AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2818931134
Éditeur : Bamboo Edition (04/06/2014)

Note moyenne : 4.01/5 (sur 55 notes)
Résumé :
Une épopée rude et touchante à travers la Tchétchénie dévastée par la guerre. Milieu des années 90, une mère russe tente de survivre en vendant des DVD pirates dans le métro de Moscou. Elle est sans nouvelles de son fils, militaire en opération en Tchétchénie. Un jour, elle lit son nom sur une liste de prisonniers. Volodia est aux mains des Tchétchènes. Au même moment, Bassaiev, le général ennemi, annonce par voie de presse, qu'il relâchera ses prisonniers si leurs ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Shan_Ze
  18 avril 2018
Une mère russe n'a plus de nouvelles de son fils, Volodia, un militaire parti en guerre en Tchétchénie. Elle décide de partir à la recherche de celui-ci après avoir entendu une rumeur qui permettra de le retrouver... pour cela, il faudrait aller en Tchétchénie voir le général Bassaiev.
Un voyage qui ne sera pas de tout repos, elle rencontrera d'autres personnes, il y a du danger. Aurélien Ducoudray et Anlor réussissent à faire une bande dessinée prenante avec un conflit que je ne connais qu'en surface. Il y a un peu de légèreté avec ce chien qui ne manque pas de provocation. Mais il y a aussi des soldats, des chars, des fusils... et de la haine entre les deux peuples. le sujet n'est pas facile mais l'histoire est très vivante, on est aux côtés de cette mère russe touchante, cet amour maternelle est ce qu'il l'aide à tenir. Reste à lire le second tome pour savoir ce que devient cette petite maman...
Commenter  J’apprécie          300
tynn
  18 avril 2015
Russie des années 90: ce fut le choc mondial de la chute de URSS, une déflagration telle que l'économie russe suivit le même chemin en explosant en vol, avec une inflation catastrophique pour la population.
Avec le déclin de l'ennemi ancestral, la Tchétchénie va entamer pendant de longues années de guerre, la libération de son territoire de la tutelle russe: feu et sang pour tous, jeunes soldats russes compris, dans un conflit interminable.
Le décor est posé: la babouchka qui survit en vendant ses DVD dans le métro moscovite est le produit de ces années de misère du peuple russe. Et le secret de la disparition de son fils soldat est bien aussi le reflet de la paranoïa de gouvernance étatique. le road trip enneigé qu'elle entreprend pour le retrouver, accompagnée d'un chien improbable, lui fait prendre tous les risques mais crée aussi des situations comico-tragiques savoureuses, du rythme et de l'action.
Cette bande dessinée est un beau travail de crayons et de textes, remettant à l'avant de la scène le quotidien des populations, avec l'opportunisme de chacun pour survivre, les combats et leurs bombardements, le monde parallèle de la résistance tchétchène.
Le trait est précis, très travaillé, joliment colorisé, les personnages ont des "gueules" et la part réservée aux femmes, combattantes ou civiles, est privilégiée, montrant aussi bien l'entraide que le courage.
Un premier tome qui donne très envie de retrouver les aventures de Ekaterina Kitaev lors de la sortie du tome 2 en juin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          271
spleen
  03 octobre 2016
Années 1990 , l'empire soviétique se disloque , la Tchétchénie affirme son statut de République et les jeunes soldats russes partent au front .
Une" petite mère", Ekaterina Kitaev , vit de la vente de DVD pirates dans les couloirs du métro, elle n'a aucune nouvelle de son fils Volodia envoyé combattre les rebelles tchétchènes, lorsqu'elle apprend par une coupure de journal qu'il a été fait prisonnier et n'écoutant que son coeur de mère, elle part avec sa petite chienne rencontrer le chef Bassaïev pour faire libérer son garçon .
Voyage improbable où elle est recueillie par des femmes tchétchènes, dont les plus jeunes sont des combattantes, surnommées les Amazones .
Beaux portraits de ces mères-courage, de ces femmes qui se battent pour leur pays, belles gueules de rebelles, aussi féroces que les soldats russes, la violence et la cruauté sont de tous les bords .
Tout ceci est très bien rendu par la plume de la dessinatrice, Anlor, et la force du récit d'Aurélien Ducoudray , alternant des moments cocasses avec les pires scènes de guerre ou de torture .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Little_Daisy
  30 mai 2015
Le 27 mai 2015 sortait le tome 2 de Amère Russie qui termine ce diptyque commencé un an auparavant. Je vais donc vous parler de l'histoire complète car mon avis sur le tome 1 et sur le tome 2 ne s'est que renforcé au fil de ma lecture !
Tout d'abord, Amère Russie c'est le travail d'un scénariste que j'aimais déjà qui est Aurélien DUCOUDRAY (le papa de The GROCERY notamment) et d'une dessinatrice que j'ai découvert mais qui m'a de suite fasciné dans cette BD : ANLOR (du coup si ça vous a plu, lisez Les Innocents). Donc ce diptyque a été édité par Grand Angle et mérite de retenir votre attention !
Amère Russie c'est l'histoire d'un mère, d'un fils, d'un chien, d'une guerre et de deux peuples. Mais c'est surtout une histoire d'humains, de gens comme vous et moi. Ekaterina est la mère de Volodia. D'origine Russe, son fils se retrouve à faire la guerre en Tchétchénie. Depuis cette époque, Ekaterina n'a aucune nouvelle de lui. Entre son mari alcoolique, sa vie misérable à vendre des DVD pirates dans le métro et le manque cruel de son fils, cette mère de famille n'a que sa chienne pour lui tenir compagnie jusqu'au jour où le ras le bol prend le dessus. Elle semble frêle, fragile et émotive mais va aller au delà de tout par amour maternel, Ekaterina va braver la guerre, les soldats, les tabous pour aller retrouver son fils prisonnier en Tchétchénie. Au nom des mères Russe, par amour et surtout parce que la guerre n'est que politique et brise toutes les familles peu importe le côté de la frontière, notre Ekaterina va tout affronter la tête haute !
Un scénario bouleversant, une femme forte et attachante, un dessin minutieux qui m'a de suite emballé, voilà ce que je retiens de cette lecture. En plus de ce drame familial c'est aussi une façon de parler des femmes soldats, de parler des civils dans une guerre qui les dépasse. Dans cet ouvrage j'ai découvert une façon douce, lumineuse de parler de la guerre alors même que le propos est sombre, dur et plein de triste réalité. ici l'origami en signe d'espoir vole aux côtés des bombes qui tuent. Parce que partout où l'humain cherche à détruire son prochain, il y a aura toujours quelqu'un pour s'opposer à la barbarie. Un message de paix, d'amour et de calme. J'ai eu la gorge serrée vers la fin du second tome et la case finale m'a véritablement touchée, elle est sublime.
Voilà une BD qui traite d'un sujet d'actualité, une Russie des années 90′ qui n'a fondamentalement pas beaucoup changée … Surtout x des derniers événements. Mais il faut aussi savoir que cette histoire traite d'un sujet réel. Vous pourrez en apprendre davantage avec le dossier dans le tome 1 qui explique l'histoire vraie de cette femme partie chercher son fils en Tchétchénie ou encore sur les Amazones, ces femmes snipers …
Un sublime ouvrage à offrir pour la fête des mères (qui est demain 31 mai), pour montrer à vos Mamans que vous savez qu'elles feraient tout pour vous, pour votre vie et que vous les aimez pour cette force.
Lien : http://chickon.fr/2015/05/30..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Maks
  28 février 2016
Des dessins beaux et tranchants (je veux dire par là que les trait sont assez anguleux), une colorisation des planches réaliste et lumineuse, agréable à l'oeil.
Ici on suit une mère de famille Russe jusqu'en Tchétchénie pour aller libéré sont fils fait prisonnier.
Cette maman très humaine est devenue un peu folle depuis que sont fils est parti en Tchétchénie faire sont service militaire au front, cette folie apporte un charme fou à cette BD c'est meme sont point fort.
Dommage que ce soit en deux tome, ici l'histoire s'arrête en plein milieu de l'action ....
Commenter  J’apprécie          100

critiques presse (4)
ActuaBD   12 août 2014
À travers l’itinéraire de cette mère partie à la recherche de son fils, soldat russe prisonnier en Tchétchénie, les auteurs de cette histoire nous font pénétrer avec force et conviction dans l’univers de ce conflit oublié.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BulledEncre   30 juillet 2014
Le scénariste, Aurélien Ducoudray, ne s’embarrasse pas de détails historiques ou de fastidieuses recherches documentaires, bien que l’histoire parte d’un fait authentique ; mais malgré cela, il nous livre un récit vrai. Le trait semi-réaliste d’Anlor colle très bien à l’ambiance recherchée. Ce premier volet de cette série en deux parties est réussi.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDGest   29 juillet 2014
Amère Russie est une totale réussite. Dans l’épopée (n’ayons pas peur des mots) vécue par cette femme, la surprise est permanente et celui qui prétend savoir quelle direction ce petit bout de mère va emprunter est bien malin.
Lire la critique sur le site : BDGest
Bedeo   01 juillet 2014
Amère Russie vous promet un formidable voyage, une émotion à fleur de peau au travers d’une page douloureuse de l’Histoire, de celles qui s’écrivent, malheureusement, avec le sang versé par les innocents.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Shan_ZeShan_Ze   11 avril 2018
- A la fin, l'ogre, il les mange pas ses filles, hein ? (une petite fille)
- Nooon... L'une d'elles se réveille, et il se rend compte qu'il allait faire une grosse bêtise...
- Tu vois, j'te l'avais dit ! Les ogres, ça peut pas manger ses propres enfants !
- Les ogres, non... Y a qu'Elstine et Poutine qui dévorent les leurs...
Commenter  J’apprécie          150
lunchlunch   25 mars 2015
Pourquoi vous m’avez empêchée de parler aux soldats russes, j’aurais pu leur expliquer ! Je suis Russe quand même !
_ Mais on est tous Russes, la vieille ! J’ai une grand-mère russe, et Volodia a sûrement des cousins russes, on est tous frères ! Même Poutine, je suis sûre qu’il a un cousin tchétchène !
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
Videos de Aurélien Ducoudray (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aurélien Ducoudray
Cette année, Aurélien Ducoudray passe au crible L Histoire contemporaine venue de l'Est, sous les crayons d'Anlor et de Christophe Alliel. Dans Maidan Love, le prolifique scénariste traitera d'une histoire d'amour se déroulant durant la révolution ukrainienne de 2014 tandis que dans Camp Poutine, il s'attaque aux camps de propagande à destination des plus jeunes, en Russie. Deux bandes dessinées à retrouver dans toutes les bonnes librairies et sur le site de Grand Angle : bit.ly/DucoudrEast
autres livres classés : Tchétchénie (Russie)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
889 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre