AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2251324321
Éditeur : Les Belles Lettres (10/01/2000)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Il apparaît, vingt ans après sa première publication, que ce travail reste toujours aussi important quant à l'étude des mythes fondateurs de la civilisation grecque. Alliant avec rigueur le point de vue scientifique et méthodologique, Jacqueline Duchemin rappelle et analyse les origines orientales des mythes grecs, les compare et va jusqu'à utiliser, dans un style très fluide, tous les ressorts de complémentarité que nous offrent les différentes disciplines des scie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
avatar905
  15 février 2015
Un travail de très bonne qualité, qui retrace le parcours du mythe à travers l'histoire, en remontant bien avant la mythologie grecque. D'Hésiode à Goethe, en passant par Eschyle ou Dumas, et beaucoup d'autres moins connus...
Le parcours, décrit dans l'ordre chronologique, m'a beaucoup éclairé sur l'évolution de la figure de Prométhée et ce qu'elle a pu représenter, et représente aujourd'hui.
je l'ai lu dans un objectif de travail universitaire, et je n'ai vraiment pas été déçu.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
avatar905avatar905   18 février 2015
Lorsqu’il s’est agi d’expliquer l’origine et la naissance des mythes, ce sont la science historique et ses apports qui furent d’abord mis à contribution. Il est assurément naturel d’imaginer que tel héros – un Héraclès ou un Thésée – dont la mythologie, par la bouche des poètes, a célébré les exploits, a commencé par être un personnage historique élevé par le renom de ses hauts faits à une renommée quasi divine. Bien entendu, on doit toujours se poser la question de l’existence, présumée souvent, démontrée rarement, du personnage historique sous le héros mythique. Même, dans le monde grec tout au moins, la question n’est pas résolue de savoir si le héros est un homme immortalisé ou un dieu déchu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
avatar905avatar905   18 février 2015
Prométhée, pour Goethe, est un homme, et non plus un dieu. Il sait les dieux soumis eux-mêmes au Destin, et, s’il n’en est pas au point de formuler l’affirmation nietzschéenne : « Dieu est mort ! », du moins la prépare-t-il et ouvre-t-il les voies à tous ceux qui interpréteront ainsi le mythe. L’humanité de Prométhée, avec des nuances et des variations, demeurera pour les modernes un fait acquis. Témoin, tout près de nous, Camus et l’Homme révolté, œuvre consacrée avant tout à une réflexion sur la révolte métaphysique. Ressentant les dogmes, quels qu’ils soient, comme des entraves, l’esprit humain veut se prouver à lui-même sa force en les faisant tomber.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
avatar905avatar905   18 février 2015
Sans doute était-ce surtout le petit peuple qui affectionnait cette divinité tutélaire, protectrice des artisans du Céramique. Prométhée resta le patron des potiers d’Athènes, et peut être d’ailleurs, jusqu’à la fin de l’antiquité classique. Lucien, en effet, nous apprend dans le Prométhée en paroles que les athéniens de son temps appelaient encore prométhéens les fabricants d’ustensiles de cuisine en terre cuite, tels que pots, poêlons, marmites, et même ces fourneaux légers dits « potagers »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
avatar905avatar905   18 février 2015
Déjà certains pères de l’église, voyant dans le supplice du Caucase une préfiguration de la Croix, avaient fait des rapprochements précis – trop précis ! – entre Prométhée et le Christ : la valeur en est diverse. Certes il est légitime de mettre l’accent sur la signification sacrée de ce supplice subi par un dieu pour les hommes, encore qu’il faille prendre soin de ne pas s’attacher aux seules ressemblances superficielles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
avatar905avatar905   18 février 2015
Celui qui étudie l’histoire des mythes doit se garder de certains excès d’interprétation, et de même éviter de considérer, dans sa perspective propre, comme un document objectif telle œuvre inspirée précisément par les théories qu’il s’agirait d’abord de démontrer.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : mythesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1635 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre