AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de zenzibar


zenzibar
  04 juillet 2019
« Beau ciel, vrai ciel, regarde-moi qui change !
Après tant d'orgueil, après tant d'étrange
Oisiveté, mais pleine de pouvoir,
Je m'abandonne à ce brillant espace,
Sur les maisons des morts mon ombre passe
Qui m'apprivoise à son frêle mouvoir.
(…)
le vent se lève... ! Il faut tenter de vivre !
L'air immense ouvre et referme mon livre,
La vague en poudre ose jaillir des rocs !
Envolez-vous, pages tout éblouies !
Rompez, vagues ! Rompez d'eaux réjouies
Ce toit tranquille où picoraient des focs. »
(Paul Valéryle cimetière marin)

En refermant ce livre, et en repensant à la tragédie héroïque de l'auteure, comment ne pas songer aux vers de Paul Valéry.
Les flots qui recouvrent la quête de nouveau monde et emportent une belle personne.

A Paris, dans la librairie Syracuse, le cercle des chamans disparus s'affaire et s'enflamme autour de leur Pierre de Rosette, des manuscrits, extraits d'un récit bilingue en alphabet mongol ésotérique et une correspondance en latin. le présumé rédacteur, un vénitien, Adaltero qui se révèle être un géomètre géographe réquisitionné par le roi mongol, Akhan, descendant de Gengis Khan. Car le récit oscille entre les aventures au XIVeme siecle de ce souverain alors que la dynastie Yuan mongole qui s'est imposée sur l'Empire du Milieu est sur la défensive et va céder sa place à la flamboyante dynastie Ming et les tumultueuses péripéties bien actuelles d'historiens professionnels et improvisés.

Le récit riche en paradoxes, à commencer par le titre, « Souviens toi de ton avenir », des passerelles dans le temps, une mise en abime, un kaleidoscope où des êtres, des visages se frôlent. Paradoxe des paradoxes, l'auteure transporte ses acteurs de leur élément naturel, de l'infini terrestre des étendues de Mongolie, du mythique et effrayant désert du Takamaklan à l'Océan Pacifique. Les farouches hommes des plaines transportés sur cette jonque qui se métamorphose en bateau ivre.

Autour d'Adalberto et d'Akkan, ces figures troublées, irradiées, Nûr le chamane aveugle, sa petite-fille Aghyar, entre deux univers, insaisissable, Guerroès, le jeune homme sombre et impulsif.
D'abord circonspects, nos chercheurs remontent la source, authentifient, mènent l'enquête non sans péril à commencer du fait de leurs propres fêlures et cet incroyable scénario, l'arrivée de Mongols sur la côte Pacifique en Amérique pré colombienne.

Un livre qui, semble t-il, a été plus ou moins snobé par le public. Ce n'est pas le moindre des paradoxes, tant avec la couverture, le style incisif, précis et inspiré, et le récit passionnant, tout est magnifique
Commenter  J’apprécie          82



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (6)voir plus