AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2894313624
Éditeur : JCL (20/03/2009)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Au premier tiers du 20e siècle, Florence a marié le bel Adhémar parce qu'elle est enceinte de lui. Or, ce dernier se révèle être un coureur, un menteur et un buveur invétéré. Mais il a un charme fou, à tel point que dix années plus tard, il séduit secrètement Andréanne, la jeune sour de Florence, et lui fait aussi un enfant. Alors commence une série de silences qui mèneront à des tragédies répétées, car quand éclate au grand jour une vérité à faire frémir, l'orage m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Altervorace
  08 mars 2012
Disons le tout de suite ami lecteur, j'aime les sagas familiales. On a beau m'avoir fait cent fois le coup des secrets de famille, des amours impossibles, des naissances, des mariages puis des morts, j'en redemande régulièrement. D'un silence à l'autre, c'est un peu tout ça à la fois. Nous sommes au Québec dans les années 1930, dans une société où la Religion et le poids des convenances pèsent fortement sur la vie de chacun et particulièrement des femmes. L'écriture, narrative avant tout, est soignée et agréable. Les personnages sont attachants et les malheurs de Florence -plus que nombreux- rendent le récit émouvant. Alors, bien sur, notre héroïne est courageuse toussa toussa et tente de se battre contre un destin implacable. Mais ce qui, à mes yeux, rend la saga de Micheline Duff plus intéressante que je ne l'aurais cru au premier abord, c'est que nous ne sommes pas toujours du côté de la modernité. Lorsque le thème de la pédophilie est abordé, on s'éloigne de ce que l'on peut lire quand le sujet est mis en avant dans des bouquins vaguement historiques. L'auteur nous parle du choix de se taire, de cacher sans tomber dans un jugement sans appel. Elle nous parle des silences insupportables sans condescendance. Il est à la mode de vilipender à tout prix les secrets de familles -compréhensible lorsque l'on sait les dégâts qu'ils peuvent causer- et j'ai vraiment apprécié que ceux qui collaborent à sauvegarder les convenances ne soient pas ici mis à l'index.
La pédophilie, les secrets, la maternité, la place de l'écriture ou encore la question du pardon, madame Duff aborde de nombreux sujets mais j'ai trouvé qu'elle le faisait plutôt bien. J'ai passé un très agréable moment. Une jolie saga, je ne regrette pas mon achat.
Lien : http://altervorace.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Kalliope
  05 septembre 2011
Voilà encore un excellent roman québécois, en fait trois romans groupés en un seul volume : « le temps des orages », « La lumière des mots », « Les promesses de l'aube ».
Une belle saga familiale, courant des années 1930 à nos jours. Personnages attachants que l'on suit, le coeur battant, d'un chapitre à l'autre, d'une époque à l'autre. Histoire par moments difficile puisque la pédophilie y est parfois évoquée ; rassurez-vous, sans aucun de ces détails scabreux qui auraient pu rendre cet ouvrage insupportable.
Commenter  J’apprécie          10
isallysun
  20 octobre 2011
+ émotion - (un peu plus lent à la fin)
Je ne connaissais pas Micheline Duff et le fait de m'être fait proposé ce livre dans le cadre du challenge ABC a été une excellente façon de la découvrir. L'écriture est superbe et Duff allie grandement les passions aux évènements. On veut savoir ce qui va se passer par la suite. Elle prend les morts, naissances, pédophilies, guerres, beuveries et les mêle aux convenances de l'époque, convenances de l'église. On s'attache fortement à Florence, et d'autant plus à travers le journal intime d'Andréanne où on voit l'attachement des soeurs. Bien sûr, à la fin, je trouvais que la dernière partie commençait à traîner en longueur et être plus psychologique qu'autre, mais c'est le seul ombrage à ce roman qui est une douce musique à notre lecture. Envie de relire cette auteure!
Lien : http://paysdecoeuretpassions..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
isallysunisallysun   23 octobre 2011
Ce jour-là, elle ignorait que quelque chose d'important venait de commencer. Bien plus qu'un loisir, jouer du piano avait comblé un besoin, une nécessité même, et constituait maintenant un lieu privilégié où se réfugier et écouler le trop-plein de ses émotions et de ses rêves, comme une rencontre avec elle-même où rien d'autre n'existait plus. La musique qui émanait alors de ses mains portait sur ses méandres les confidences et les prières d'une jeune fille simple, au coeur pur et sensible, en mal d'amour et de tendresse.
[p.15]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
isallysunisallysun   23 octobre 2011
Mais le temps, ce silencieux allié des hommes, parvient toujours, dans sa marche inexorable vers le lendemain, à niveler les aspérités, combler les vides et tempérer les douleurs. Tirant sans cesse en avant, tendu vers l'avenir et la survie, il enfouit dans le coffre de l'oubli le souvenir des bonheurs anciens autant que celui des blessures qui ont fait chanceler ou trébucher le voyageur.
[p.359]
Commenter  J’apprécie          30
isallysunisallysun   23 octobre 2011
Il ne l'abandonnerait pas, lui. Pas comme l'avaient lâchement fait les autres. Il n'en avait ni le droit ni le courage. Il se devait de vivre pour elle, pour en prendre soin, pour lui sauver la vie, lui qui l'avait pratiquement détruite. Pour lui montrer qu'elle restait précieuse pour quelqu'un, pour l'assurer que ce quelqu'un, si minable fût-il, l'aimait et avait besoin d'elle. « Ne t'inquiète pas, maman, je ne te laisserai jamais...» Étouffé de remords, il lui en faisait mentalement la promesse, à coeur de jour et de nuit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
isallysunisallysun   23 octobre 2011
Ah! tout ce qui m'est passé par la tête pendant cette attente cauchemardesque. Peur, colère, refus, négation, révolte, déni, et surtout espoir, un espoir fou de voir mes appréhensions fichées par terre. Je suis passée par la gamme de toutes les émotions.Et toujours ce maudit silence étouffant qui vous poignarde la poitrine et vous donne envie de crier alors qu'aucun son ne veut sortir.
p.371
Commenter  J’apprécie          30
isallysunisallysun   23 octobre 2011
Sa bonne étoile, sa bonne étoile... Florence n'y croyait plus guère. Depuis très longtemps, elle avait même oublié qu'elles existaient les étoiles! Et leur poésie, et leur romantisme. Et leur capacité de réaliser des souhaits du haut du ciel.
[p.173]
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Micheline Duff (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Micheline Duff
Micheline Duff, Mon cri pour toi
autres livres classés : saga familialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1049 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre