AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de spleen


spleen
  09 novembre 2016
Ce deuxième et dernier tome d'Amère Russie est sans doute plus poignant que le premier, on sourit moins, le ton est plus grave .

Ekaterina est envoyé par Bassaiev avec Oleg, le jeune soldat russe prisonnier, à Grozni où le combat fait rage en attendant un éventuel échange entre le petit fils de Bassaiev détenu par les russes et Volodia , le fils d'Ekaterina prisonnier des tchétchènes .

A Grozni , c'est le règne des combattants en tout genre, de la débrouille entre convois humanitaires pillés et marché noir et c'est la loi des snippers sur les toits au milieu des immeubles effondrés.
Malgré cela, les civils y survivent, certaines femmes combattent comme les hommes, telle Asia qui passe ses nuits sur les toits avec son arme, d'autres essaient plus simplement , mais quelle lutte également , de trouver à manger à leurs enfants ...

Cela fait douloureusement penser au siège d'Alep encore plus meurtrier : syriens, tchéchénes ou russes:  pour la grande majorité de ces populations , les enjeux sont ailleurs que leurs simples vies , des bassins fertiles du radicalisme en particulier islamiste, on le pressent déjà dans ce conflit  .

Des femmes courageuses , en particulier des mères comme Ekaterina se battent pour la liberté de leur pays et de leurs enfants .
Elles sont de tous pays , saluons leur détermination.
Commenter  J’apprécie          100



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (8)voir plus