AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Amère Russie tome 1 sur 2
EAN : 9782818931134
48 pages
Bamboo Edition (04/06/2014)
4.01/5   82 notes
Résumé :
Une épopée rude et touchante à travers la Tchétchénie dévastée par la guerre. Milieu des années 90, une mère russe tente de survivre en vendant des DVD pirates dans le métro de Moscou. Elle est sans nouvelles de son fils, militaire en opération en Tchétchénie. Un jour, elle lit son nom sur une liste de prisonniers. Volodia est aux mains des Tchétchènes. Au même moment, Bassaiev, le général ennemi, annonce par voie de presse, qu'il relâchera ses prisonniers si leurs ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
4,01

sur 82 notes
5
8 avis
4
10 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Une mère russe n'a plus de nouvelles de son fils, Volodia, un militaire parti en guerre en Tchétchénie. Elle décide de partir à la recherche de celui-ci après avoir entendu une rumeur qui permettra de le retrouver... pour cela, il faudrait aller en Tchétchénie voir le général Bassaiev.

Un voyage qui ne sera pas de tout repos, elle rencontrera d'autres personnes, il y a du danger. Aurélien Ducoudray et Anlor réussissent à faire une bande dessinée prenante avec un conflit que je ne connais qu'en surface. Il y a un peu de légèreté avec ce chien qui ne manque pas de provocation. Mais il y a aussi des soldats, des chars, des fusils... et de la haine entre les deux peuples. le sujet n'est pas facile mais l'histoire est très vivante, on est aux côtés de cette mère russe touchante, cet amour maternelle est ce qu'il l'aide à tenir. Reste à lire le second tome pour savoir ce que devient cette petite maman...

Commenter  J’apprécie          300

Russie des années 90: ce fut le choc mondial de la chute de URSS, une déflagration telle que l'économie russe suivit le même chemin en explosant en vol, avec une inflation catastrophique pour la population.

Avec le déclin de l'ennemi ancestral, la Tchétchénie va entamer pendant de longues années de guerre, la libération de son territoire de la tutelle russe: feu et sang pour tous, jeunes soldats russes compris, dans un conflit interminable.

Le décor est posé: la babouchka qui survit en vendant ses DVD dans le métro moscovite est le produit de ces années de misère du peuple russe. Et le secret de la disparition de son fils soldat est bien aussi le reflet de la paranoïa de gouvernance étatique. le road trip enneigé qu'elle entreprend pour le retrouver, accompagnée d'un chien improbable, lui fait prendre tous les risques mais crée aussi des situations comico-tragiques savoureuses, du rythme et de l'action.

Cette bande dessinée est un beau travail de crayons et de textes, remettant à l'avant de la scène le quotidien des populations, avec l'opportunisme de chacun pour survivre, les combats et leurs bombardements, le monde parallèle de la résistance tchétchène.

Le trait est précis, très travaillé, joliment colorisé, les personnages ont des "gueules" et la part réservée aux femmes, combattantes ou civiles, est privilégiée, montrant aussi bien l'entraide que le courage.

Un premier tome qui donne très envie de retrouver les aventures de Ekaterina Kitaev lors de la sortie du tome 2 en juin.

Commenter  J’apprécie          272

C'est l'histoire d'une mère russe dont le fils, au service militaire, a disparu dans le guerre en Tchétchénie. Elle décide alors de partir à sa recherche en zone de guerre.

Je ne suis pas vraiment fan du dessin, les illustrations sont trop chargées de détails inutiles qui alourdissent la planche et les couleurs sont assez ternes et pas toujours judicieuses. Personnellement, je suis partisan de l'usage des aplats qui narrativement et pour la clarté de lecture sont plus francs et plus impactants, que les tons nuancés, de dégradés et d'imitation d'aquarelle qui engluent les illustrations dans une uniformité monotone. Malgré ça, le trait est dynamique et les paysages sont particulièrement bien soignés. Peut-être qu'en version noir et blanc, j'aurais plus accroché.

L'histoire est assez haletante, on s'attache à cette mère courage, bien qu'un peu trop caricaturale, dans sa volonté naïve, mais l'aventure nous embarque, dans l'angoisse de la guerre et de l'insécurité, et le courage des différents personnages.

Cette bande dessinée se laisse lire avec plaisir, même si ce n'est pas un genre que j'affectionne.

Commenter  J’apprécie          240

Années 1990 , l'empire soviétique se disloque , la Tchétchénie affirme son statut de République et les jeunes soldats russes partent au front .

Une" petite mère", Ekaterina Kitaev , vit de la vente de DVD pirates dans les couloirs du métro, elle n'a aucune nouvelle de son fils Volodia envoyé combattre les rebelles tchétchènes, lorsqu'elle apprend par une coupure de journal qu'il a été fait prisonnier et n'écoutant que son coeur de mère, elle part avec sa petite chienne rencontrer le chef Bassaïev pour faire libérer son garçon .

Voyage improbable où elle est recueillie par des femmes tchétchènes, dont les plus jeunes sont des combattantes, surnommées les Amazones .

Beaux portraits de ces mères-courage, de ces femmes qui se battent pour leur pays, belles gueules de rebelles, aussi féroces que les soldats russes, la violence et la cruauté sont de tous les bords .

Tout ceci est très bien rendu par la plume de la dessinatrice, Anlor, et la force du récit d'Aurélien Ducoudray , alternant des moments cocasses avec les pires scènes de guerre ou de torture .

Commenter  J’apprécie          200

Ce lundi 28 février 2022, depuis 4 jours, Poutine a envahi l'Ukraine pour sauver son peuple de la bande de nazis qui a confisqué démocratiquement (!) le pouvoir.

Lire « amère Russie » pour se rappeler la Russie de 1990 et le conflit avec les Tchétchènes … un devoir de mémoire peut être … l'Histoire ne sera t elle qu'un éternel recommencement !

L'ambition d'un dictateur russe souhaitant rétablir l'empire au travers d'un premier conflit où la Russie agresse la Tchétchénie de 1994 à 1996 (1), puis d'un second qui débute en 1999 (2), est confrontée dans cet album à la volonté d'une femme représentant les simples citoyens qui ne souhaitent qu'une seule chose vivre en bonne harmonie avec tout le monde accompagnée par ce qu'il reste de sa famille.

Une quête impensable au coeur d'un conflit qui dépasse l'entendement.

Un texte intelligent essayant avec succès de traduire l'incompréhension qui sévit entre des ex voisins que le pouvoir a trahi pour installer un conflit dépassant de loin les simples intérêts particuliers pour devenir une opposition entre deux idéologies.

Des dessins vigoureux, retraçant les paysages dévastés, les conditions extrêmes de survie, les dégâts collatéraux laissant des blessures profondes et les corps et les visages dévastés par ce conflit et par la peur !

Le tome 2 attend paisiblement son tour !

(1)

La première guerre de Tchétchénie entre les forces armées de la fédération de Russie et les séparatistes de la Tchétchénie se déroula de 1994 (date du déclenchement de l'offensive militaire russe) à 1996 (date de l'accord de paix de Khassaviourt).

Après l'éclatement de l'URSS, Moscou doit faire face à l'indépendantisme des Tchétchènes, ces « insoumis chroniques » qui ont manifesté la plus vive opposition à la Russie qui ait jamais existé dans l'histoire soviétique. En 1991, la Tchétchénie proclame son indépendance et refuse de signer, en 1992, le traité constitutif de la fédération de Russie, après avoir adopté une constitution dans laquelle la Tchétchénie se déclare comme « un État souverain démocratique » avec la suprématie de la Constitution sur son territoire et l'indivisibilité de la souveraineté. Après quelques vaines tentatives de déstabiliser Doudaïev et de réimposer son pouvoir sur la république par l'instauration d'un blocus économique et aérien et par le biais de coups de force en soutenant l'opposition antidoudaevienne, Moscou fait alors intervenir ses troupes.

Incapable de continuer des opérations militaires d'une telle complexité, la Russie jette l'éponge.

(2)

La seconde guerre de Tchétchénie est un conflit armé qui opposa l'armée fédérale russe aux indépendantistes tchétchènes du 26 août 1999 au 6 février 2000, jour de la prise de Grozny, la capitale de la république, par les troupes russes. Cependant, des opérations de contre insurrection perdurent jusqu'au 16 avril 2009 et un conflit de basse intensité se fait sentir encore pendant des années.

La guerre se solda par l'« extermination partielle » du peuple tchétchène et par la réinsertion de la Tchétchénie dans la fédération de Russie.

Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (4)
ActuaBD
12 août 2014
À travers l’itinéraire de cette mère partie à la recherche de son fils, soldat russe prisonnier en Tchétchénie, les auteurs de cette histoire nous font pénétrer avec force et conviction dans l’univers de ce conflit oublié.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BulledEncre
30 juillet 2014
Le scénariste, Aurélien Ducoudray, ne s’embarrasse pas de détails historiques ou de fastidieuses recherches documentaires, bien que l’histoire parte d’un fait authentique ; mais malgré cela, il nous livre un récit vrai. Le trait semi-réaliste d’Anlor colle très bien à l’ambiance recherchée. Ce premier volet de cette série en deux parties est réussi.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDGest
29 juillet 2014
Amère Russie est une totale réussite. Dans l’épopée (n’ayons pas peur des mots) vécue par cette femme, la surprise est permanente et celui qui prétend savoir quelle direction ce petit bout de mère va emprunter est bien malin.
Lire la critique sur le site : BDGest
Bedeo
01 juillet 2014
Amère Russie vous promet un formidable voyage, une émotion à fleur de peau au travers d’une page douloureuse de l’Histoire, de celles qui s’écrivent, malheureusement, avec le sang versé par les innocents.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (3) Ajouter une citation

- A la fin, l'ogre, il les mange pas ses filles, hein ? (une petite fille)

- Nooon... L'une d'elles se réveille, et il se rend compte qu'il allait faire une grosse bêtise...

- Tu vois, j'te l'avais dit ! Les ogres, ça peut pas manger ses propres enfants !

- Les ogres, non... Y a qu'Elstine et Poutine qui dévorent les leurs...

Commenter  J’apprécie          150

Pourquoi vous m’avez empêchée de parler aux soldats russes, j’aurais pu leur expliquer ! Je suis Russe quand même !

_ Mais on est tous Russes, la vieille ! J’ai une grand-mère russe, et Volodia a sûrement des cousins russes, on est tous frères ! Même Poutine, je suis sûre qu’il a un cousin tchétchène !

Commenter  J’apprécie          40

Et ne venez pas dire plus tard que vous n’étiez pas au courant.

Anna Politkovskaia (1958-2006)

Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Aurélien Ducoudray (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aurélien Ducoudray
L'impudence des chiens
autres livres classés : Tchétchénie (Russie)Voir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus




Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
1070 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre