AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782803624058
56 pages
Éditeur : Le Lombard (26/09/2008)
3.72/5   30 notes
Résumé :
Le Simoun D’ja, le vent qui arrache la peau, s’est retiré et bien peu nombreux sont les survivants. Pire encore: certains ont été marqués par le Qu’adj, le Démon ! Ce dernier tisse sa toile de destruction tandis que des alliances contre nature se nouent en vue de faire chuter Hierus Halem. Seul Gauthier de Flandres tente d’échapper à cette folie en combattant le mal à la racine. Mais, pour cela, il lui faudra récupérer le Miroir de Syria, le reflet des âmes. Et Syri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
saigneurdeguerre
  09 août 2020
Où l'on retrouve Gauthier de Flandres et son compagnon à côté d'un puits…
Trois jours ! Trois jours qu'ils n'ont pas bu ! Enfin, un puits se présente devant leurs yeux desséchés. Guillaume se penche… Et il voit une roue gigantesque… Une roue d'une machine de guerre baignant dans l'eau… le Seigneur des Machines est passé par là et cette eau ne peut plus être consommée car elle est plongée dans la pestilence comme tout ce qui appartient au Seigneur des Machines… (Mais c'est qui ce mec ? D'où il sort ? … Sais pas ! Je n'ai pas écrit le scénario, moi !) Et au moment où Gauthier et son compagnon s'apprêtent à mourir de soif, VLAN ! Un vieux bonhomme, genre épouvantail (très) défraichi leur apparaît et d'un coup de baguette magique (pardon, de bâton magique), il fait disparaître la roue et rend l'eau potable ! C'est-y pas beau ça, mesdames et messieurs ? Mais Gauthier, le preux chevalier, sait que dans le désert tout a un prix. Que va leur demander ce vieillard décrépi en échange de sa bénéfique intervention ?
Critique :
Dans les critiques que j'ai lues, la plupart parlent d'un roman historique avec un peu de fantastique… C'est une blague ! Il n'y a RIEN d'historique dans ce récit ! Pour les malentendants, je répète : IL N'Y A RIEN D'HISTORIQUE DANS CE RECIT ! Il ne suffit pas de prendre des quidams avec une espèce de chasuble sur laquelle trône une croix rouge, un désert et des mecs bronzés, genre « Arabes », pour parler d'histoire ! On est dans le fantastique pur et dur ! Il y a même un squelette de Mammouth qui traîne au-delà de la Porte de Samarande, derrière laquelle vivent des juifs, rejetés de tous, tant des chrétiens que des musulmans. (Mon Dieu, que c'est beau les religions qui parlent d'amour et de paix !)
Et puis, il y a le AA ! J'ai dit le AA ! Pas les AA (Alcooliques Anonymes) ! Qui c'est celui-là ? Oh ! La ! La ! La ! Rien qu'à l'évocation de son nom j'en ai des cheveux qui poussent sur le sommet de mon crâne dégarni !
La maladie d'Isis, vous connaissez ? Brrr ! C'est autre chose que la rougeole ! C'est un machin qui vous transforme en masse informe (ou plutôt avec des formes dégueulasses) et contagieuse ! Autrement, ce ne serait pas marrant ! Pourquoi est-ce que je vous en parle ? Parce que le sympathique Sarek Pacha en est atteint et qu'il vient de faire une splendide acquisition pour son harem ! Vous la connaissez ? … Mais si ! Vous la connaissez ! C'est la Miss Univers du coin ! Vous ne voyez toujours pas ? Faudrait penser à changer d'ophtalmologue !
Des dessins magnifiques du Français Philippe Xavier sur un scénario du Belge Jean Dufaux, qui a dû abuser des champignons hallucinogènes au point d'en oublier ses cours d'histoire du Moyen Âge en général et des Croisades en particulier, servis par la splendeur des couleurs de Jean-Jacques Chagnaud vous attendent. Ô miracle, au milieu de mille et une horreurs, toutes les femmes de cette BD sont jeunes, belles et sexy ! Visiblement, le directeur de casting a très bon goût dès lors qu'il s'agit de la gent féminine même si c'est peu crédible ! … C'est idiot, ce que j'écris là ! C'est toute l'histoire qui n'est pas crédible… Mais il y en a qui aiment ça : la magie, le surnaturel, …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Alfaric
  04 février 2018
Dans ce tome 2 intitulé "Le Qua'dj", l'histoire s'éparpille et à cause du Syndrome Jean Dufaux à la fin personne n'en recollera les morceaux...
- Gauthier rencontre le démon tentateur , puis une horde de flagellants complètement fou à lier (OSEF ou WTF ?), puis les Juifs de Samarande qui sont confrontés au même problème que les Danois d'Heorot dans "Beowulf" (ça et le squelette d'une titan préhistorique : OSEF ou WTF ?)
- Elénore se donne à Robert qui lui s'est donné au Diable et commence à sombrer dans la folie, du coup la garce brune cherche à faire alliance au Maître des machines, une sorte de cyborg ironpunk qui souhaite s'emparer des ressources pétrolifères de la région dénommé les Bec de Feu (on aurait pu avoir un émule du Saroumane du "SdA" ou du Xerxès de "300" : oui mais non, Syndrome Jean Dufaux) et qui va la traiter avec déférence avant de la traiter comme une merde une fois ses objectifs accomplis
- Syria est trahie par sa propre soeur pour des raisons que la raison ignore puisqu'elle n'a jamais participé à ses game of thrones (vu qu'elle se met à l'écart d'elle-même, pourquoi en plus vouloir sa mort ?), et Jean Dufaux met en scène ses fantasmes en demandant à Philippe Xavier de la dessinée dans le plus simple appareil à la merci d'un monstre lépreux et libidineux qui veut faire d'elle son jouet avant de profaner son corps et son âme... Et elle rachetée donc sauvée par le sultan Ab'dul Razim qui ressent d'étranges émois à la vue de son corps dénudé et offert... Pas fan du tout du mélange horreur nanaresque / glamour grotesque !
J'ai gloussé quand les Juifs de Samarande veulent repousser le AA en tirant des flèches sur le portail que le monstre sans nom essaie de briser de l'autre côté... Puis il y a un survival avec tunnels et morts-vivants, monstre et caverne : un classique du récit épique, mais je n'ai toujours pas compris pourquoi on repompait "Indiana Jones et la dernière croisade" avec ce complexe souterrain construit par les croisés, habités par les juifs du désert, hanté par un monstre et dirigé par un sorcier... Syndrome Jean Dufaux ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
cicou45
  21 août 2012
Dans ce deuxième tome, l'on suit l'expédition de Gauthier comte de Flandres, qui s'est exilé volontairement pour retrouver les Juifs de Samarande, tribu vivant recluse elle aussi car étant jugée indigne à sa race.
Accompagné seulement de l'un de ses amis, l'un des rares à ne pas l'avoir considéré comme un lâche pour avoir refusé de participer à la dernière bataille contre les musulmans, il espère obtenir auprès d'eux aide et asile.
Ce qu'il ignore, c'est que de leur côté, sa femme Eléonore et son amant, Robert Duc de Tarente, successeur de Grégoire d'Arcos, à la tête des croisés, tentent de se débarrasser de celle qu'il aime en secret, Syria, celle qui a toujours cru en lui et ,'a jamais formé quelque dessein machiavélique, contrairement à sa soeur et à Robert.
Gauthier obtiendra-t-il l'aide escomptée auprès des les Juifs de Samarande et qu'en sera-t-il du sort de Syria ?
Un deuxième tome aussi passionnant que le premier et toujours aussi bien appliqué et travaillé au niveau du graphisme ! A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Vexiana
  12 septembre 2019
Je n'avais déjà pas particulièrement accroché au premier tome et ce second tome ne m'a pas encore définitivement convaincue.
L'histoire part dans tous les sens et les mystères se font plus obscurs encore.
Je reste fort dubitative devant certaines scènes et certains tours que prend l'histoire...
Côté dessin, ce n'est toujours pas ma tasse de thé mais ça fait le boulot.
Commenter  J’apprécie          110
Skritt
  16 juin 2015
Ce deuxième tome de Croisades allie complot politique afin de conquérir des régions riches du moyen-orient. Pour cela, les chrétiens vont s'allier avec un maître de guerre puissant. Mais dans le même temps, pour pouvoir acquérir du pouvoir et ainsi combattre et sauver une jeune femme, un croisés s'engouffre dans un labyrinthe dont apparemment lui seul connaît le secret.
Ce deuxième tome est assez décevant finalement. L'histoire est assez faible et un peu nébuleuse. C'est très léger en somme et le récit semble un peu piétiner. Sensée mêlé action, pouvoir, trahison et amour, l'histoire n'est pas à la hauteur de nos attentes malheureusement. Les dialogues sont courts et trop peu nombreux, laissant la place au graphisme. Ce dernier quant à lui est très réussi. La mise en page est dynamique et le dessin est beau, bien réalisé avec des personnages très réalistes. Les auteurs semblent attisés le lecteur par un côté très glamour et sexy en présentant des princesses siliconées aux puissants attraits mammaires alors qu'il faut se rappeler tout de même que nous nous trouvons au moyen-âge. Pour ma part, ces jolies femmes offertes n'apportent rien à l'histoire ni à la bande dessinée en général.
En somme, une bande dessinée décevante dans laquelle l'histoire trop pauvre ne rattrape pas le graphisme, d'autant que le côté glamour semble inapproprié. Tant pis…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
saigneurdeguerresaigneurdeguerre   09 août 2020
Mon ami est amoureux. Non pas de celle qu'il devrait aimer, mais de celle qu'il lui est interdit d'aimer. C'est ce qui s'appelle chercher son plaisir dans la souffrance.
Commenter  J’apprécie          110
cicou45cicou45   21 août 2012
"Tout est question de foi. Il ne faut pas s'arrêter aux apparences. C'est tellement trompeur les apparences."
Commenter  J’apprécie          70
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   23 mars 2014
Il est dit que le soleil qui règne sur les sables d'Iman l'impur rend fou. Ou sage.
Car seuls les fous et les sages croient aux mirages et à leur réalité.
Commenter  J’apprécie          20
saigneurdeguerresaigneurdeguerre   09 août 2020
Un ennemi commun ferait de nous des amis ? J'en doute.
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
Videos de Jean Dufaux (59) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Dufaux
Vesper est une nouvelle série de bande dessinée, prévue en six tomes, imaginée, créée et réalisée par Jérémy dont c'est le premier projet "en solo" (dessinateur de Barracuda, avec Jean Dufaux et Les Chevaliers d'Héliopolis, avec Alejandro Jodorowsky).
Jérémy s'est tout de même adjoint les services de plusieurs professionnels pour le jeu vidéo Vesper : Ether saga qui accompagne la sortie de la bande dessinée.
Ici, dans cette troisième pastille : l'auteur lui-même nous explique comment et pourquoi il a conçu l'univers de Vesper
En librairie : https://www.dargaud.com/bd/vesper/vesper-lamazone-bda5369760
Le jeu vidéo (PC), Vesper : Ether Saga à découvrir sur Steam https://store.steampowered.com/app/1488070/Vesper_Ether_Saga__Episode_1/ et sur http://www.ether-saga.com
+ Lire la suite
autres livres classés : croisadesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Murena, Premier Cycle : Le Cycle de la Mère

Les auteurs, Jean Dufaux et Philippe Delaby, sont...

Belges
Français
Suisses
Italiens

12 questions
24 lecteurs ont répondu
Thème : Murena - Cycle 1 : Le Cycle de la Mère de Jean DufauxCréer un quiz sur ce livre