AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782021364507
256 pages
Seuil (13/09/2018)
3.75/5   14 notes
Résumé :
De Brel, on sait tout, ça ronronne au salon. Brel mérite mieux. Il mérite d'être bousculé comme lui-même défonçait la scène ; sinon, à quoi bon une nouvelle pièce à son Olympia ?

Pour David Dufresne, Brel est tout à la fois un père de substitution, une icône, le chanteur qui braille et qui transpire, comédien de seconde zone, penseur hors pair, et surtout l'âme sœur qui aide à lever ses cent kilos, quand la vie se joue de drame en drame. Ses mots sont... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique

2018 se termine et entre autres hommages, c'était l'année des 40 ans de la disparition de Jacques Brel , survenue le 9 octobre 1978

Jacques Brel fait l'objet de d'une pluie de publications . Beaucoup de livres ont traversant vie et oeuvre au plus vite ou s'attardant sur telle ou telle thématique brélienne.

La vie et l'oeuvre de Jacques Brel pourraient ressembler à un roman. c'est ce que nous montre un peu On ne vit qu'une heure : un joli récit dans lequel l'écrivain l'auteur de Tarnac, magasin général en 2012, David Dufresne raconte Brel à travers le prisme de ces gens qu'il aimait tant chanter

Dans "on ne vit qu'une heure", l'écrivain David Dufresne raconte Brel à travers le prisme des gens qu'il chantait si bien. Un récit agrémenté d'entretiens rares et d'anecdotes sur le chanteur.

Il nous montre à quel point le chanteur de ne me quitte pas a compté dans la vie de l'auteur, et va également sonder ce qu'il subsiste de lui dans notre monde actuel.


Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          310

*** "T'as voulu voir Vesoul, on a vu Vesoul " ***

Qu'y a-t-il à voir à Vesoul ? Rien ...

Que peut-on faire à Vesoul ? Rien ...

Qui aurait l'idée d'aller en vacance à Vesoul ? Personne ..

Qui peut-on rencontrer à Vesoul ? Personne ...

Quoi que ... Jacques Brel y était !

Jacques Brel a chanté Vesoul et à Vesoul !

Donc Vesoul est connu ! ... grâce au Grand Jacques ! et ... grâce à l'auteur David Dufresne qui est parti longtemps à Vesoul sur les traces de Jacques Brel...

C'est à travers cette ville méconnue et qu'on va finalement aimer à la fin du livre, que l'auteur part sur les traces de Brel.

Chercher Jacques Brel, au travers des habitants de Vesoul : de l'unique camion-pizza, chez les bourgeois, les vieux, les sans le sou, les frivoles qui montrent leur corolle ... (ça vous parle tout ça non ?)

Cette balade dans Vesoul, ou le centre ville est désert à 18 heures, les usines sont abandonnées, ou Peugeot nourrit toute la ville et ou on ferme les volets avant la tombée de la nuit, est accompagnée par des paroles de chansons et des citations de l'artiste.

Mais ne vous méprenez pas ! A Vesoul, il n'y a pas de port, pas de marins qui chantent, et Madeleine ne viendra jamais prendre le tram 33 pour aller manger des frites chez Eugène.

A Vesoul, l'âme de Brel se balade tout simplement, et nous offre à nous lecteur, une visite guidée de cette ville qui porte juste qu'un nom et qu'on va apprendre à aimer même si il n'y a rien de particulier à voir ou faire.

Une biographie, vue autrement mais en ce qui me concerne je trouve que les rencontres avec certains habitants de Vesoul qui connaissent Brel que de nom prend le dessus sur l'artiste, sur sa vie ...

J'aurais aimé plus d'anecdotes sur ses galas, ses prestations au cinéma et sa vie en générale, parce que Brel c'était non seulement un sacré poète, un sacré gaillard avec une sacrée vie, un sacré physique avec une sacrée voix, de sacrées chansons avec de sacrées paroles.

Bravo l'Artiste !

Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (1)
Culturebox
12 octobre 2018
Dans "On ne vit qu'une heure" (Seuil), l'écrivain David Dufresne raconte Brel à travers le prisme des gens qu'il chantait si bien. Un récit agrémenté d'entretiens rares et d'anecdotes sur le chanteur.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation

Traverser le présent en s’excusant déjà de n’être pas plus loin

Et fuir devant vous une dernière fois la pendule d’argent

Qui ronronne au salon, qui dit « oui » qui dit « non », qui leur dit « je t’attends »

Qui ronronne au salon, qui dit « oui » qui dit « non » et puis qui nous attend.

Les Vieux

Commenter  J’apprécie          70

Avant, la France, c’était un beau pays, on était un pays riche, on était riches… Même quand on n’avait pas de travail, on pouvait avoir un appartement. Maintenant, t’as pas de travail, pas d’appart ; pas d’appart, pas de travail. Et puis l’euro… je connais des gens, ils sont à 1 200 euros par mois : c’est du foutage de gueule. 1 200 euros par mois ! Mais les jeunes, ils ont… il vaut mieux aller faire des conneries, hein ?… Franchement, tu te réveilles le matin, t’as la gueule dans le cul, t’es crevé, tu vas te taper une journée dure pour 70 euros par jour ? Ça marche pas ! Avant, c’était 3 500 francs le salaire… Avec 300 francs, tu tenais 15 jours… Maintenant, sérieux, on fait quoi ? À l’époque, pour 1 000 balles de courses, on en avait pour un mois et demi, deux Caddie blindés.

Commenter  J’apprécie          20

T’as voulu voir Vierzon

Et on a vu Vierzon

T’as voulu voir Vesoul

Et on a vu Vesoul

T’as voulu voir Honfleur

Et on a vu Honfleur

T’as voulu voir Hambourg

Et on a vu Hambourg

J’ai voulu voir Anvers

Et on a revu Hambourg

J’ai voulu voir ta sœur

Et on a vu ta mère

Comme toujours

Vesoul

Commenter  J’apprécie          60

Brel c’est la France dans toute sa splendeur. La France des vrais chanteurs… Allez trouver aujourd’hui un chanteur capable de vous fournir autant de frissons… C’est la France qu’on a pu avoir dans le passé. Un pays écouté sur la scène internationale. La France d’avant-garde, celle d’Air France, de la SNCF, du Concorde, des choses qui faisaient briller la France.

– Mais il était belge, rétorquai-je.

– … Alors qui faisait briller la francophonie !

Commenter  J’apprécie          30

"C'est dix ans après sa mort que Brel cessa, à mes yeux d'être un fantôme de salon pour se faire grand frère de petits chemins".

Commenter  J’apprécie          80

Lire un extrait
Videos de David Dufresne (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Dufresne
Rencontre au Cirque électrice le 17 novembre 2022 Captation par Anthony Francin Paul Rocher est l'auteur de "Que fait la police ? et comment s'en passer" (https://lafabrique.fr/que-fait-la-police/) et de "Gazer, mutiler, soumettre Politique de l'arme non létale" (https://lafabrique.fr/gazer-mutiler-soumettre/) Frédéric Lordon est notamment l'auteur de "Figures du communisme" (https://lafabrique.fr/figures-du-communisme/) et de "Vivre sans? Institutions, police, travail, argent..." (https://lafabrique.fr/vivre-sans/) À lire également : "Police" avec les contributions de Amal Bentounsi, Antonin Bernanos, Julien Coupat, David Dufresne, Eric Hazan et Frédéric Lordon (https://lafabrique.fr/police/) Un grand merci à la librairie Planète Io (Rennes)
+ Lire la suite
autres livres classés : brelVoir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1442 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre