui l'appelle dix fois par jour et cherche à la faire culpabiliser est très bien croquée.
Les autres membres de l'équipe ont chacun leur personnalité et leur domaine de prédilection, sans oublier le « commissaire-à-rien » qui se promène sur les scènes de crimes sans équipements, polluant sur son passage (il déteste ces flics transformés en spationautes !)
L'enquête démarre sur les chapeaux de roues, à travers les milieux glauques qu'affectionnait Tardy, mais un autre corps est trouvé torturé aussi, un notaire bien sous tous rapports mais qui fréquentait les mêmes milieux glauques. Idem, on a droit à une mise en scène théâtrale.
J'ai adoré ce polar, qui nous fait visiter le milieu SM, mais aussi les dessous trash du monde de l'art, parcourant au passage la Foire internationale d'art contemporain qui a lieu précisément à ce moment-là. On croise au passage Klein, Picasso avec une belle réflexion sur « Les demoiselles d'Avignon » sans oublier un hommage à Léonard de Vinci et ses planches d'anatomie.
« Picasso interroge sur l'esthétisme et représente la beauté où elle n'est pas. Il s'affranchit des règles de la peinture académique. L'absence de réalisme et la difformité de ces prostituées vont choquer le public de l'époque. Matisse et Braque seront scandalisés par ce tableau et qualifieront son auteur de « terroriste ». »
Jusqu'où peut aller un artiste contemporain pour qu'on parle de lui, comment les côtes peuvent monter, le rôle des galeristes… Les rapports entre les différents membres de l'équipe sont bien étudiés, la manière dont on écarte ou non une piste… Je n'en dis pas plus, divulgâcher serait un crime !
Je suis conquise par le sujet abordé, la manière dont Chrystel Duchamp l'a abordé, le rythme de l'écriture qui s'accélère de plus en plus. Une fois commencé, je ne l'ai plus lâché et j'ai eu une furieuse envie de le relire, illico, pour faire durer le plaisir.
La couverture est splendide, rien n'a été laissé au hasard, l'Art est omniprésent. En fait, c'est du grand Art….
Un immense merci à NetGalley et aux éditions l'Archipel qui m'ont permis de découvrir, en « avant-première », cette auteure, dont je vais guetter de pied ferme le prochain livre. Chapeau l'artiste !

#LARTDUMEURTRE #NetGalleyFrance

Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
celine85
  26 décembre 2019
Un cadavre a été retrouvé dans le XVIème à Paris. La victime, Franck Tardy, avocat à la retraite et collectionneur d'oeuvres d'art a vécu un véritable calvaire. le lieutenant Audrey Durand découvre une vraie mise en scène de la scène de crime (table avec 10 couverts, crâne sur la table,…) En étudiant la vie de la victime, les pistes sont nombreuses. Un ancien client qui n'est pas content ? Y a-t-il un rapport avec sa vie intime ? Il était client fidèle d'un club de sadomasochisme, d'où il s'est fait expulsé pour comportement violent. La piste familiale est aussi envisagée, le crâne est celui de sa dernière épouse. le mobile de l'héritage est évoqué, il avait modifié son testament quelques semaines avant son assassinat. Etant collectionneur d'oeuvre d'art, la piste de l'art n'est pas écartée. Et celle-ci va se confirmer quand un 2ème cadavre est découvert. Paul Mourond, dentiste est retrouvé nu assis sur le canapé. Il lui manque un morceau de peau dans le dos. le lien est fait avec la 1ère affaire. Lui aussi connait Joel le marchand d'art. 2 femmes vont par la suite être découvertes démembrées. Pourquoi ce tueur en série met-il en scène les meurtres en s'inspirant de courants artistiques ? Qui est-il ?
« L'art est immortel. Il nous survivra »
Le lecteur est immédiatement plongé dans l'ambiance. Cette affaire de quadruple homicides m'a happé des les premières pages. le style est dynamique et fluide. Vous l'aurez compris, Chrystel Duchamp m'a conquise avec ce livre. Belle découverte.
Vous allez devoir patienter jusqu'au 16 janvier 2020 pour le découvrir à votre tour…
#LARTDUMEURTRE #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
sylvaine
  05 décembre 2019
L'ART DU MEURTRE Chrystel Duchamp éditions de l'Archipel, janvier 2020
#LARTDUMEURTRE #NetGalleyFrance
Paul Tardy est retrouvé mort nu et atrocement mutilé dans son luxueux appartement parisien. Qui a pu oser?
Quelques jours plus tard c'est le corps de X puis ceux de Y et Z ...
Audrey est lieutenant de police au 36 et se retrouve chargée de cette enquête. Cette jeune femme, dépressive, addict , minée par un séisme amoureux se noie dans son boulot et ici ce sont ses années à l'Ecole du Louvre qui vont lui permettre de ..
Chrystel Duchamp chapeau bas! Vous nous avez concocté un roman fascinant, un roman que j'ai dévoré en quelques heures. Une découverte très originale de l'art contemporain sert de toile de fond à ces meurtres sans assassin.
Difficile d'en dire plus sans dévoiler peu ou prou l'intrigue donc je laisse les futurs lecteurs pousser la porte de l'appartement de Paul Tardy.
Un grand merci aux éditions de l'Archipel pour ce partage.
Commenter  J’apprécie          222
mariech
  15 novembre 2019
Qui a tué Paul Tarly , ce riche avocat parisien à la retraite ?
Le corps est atrocement mutilé et la scène mortelle semble avoir été mise en scène , comme ce crâne , nonchalamment déposé sur la table .
Très vite , on apprend qu'il fréquentait assidûment un club sadomasochiste, qu'il avait des accès de violence irrépressible de plus en plus fréquents qui effrayaient les plus endurcis du club , il a changé son testament récemment et dépensait de grosses sommes d'argent .
S'est il fait un ennemi ?
L'enquête d'Audrey , jeune policière , fille de policier , qui a arrêté des études artistiques à la mort de son père pour entrer dans la police , situation que sa mère , intrusive n'a jamais accepté .
On peut dire que l'enquête commence sur les chapeaux de roue , on pénètre dans le milieu très fermé des clubs masochistes .
Par contre , l'homme était très aimé de ses proches , de ses enfants .
L'enquête piétine et rebondit à l'annonce d'un deuxième crime .
Il n'y a plus de doute , les deux scènes de crimes font référence à des célèbres tableaux , l'art et le crime sont étroitement mêlés .
Les crimes s'enchaînent et pas la moindre petite piste pour Audrey et son équipe .
Alors que l'enquête éprouvante n'en finit plus , Audrey rencontre un séduisant marchand de tableaux , elle qui ne croit plus au grand amour arrivera - t - elle à baisser sa garde ?
Mon avis : j'ai trouvé ce policier très original , la partie concernant le monde artistique est très bien développée, l'auteur mêle habillement à la fiction des artistes contemporains .
Brillant et original .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
Analire
  13 janvier 2020
Quel récit ! Captivant, rythmé, bien ficelé, en bref : grandiose !
Tardy, un célèbre avocat retraité, est sauvagement assassiné chez lui, dans une mise en scène macabre. S'ensuit le meurtre de Mourond, un richissime dentiste, lui aussi retrouvé mort chez lui, dans une posture pour le moins étrange. Leur point commun ? Les deux hommes étaient collectionneurs d'art. le lieutenant Audrey Durand, aux côtés de sa capitaine Patricia, sont en charge de cette affaire. Elles vont se rapprocher de Joël, un revendeur d'art, pour appuyer leur expertises. Mais les deux femmes ne sont pas au bout de leurs surprises : une troisième scène de crime est mis à jour, avec non pas une, mais deux victimes, là encore, placées de façon totalement calculées. Qui est ce mystérieux tueur ? Quel message souhaite-il faire passer aux enquêteurs ? Audrey en est persuadée : tout a rapport à l'art !
Chrystel Duchamp porte le nom d'un célèbre peintre et plasticien français, Marcel Duchamp, qui s'est notamment illustré dans l'art conceptuel, le body art et le ready-made au siècle passé. Et c'est justement d'art dont il est longuement question dans L'art du meurtre. L'ensemble des victimes étaient des passionnées d'art, contemporains ou classiques, elles collectionnées toutes de nombreuses toiles, qu'elles achetaient à prix d'or.
J'ai beaucoup aimé les quelques digressions de la protagoniste Audrey sur de célèbres artistes français et étrangers, qui ont mis en place des oeuvres qui ont attisés la polémique. Je pense notamment à Paul McCarthy, plasticien américain et sa sculpture gonflable géante Tree, installée sur la place Vendôme à Paris, censée représenter un arbre de Noël, elle faisait plutôt penser à un plug anal. Cet homme, considéré comme artiste, réalisera de nombreuses performances surréalistes, comme se filmer en train de s'enfoncer une poupée Barbie dans le derrière… plutôt inattendu et intriguant ! Chrystel Duchamp cite également Orlan, une artiste féministe française, connue pour ses installations choquantes et ses transformations physiques qu'elle filmait comme de véritables performances artistiques. Par manque de temps et certainement par manque de connaissances aussi, je ne m'intéresse que de très loin à l'art. Mais je remercie grandement l'auteure, qui a enrichie ma pauvre culture artistique avec ces quelques artistes et leurs réalisations originales, qui m'ont beaucoup intrigués. J'en garderai une trace dans ma mémoire, c'en est certain.
C'est justement ce mélange entre artistes contemporains et fiction meurtrière qui m'a conquise. J'ai été happée du début à la fin. L'enquête en elle-même est trépidante, rythmée comme il se doit, bien ficelée, avec des rebondissements qui arrivent à nous tenir en haleine tout au long du récit. J'ai également bien accroché avec le lieutenant Audrey, notre protagoniste, bien que sa relation soudaine avec l'un des autres personnages du récit (dont je tairais le nom, pour vous laisser le plaisir de le découvrir par vous-même), m'a semblé assez précipitée, inconsidérée, presque dangereuse. Hormis ceci, le dénouement est quant à lui totalement inattendu et bluffant : j'avais imaginé toutes les théories les plus farfelues, mais sûrement pas celle-là ! L'art du meurtre est le premier roman de Chrystel Duchamp et j'espère sincèrement que ce ne sera pas le dernier.
Un premier polar réussi, haletant et rythmé, combinant fiction et artistes contemporains, qui m'a totalement conquise. C'est du grand art !
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
AnalireAnalire   15 janvier 2020
Autour de moi, les enfants s'agitent. Ce n'est pas une légende : les gosses détestent les musées. Pour eux, c'est un endroit ennuyeux où ils doivent écouter un adulte parler de choses qu'ils ne comprennent pas et dont ils se fichent. Capter leur attention est un challenge et, pour y parvenir, il faut redoubler d'imagination et tordre le cou à un certain nombre de préjugés.
Commenter  J’apprécie          30
AnalireAnalire   14 janvier 2020
Il est prêt à tout. Même à se mettre en danger. Mais que veux-tu ? La démarche artistique est plus importante que la vie. L'art est immortel. Il nous survivra.
Commenter  J’apprécie          40
audeLOUISETROSSATaudeLOUISETROSSAT   15 janvier 2020
J’enfile des surchaussures, puis m’approche d’un pas assuré de la scène de crime. Au premier regard, je ne mesure ni son atrocité ni sa violence. Éclairée par les timides lueurs du matin, elle semble presque irréelle, digne d’une photographie de Gregory Crewdson.
Commenter  J’apprécie          00
AnalireAnalire   13 janvier 2020
L'amour, j'y ai cru. Et il m'a aveuglée.
Commenter  J’apprécie          40
AnalireAnalire   11 janvier 2020
Se faire agresser est traumatisant. Au-delà du choc émotionnel, une agression éveille en vous une pathologie qui ne vous quitte plus : la paranoïa. Un sentiment incessant de vulnérabilité.
Commenter  J’apprécie          60
Video de Chrystel Duchamp (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chrystel Duchamp
#archipelsuspense #thrillerpsychologique #booktube
Le corps de Franck Tardy, avocat a la retraite, est retrouve dans son luxueux appartement du XVIe arrondissement. Il a ete torture, mutile, puis assis a une table dressée pour un banquet. Une véritable oeuvre d'art ! Depechee sur place, l'équipe de la PJ découvre que l'homme – un collectionneur d'art – fréquentait les clubs sadomasochistes de la capitale. Et que, malgré sa fortune, il était a cours de liquidites.
Quand le corps d'un autre amateur d'art – dont la mort a ete soigneusement mise en scene – est retrouve, le doute n'est pas permis : un tueur en serie est a l'oeuvre.
Pour le lieutenant Audrey Durand, cette enquete dans le monde de l'art contemporain sera-t-elle l'occasion de faire taire ses demons ou se transformera-t-elle en une plongee hypnotique aux confins de la folie ?
----- Nee en 1985, Chrystel Duchamp se passionne tres tot pour la litterature de genre, notamment le fantastique et la serie noire. Elle et son conjoint, Eric Barge, montent la maison d'edition le Miroir aux Nouvelles, ou ils publient plusieurs romans illustres de Chrystel : "La Boite aux objets perdus" (2013), "47°9'S - 126°43'W" (2014), "La Vallee derangeante" (2015). Son dernier suspense, "A l'ombre des sureaux", a paru en 2018. Elle habite pres de Saint-Etienne.
----- La page du livre : http://www.editionsarchipel.com/livre/lart-du-meurtre/ Notre page IG : https://www.instagram.com/editions_archipel/ Notre page FB : https://www.facebook.com/archipelsuspense/
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1781 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..