AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841728757
Éditeur : L'Atalante (18/10/2018)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
La chair et la pierre sont de vieilles compagnes. Depuis des millénaires, la chair modèle la pierre, la pierre abrite la chair. Elle prend la forme de ses désirs, protège ses nuits, célèbre ses dieux, accueille ses morts. Toute l'histoire de l'humanité est liée à la pierre. Quand on a 25 ans, un master en communication, une mère à charge et un père aux abonnés absents, on ne fait pas la difficile quand un boulot se présente. Myriame a été embauchée pour faire de la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
JustAWord
  08 octobre 2018
Cela faisait neuf ans qu'on l'attendait : Catherine Dufour revient enfin à la littérature de l'Imaginaire après quelques détours par l'Histoire (L'Histoire de France pour ceux qui n'aiment pas ça), le théâtre (La Vie sexuelle de Lorenzaccio) et les grandes dames (Le Guide des métiers pour les petites filles qui ne veulent pas finir princesses). Point de futur post-apocalyptique arôme punk comme avec Outrage et Rébellion mais un retour vers le fantastique à l'humour grinçant et contagieux qu'elle affectionne tant.
Entends la nuit, publié cette fois aux éditions L'Atalante, explore Paris et ses vieilles pierres pour dénicher les lémures, des êtres inquiétants mais aussi étrangement sexy…
C'est le CDD de votre vie !
Tout commence avec l'arrivée de Myriame, une jeune femme au caractère bien trempé, à la Zuidertoren, une société parisienne coincée entre les immeubles grisâtres de Bercy. Joie et bonheur, Myriame accède au rêve capitaliste moderne : le CDD (et peut-être un jour le CDI, soyons fous !). En prime, un bureau qui porte le chiffre 327 avec des murs glacés façon Igloo pleureurs et un logiciel espion nommé Pretty face qui s'assure que vous travaillez comme il faut derrière votre écran. Sur Pretty face, Myriame aperçoit un homme étrangement attirant, un visage trop beau pour être vrai, un Loki peu loquace. Rapidement, elle comprends que derrière Loki se cache Sir Duncan Vane, l'un des dirigeants de la Zuidertoren. Lorsque celui-ci commence ouvertement à lui faire des avances et qu'elle tombe peu à peu dans ses filets, c'est le coup de foudre assuré…littéralement !
Le monde du travail, monstre moderne
Catherine Dufour troque les vampires de Twilight pour des aristocrates suradaptés au monde capitaliste moderne, écrasant leurs employés et les gardant bien sagement dans le pas cadencé du monde de l'entreprise. Dans Entends la nuit, c'est d'abord par la situation peu enviable de nouvelle employée dans une grande boîte lambda que Catherine nous entraîne. Bien vite, elle bascule cependant dans l'étrange et donne aux supérieurs hiérarchiques des atours surnaturels, des bêtes intrigantes et distantes que l'on ne comprend pas et qui effraient autant qu'elles attirent. Dès lors, le roman se focalise sur la romance quasi-sadomasochiste entre Duncan Vane et Myriame, un noble froidement séduisant et une femme ordinaire au caractère revêche. Petit à petit, on comprend que Duncan n'est pas humain et que Myriame vient de mettre le pied dans un nid de serpents.
Mânes and woman
Au lieu de réutiliser directement le mythe du vampire, Catherine Dufour ressuscite celui du lémure, fantôme malfaisant de la mythologie romaine, et celui des mânes, les esprits des ancêtres. Elle transforme momentanément sa romance en une (re)découverte de ces légendes oubliées et tente d'en faire l'ombre tutélaire des mythes plus modernes tels que le vampire, la goule ou le zombie, simples incarnations de ces anciennes divinités. Entends la Nuit reprend ensuite le chemin de la romance et montre le jeu de séduction dangereux qui se joue entre Myriame et Vane. Cette ennuyeuse romance pourrait égarer plus d'un lecteur…s'il n'y avait pas le truculent humour et le franc-parler d'une Catherine Dufour pleinement consciente du potentiel parodique et bouffon de la situation qui permet tout juste à ce cache-cache amoureux de ne pas virer au Twilight-bis faussement rebelle. Myriame n'est pas Bella et reste toujours lucide sur la pulsion de mort qui l'habite et lui fait côtoyer un monstre, un vrai, capable de l'absorber purement et simplement s'il le souhaite. Avec des répliques féroces et un rythme finement calibré, Catherine Dufour se tire de ce mauvais pas pour soutirer des sourires complices au lecteur.
Le sang des pierres
Mais surtout, la vraie originalité d'Entends la nuit, c'est de replacer Paris au centre du jeu. Oubliez la quête du sang, ici la pierre fait la loi. Incarnés dans les murs et les catacombes, les lémures offrent un lustre nouveau au patrimoine parisien, rappel inattendu de la puissance du temps et de ces grandes bâtisses qui nous observent vivre et mourir à travers les siècles. Normal dès lors que les lémures se comportent comme des nobles d'un autre temps, figures déplacées dans un monde moderne qui ne croit plus en eux. Modernité et patrimoine se tirent la bourre à qui mieux mieux et finalement la romance pourrait bien se trouver ailleurs que dans les draps de Myriame. Peut-être qu'Entends la nuit aime davantage Paris qu'elle n'aime ses frivolités amoureuses qui finiront inévitablement dans les flammes. Peut-être.
On frôle la catastrophe ! Catherine Dufour se met en tête d'écrire une romance fantastique avec toutes les scènes langoureuses que cela présuppose mais…non, Catherine Dufour reste Catherine Dufour avec son humour caustique qui emporte finalement le tout. Ajoutez une délectable métaphore sur le monde du travail et un amour de Paris qui flamboie à travers les créatures fantastiques hantant ces pages et vous obtenez un roman addictif et drôle à souhait.

Lien : https://justaword.fr/entends..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
JustAWordJustAWord   08 octobre 2018
La nuit est courte et abominable. Mes rêves sont peuplés d’enfants qui pleurent, une bougie à la main, au pied d’un énorme mur noir. Ma chandelle est morte, ma mère, et de pain, il ne m’en reste guère. J’essaye d’aller les consoler mais je m’aperçois que, moi aussi, je suis prisonnière d’un tombeau. Je suis allongée sur le dos dans un sépulcre dont la pierre m’écrase. Elle glace mes reins, pèse sur ma poitrine, empêche mes bras et mes jambes de bouger. J’ouvre la bouche pour crier et l’obscurité s’enfonce dans ma gorge…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JustAWordJustAWord   08 octobre 2018
Les transports souterrains rugissent dans ma poitrine. Je sens tous ces hommes et ces femmes qui commutent matin et soir de leur travail à leur lit et de leur lit à leur travail — ce flot moite. J’entends des volées d’enfants, de rats et d’oiseaux qui crient. Les eaux s’écoulent, eaux claires, eaux grises, eaux potables, eaux usées, gaz — gaz, avec son sifflement de bombe et son odeur d’ail empoisonné.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JustAWordJustAWord   08 octobre 2018
Ce n’est plus de l’amour, c’est de l’insuffisance cardiaque !
Commenter  J’apprécie          00
JustAWordJustAWord   08 octobre 2018
Seules les licornes se maquillent pour mourir.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Catherine Dufour (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Dufour
UTOPIALES 2014 - Les personnages de science-fiction les plus touchants ne brillent pas toujours par leur intelligence et il arrive, dans certains textes, que ce soit les idiots, les difformes et les inadaptés qui tirent leur épingle du jeu. Durant ces Utopiales de l’intelligence, il fallait leur rendre hommage, et rappeler que la science-fiction n’est pas élitiste ! Et parfois, les idiots sont rois. Avec : Olivier Paquet, Philippe Curval, Catherine Dufour, Jo Walton Modération : Jean-Jacques Régnier
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2995 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre