AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782213639666
593 pages
Éditeur : Fayard (14/10/1998)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Longue et complexe, l’histoire de l’Écosse est «un conte plein de bruit et de fureur». Qu’elle soit liée à l’Angleterre dans le Royaume-Uni depuis le XVIIIe siècle n’en a jamais fait une province anglaise, car cette nation, l’une des plus anciennement constituées d’Europe, a toujours conservé sa personnalité propre.

Épargnée par l’occupation romaine, son peuplement, sa langue, son organisation sociale, ses dynasties princières, ses alliances et même... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Fifrildi
  09 août 2017
Cette histoire de l'Écosse de Michel Duchein fait plus de 700 pages (j'ai lu l'édition augmentée et mise à jour de 2013) et loin de moi l'idée d'en faire un résumé scolaire.
Cela se lit un peu comme un roman historique (sans les dialogues) : c'est passionnant et donne envie d'en apprendre davantage. le seul souci c'est qu'il n'y a pour ainsi dire pas de livres sur l'histoire de l'Ecosse en français, mais passons.
De la Préhistoire au fondateur de la monarchie écossaise (Kenneth Mac Alpin) c'est très synthétisé. J'aurai voulu en apprendre plus sur les Pictes, mais mis à part « Astérix & Obélix chez les Pictes » je n'ai rien trouvé sur ce peuple en français sauf peut-être la triologie de Robert E. Howard « Bran Mak Morn » ?
J'ai appris que Macbeth n'était pas un personnage inventé par Shakespeare (on ne peut pas tout savoir) mais qu'il fut roi d'Ecosse entre 1040 et 1057 et que sa chère et tendre épouse portait le ravissant prénom de Gruoch ^_^
S'en suit une promenade d'un roi d'Écosse à l'autre jusqu'à l'Acte d'Union de 1707 - bien que depuis le règne de Jacques Ier d'Angleterre, qui a débuté en 1603 (précédemment Jacques VI d'Écosse de 1567 à 1603) il n'y avait plus qu'un seul roi pour les deux royaumes.
La suite n'est pas plus paisible pour autant car Culloden n'est pas loin (1746) et avec cette révolte les représailles démesurées et choquantes menées par le Boucher de Cumberland : les massacres, les déportations, la mise à sac de la culture écossaise.
Franchement avec tout ce que j'ai lu… je regarde les Anglais avec un autre oeil.
Les Écossais étaient fort présent au cours des deux Guerres Mondiales, et j'ignorais que Glasgow avait également été bombardé au cours du Blitz de 1941. On parle toujours de Londres… mais quelles autres villes sont tombées ?
Cela se poursuit jusqu'en 2014 (avec la restitution de la Pierre de Scone en 1996 et l'annonce du référendum du 18 septembre 2014).
Les +
C'est bien structuré, il y a un index, des cartes, une chronologie, des arbres généalogiques, des anecdotes, …
Les –
J'ai regretté que certaines parties ne soient pas plus développées, d'autant plus que l'auteur signale qu'il n'y a pas vraiment l'embarras du choix en langue française
Quoi qu'il en soit, j'ai très envie d'approfondir le sujet.
Challenge pavés 2017 – Edition spéciale contre l'illetrisme
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          337
Kjeld
  30 juin 2013
C'est un ouvrage de très bonne qualité, pour ce type de récit d'histoire nationale concentré, que nous propose Michel Duchein. le style est agréable et abordable. Les chapitres sont bien découpés et la structure bien construite.
Chose suffisamment rare dans ce type de livre pour être soulignée, les périodes disposent, à peu prêt, du même nombre de pages (souvent la période contemporaine écrase les autres, cela est dû probablement au nombre de sources). Ce qui fait dire, par l'auteur lui même, que les personnes soucieuses d'en connaitre plus sur l'Écosse actuelle peuvent compléter cette lecture avec l'un des nombreux ouvrages disponibles sur le sujet. En effet le présent récit se conclut par le référendum du 11 mars 1997 et le vote de la mise en place d'un nouveau Parlement écossais.
Michel Duchein permet également, à travers son livre, de tordre le cou à beaucoup de clichés qui entourent la culture de ce pays (kilts, cornemuses, paysages sauvages,..). Un ouvrage recommandé à tous les intéressés de cette "nation sans État".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Ophelien
  17 février 2019
Sur presque 800 pages, Michel Duchein nous raconte l'histoire de l'Écosse des origines jusqu'à nos jours (plus précisément 2013).
Après un voyage que j'ai adoré dans cette région, j'ai voulu en savoir plus sur l'histoire de ces magnifiques paysages et de ses habitants si chaleureux.
On découvre au fil des pages l'histoire (quand même assez sanglante) de cette région à l'identité très prononcée. Les rois se succèdent sur le trône d'Écosse au fil des années ; pas tous glorieux, certes, pour finalement se rallier à leur plus grande rivale : l'Angleterre.
Entre coups bas, pures trahisons, alliances, amitié française, on ne s'ennuie jamais.
En effet, l'auteur a eu la bonne idée de découper cette Histoire de l'Écosse en plusieurs chapitres avec des catégories assez courtes ce qui fait que ce n'est jamais trop long et ennuyeux à lire. On en apprend un peu plus sur chaque roi ou prétendant au trône mais aussi sur les relations étroites de l'Écosse avec la France. On notera l'influence considérable de la religion, que ce soit catholique ou protestante.
Néanmoins, les dernières parties de l'ouvrage (années 1900-2000) ont été quand même assez "lourdes" à lire : de nombreuses listes de lois, chiffres et liste de noms...
J'ai plus été séduite par la première partie qui était plus riche en évènements !
Mais s'il ressort de ce livre que les Highlanders étaient de pauvres sauvages et que l'Écosse a longtemps été considérée en retard sur l'Europe, elle resplendit aujourd'hui par sa culture unique et sa volonté de se démarquer d'une Angleterre bien trop longtemps méprisante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Yi
  22 mars 2013
Pour moi qui suit passionnée par l'Ecosse, je dis bravo !
Si ce gros pavé peut faire peur une fois plongé dedans on decouvre des explications simples et bien découplées.
Je m'en suis servie à de nombreuses reprises pour ecrire sur le sujet de l'histoire.
Commenter  J’apprécie          50
carolinevery
  10 juin 2018
attention 700 pages !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
FifrildiFifrildi   06 août 2017
Les rois des Scots ont été intronisés à Scone, près de Perth, depuis 877 ou 878 au moins ; ce lieu était, de temps immémorial, le siège des rois pictes. Le chroniqueur écossais John of Fordun écrit au XIVe siècle : "aucun roi ne peut régner en Ecosse s'il ne s'est d'abord assis sur la pierre conservée avec respect en l'église de l'abbaye de Scone"... : c'est donc, pour l'Ecosse, la pierre de la Destinée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          143
FifrildiFifrildi   09 août 2017
On sait que L'Etrange Cas du docteur Jekyll et de Mr Hyde, histoire d'un dédoublement de personnalité, a été inspiré par un fait divers authentique d'Edimbourg, celui du diacre Brodie, personnage respectable, qui la nuit se transformait en voleur et en assassin. Brodie fut pendu en 1788.
Commenter  J’apprécie          181
FifrildiFifrildi   07 août 2017
D'autres lois interdirent dans les Highlands la possession et l'usage des armes de guerre, le port du kilt et du tartan, la pratique de la cornemuse. Pour plus de trente ans, ces signes extérieurs de celtisme devinrent clandestins, jusqu'à ce qu'une nouvelle loi les autorise à nouveau en 1782.

[L'après Culloden (1746)]
Commenter  J’apprécie          120
DOGONColasDOGONColas   08 juillet 2019
Les opinions publiques, au Nord comme au Sud, étaient majoritairement hostiles, par réflexe nationaliste - on n'efface pas aisément quatre siècle et plus d'hostilité historique. Les Anglais voyaient se profiler l'invasion de leur pays par un flot de "mendiants" écossais ; les Écossais se voyaient colonisés, privés de la maîtrise de leur propre destin. La lecture des débats de 1706 est étonnamment évocatrice, pour des Européens de la fin du XXe siècle, des arguments invoqués pour ou contre l'Union européenne en ses différentes phases, libre circulation des accords de Schengen, création de la monnaie unique, pouvoirs des institutions communautaires, politique économique commune, montants compensatoires, principe de subsidiarité : tout cela, sous d'autres noms, est présent dans les discussions anglo-écossaisses précédant l'union.

Reprise des négociations pour l'union, 1706
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FifrildiFifrildi   01 août 2017
Les six décennies qui s'écoulent de la mort d'Alexandre III au traité de Berwick sont essentielles dans l'histoire de l'Ecosse ; elles sont encore présentes de nos jours, au plus profond de la mémoire collective du pays et contribuent, plus que toute autre période de l'Histoire, à alimenter la conscience nationale écossaise.
Commenter  J’apprécie          60

Dans la catégorie : Iles BritanniquesVoir plus
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Histoire de l'Europe>Iles Britanniques (37)
autres livres classés : ecosseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2076 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre