AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Alfaric


Alfaric
  04 février 2018
Dans ce tome 2 intitulé "Le Qua'dj", l'histoire s'éparpille et à cause du Syndrome Jean Dufaux à la fin personne n'en recollera les morceaux...
- Gauthier rencontre le démon tentateur , puis une horde de flagellants complètement fou à lier (OSEF ou WTF ?), puis les Juifs de Samarande qui sont confrontés au même problème que les Danois d'Heorot dans "Beowulf" (ça et le squelette d'une titan préhistorique : OSEF ou WTF ?)
- Elénore se donne à Robert qui lui s'est donné au Diable et commence à sombrer dans la folie, du coup la garce brune cherche à faire alliance au Maître des machines, une sorte de cyborg ironpunk qui souhaite s'emparer des ressources pétrolifères de la région dénommé les Bec de Feu (on aurait pu avoir un émule du Saroumane du "SdA" ou du Xerxès de "300" : oui mais non, Syndrome Jean Dufaux) et qui va la traiter avec déférence avant de la traiter comme une merde une fois ses objectifs accomplis
- Syria est trahie par sa propre soeur pour des raisons que la raison ignore puisqu'elle n'a jamais participé à ses game of thrones (vu qu'elle se met à l'écart d'elle-même, pourquoi en plus vouloir sa mort ?), et Jean Dufaux met en scène ses fantasmes en demandant à Philippe Xavier de la dessinée dans le plus simple appareil à la merci d'un monstre lépreux et libidineux qui veut faire d'elle son jouet avant de profaner son corps et son âme... Et elle rachetée donc sauvée par le sultan Ab'dul Razim qui ressent d'étranges émois à la vue de son corps dénudé et offert... Pas fan du tout du mélange horreur nanaresque / glamour grotesque !

J'ai gloussé quand les Juifs de Samarande veulent repousser le AA en tirant des flèches sur le portail que le monstre sans nom essaie de briser de l'autre côté... Puis il y a un survival avec tunnels et morts-vivants, monstre et caverne : un classique du récit épique, mais je n'ai toujours pas compris pourquoi on repompait "Indiana Jones et la dernière croisade" avec ce complexe souterrain construit par les croisés, habités par les juifs du désert, hanté par un monstre et dirigé par un sorcier... Syndrome Jean Dufaux ?
Commenter  J’apprécie          210



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (21)voir plus